Fermer
Smartphones

La résistance du Vivo NEX Dual Display Edition impressionne, le démontage moins

La résistance du Vivo NEX Dual Display Edition impressionne, le démontage moins

Avec la montée en puissance des conceptions de smartphones non conventionnelles, allant des caméras rétractables en passant par les glissières ou encore les plaques de verre et aux conceptions sans bouton et sans port, les utilisateurs risquent de se demander si toutes ces fantaisies ne se font pas au détriment de la résistance et de la fiabilité de leur petit bijou.

La bonne nouvelle est que les smartphones sont devenus de plus en plus résistants, même si cela signifie qu’ils sont également plus difficiles à réparer. La mauvaise nouvelle est qu’ils ne sont pas tous aussi résistants. Avec deux écrans, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière, le Vivo NEX Dual Display Edition peut laisser quelques doutes sur sa résistance. Heureusement, JerryRigEverything nous en dit un peu plus sur celui-ci.

Pour l’essentiel, le Vivo NEX Dual Display Edition semble analogue à tout smartphone, et dispose même d’une prise casque sur la tranche supérieure. La seule chose surprenante à ce sujet est que l’écran arrière est recouvert d’une double couche de verre. En plus d’offrir une protection accrue, elle empêche également l’écran arrière de montrer un halo blanc lors d’un test à la flamme, bien qu’il s’agisse d’un panneau OLED. Malheureusement, l’avant n’est pas aussi protégé de cela.

Il n’est pas étonnant que le smartphone ne cède pas lorsqu’il est plié, même s’il montre une certaine flexibilité. Naturellement, le verre utilisé ici n’est pas un verre traditionnel, aussi les mains charnues de Nelson ne pourraient-elles pas les briser par elles-mêmes.

Le véritable test pour les smartphones à double écran tels que celui-ci, ainsi que pour les smartphones tout en verre et sans boutons comme le Vivo APEX 2019, serait un test de chute (drop test). Comme le dirait Nelson, le verre est un verre, et le verre finit par se briser. Cela dit, Vivo a placé des coussins en plastique entre les couches de verre et le châssis métallique.

Quid du démontage

Il ne reste plus maintenant qu’à ouvrir le Vivo NEX Dual Display Edition pour voir ce qu’il contient, dans l’espoir sans rien casser. Malheureusement, Zack Nelson est mal parti. Comme il le note, le problème des écrans des deux côtés, vous ne pouvez pas savoir par où commencer. Dans son cas, il a essayé de passer par-derrière, ayant eu pour conséquence de fissurer le verre. Heureusement, ce n’était que la deuxième couche de verre au-dessus de l’écran, qui a gardé l’écran lui-même en état de fonctionner. Malheureusement, cela ne présage rien de bon en ce qui concerne les chutes accidentelles de ce côté.

Le retrait de l’écran en façade révèle que tout y est réellement attaché, y compris le châssis. Il y a aussi des tonnes de vis qui retiennent les éléments en place, et les réparateurs risquent de grincer des dents. 

À l’intérieur, le Vivo NEX Dual Display Edition révèle une autre potentielle source de problèmes. Il n’existe pas de pâte thermique ni de système de refroidissement ajouté pour refroidir le puissant Snapdragon 845. Cela signifie que le smartphone sera sujet à une surchauffe, ce qui entraînera une limitation des performances. Pas bon pour un smartphone très premium.

Au final, ce smartphone semble assez difficile à démonter et à réparer.

 

Mots-clé : JerryRigEverythingNEXNex Dual Display EditionVivo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Le câble USB-C vers Lightning d’Anker est disponible en précommande

Anker est l’un des noms les plus importants et les plus fiables dans le domaine des batteries portables et de...

Fermer