Fermer
Mobile

Selon Qualcomm, il y aura une vie sans Apple. Et, elle est prête !

Qualcomm-Apple

En dépit du fait qu’Apple et Qualcomm se retrouvent actuellement devant les tribunaux et se jettent mutuellement la pierre sur la violation de brevet, les deux travaillent toujours ensemble dans le cadre d’une collaboration dans laquelle on retrouve des puces de Qualcomm alimenter une partie des iPhone actuellement sur le marché.

Cependant, Apple s’est progressivement éloigné de Qualcomm, et après ces litiges, il est fort probable que l’entreprise puisse finalement délaisser le fabricant de puces, faisant le grand saut vers la fabrication de ses propres processeurs ou travaillant exclusivement avec Intel. À titre informatif, les modems de Qualcomm ont exclusivement été installés sur l’iPhone 4s jusqu’à l’iPhone 6s, tandis que les modèles les plus récents fonctionnent sur du matériel développé par Qualcomm et Intel.

Lorsqu’on lui demande s’il est prêt pour un monde sans Apple, au cas où le géant de la technologie basé à Cupertino décide d’abandonner Qualcomm l’année prochaine, le fabricant précise qu’il n’y a absolument aucune raison de ne pas être optimiste quant à l’avenir. « Oui, il y a un grand constructeur avec lequel nous continuerons à travailler dur pour fournir une partie de leur volume, mais en plus de cela, nous avons vu une énorme croissance en Chine, nous avons vu une énorme croissance chez les autres clients avec Samsung et nous avons vu une autre importante croissance en dehors du secteur mobile. Et en plus de cela, la 5G arrive avec beaucoup de nouveaux attributs », a déclaré Cristiano Amon, le président de Qualcomm CDMA Technologies (QCT), à PCMag.

Alors qu’Amon n’a pas spécifiquement mentionné Apple, la référence à un OEM est un indice direct pour le fabricant d’iPhone.

Pour Qualcomm, il y a également de la vie au-delà des smartphones

Le paysage des fabricants de smartphones est en train de changer, a soutenu Amon. La montée en puissance de Xiaomi, Oppo et Vivo a ouvert de nouveaux marchés pour Qualcomm où il n’y en avait pas auparavant, a-t-il dit. En outre, Qualcomm précise qu’elle est prête à aider d’autres entreprises à développer des solutions alternatives à ses produits, mais elle prétend qu’elle regarde au-delà des smartphones pour continuer à innover.

« Vous ne pouvez pas prédire avec précision que le paysage des OEM va être comme actuellement pour toujours. Et quand vous arrivez à une nouvelle génération, comme la 5G, vous pouvez créer un point d’entrée pour de nombreux OEM sur le marché. Il semble plus important parce que le marché est dense, mais nous ne serons vraiment inquiets que si le marché décide qu’il n’y a plus d’innovation dans le secteur du mobile. Si ce n’est pas le cas, c’est un marché très dynamique », a déclaré Amon.

Apple n’a pas commenté la possibilité d’opter uniquement pour des puces Intel pour ses iPhone lancés en 2018, mais avec le différend juridique actuel contre Qualcomm qui devrait encore perdurer, il est fort probable que la prochaine génération ne comptera pas sur les modems de Qualcomm.

Donc, dans l’ensemble, si vous demandez à Qualcomm si elle est prête à continuer à exister sans Apple, la réponse est un « gros oui » retentissant !

Mots-clé : AppleQualcomm
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Mozilla et Yahoo se poursuivent en justice !

Mozilla a décidé de laisser tomber Yahoo en tant que moteur de recherche par défaut pour son navigateur Firefox, en...

Fermer