Fermer
1_x3dm4UZkviqBGjwaD2XgHA

Que faites-vous lorsque vous venez de faire de multiples levées de fonds, et que vous voulez vous développer le plus rapidement possible ? Dans le cas de Doctolib, la solution est d’acquérir son principal concurrent MonDocteur.

Pour rappel, Doctolib a développé une plateforme de prise de rendez-vous en ligne, mettant ainsi en relation les patients avec les médecins. Une fois inscrit, le médecin peut créer son profil et gérer directement son agenda depuis Doctolib, évitent ainsi de passer par un outil tiers qui gère celui-ci. Évidemment, même en cas d’appel, les médecins peuvent occuper leurs créneaux simplement pour s’en servir comme un système de gestion de rendez-vous à part entière.

Pour les patients, le service est gratuit. De cette façon, les patients peuvent consulter l’agenda de leur médecin sur le site Web de Doctolib et trouver un créneau horaire qui convient à tout le monde. Par SMS, l’utilisateur reçoit également un rappel de son rendez-vous, qu’il peut annuler si nécessaire en quelques clics. Il s’agit d’un processus qui a considérablement réduit le nombre de rendez-vous manqués, selon l’entreprise, pour les médecins participants.

À contrario, MonDocteur a commencé il y a cinq ans avec exactement la même idée en tête. Au fil du temps, les deux entreprises ont considérablement grandi et convaincu de plus en plus de médecins. Mais, en tant que médecin, vous deviez utiliser l’une ou l’autre des solutions.

À la conquête du marché Européen, puis mondial

Après cette acquisition, les 150 employés de MonDocteur vont rejoindre les équipes de Doctolib qui comptent près de 450 employés à ce jour. En outre, cela va permettre à Doctolib de faire gonfler ses statistiques de médecins, avec 10 000 professionnels de santé ajoutés aux 45 000 d’ores et déjà abonnés au service.

Après cette acquisition, qui consolide la position de Doctolib sur le marché français, la start-up créée en 2013 souhaite désormais se concentrer sur l’Allemagne. Il est clair que Doctolib n’a désormais plus rien à craindre en France, et que son ambition va être de s’étendre sur tout le continent. Pour l’instant, MonDocteur et Doctolib resteront des services distincts, mais cela devrait évoluer au fil des mois.

Mots-clé : acquisitionDoctolibMonDocteursanté
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Apple MacBook Pro (2018) : une nouvelle gamme encore plus puissante

Apple a annoncé aujourd’hui sa nouvelle gamme de MacBook Pro pour des performances plus rapides, avec de nouvelles fonctionnalités destinées...

Fermer