Fermer
OS

Windows Defender n’est pas suffisant pour bloquer WannaCry sous Windows 7

Microsoft a révélé le 12 mai dernier, quand elle a publié un patch d’urgence pour Windows XP pour bloquer l’attaque Wanschry Ransomware, qu’elle a également mise à jour Windows Defender pour détecter l’infection. Et naturellement, de nombreux utilisateurs ont tout simplement pensé que l’exécution de l’outil était suffisante pour rester protégée.

Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai, surtout dans le cas de Windows 7 où Windows Defender n’est pas un antivirus complet, mais seulement une solution antispyware. Plus précisément, Windows Defender est passé d’antispyware à antivirus lorsque Microsoft a déployé Windows 8. Cela signifie que dans Windows 7, il ne comporte pas les fonctionnalités traditionnelles d’un antivirus, comme la protection en temps réel. En conséquence, les utilisateurs de Windows 7 qui veulent une solution antivirus peuvent soit opter pour les Security Essentials de Microsoft, soit installer un produit antivirus tiers, car la plupart d’entre eux ont déjà été mis à jour pour bloquer WannaCry.

Comme l’indique ComputerWorld, les utilisateurs de Windows 7 qui veulent détecter WannaCry ne peuvent pas compter uniquement sur Windows Defender, car un antivirus complet est nécessaire.

Comment bloquer WannaCry

Cependant, sur un ordinateur non infecté, les utilisateurs de Windows peuvent bloquer une infection de Wanschry Ransomware en mettant simplement à jour leurs systèmes vers la dernière version en utilisant les correctifs que Microsoft a déjà poussés. Pour Windows Vista, Windows 7, Windows 8.1 et Windows 10, les utilisateurs doivent installer les mises à jour de Patch Tuesday publiées au mois de mars de cette année, tandis que pour Windows XP et Windows Server 2003, ils doivent déployer ce correctif d’urgence qui a été publié par la société plus tôt dans le mois.

À l’avenir, les utilisateurs de Windows XP pourraient à nouveau être exposés aux attaques, et ils doivent donc envisager de passer à un système d’exploitation plus récent qui reçoit encore un support. Windows XP, qui a été lancé en 2001, et atteint la fin de support en avril 2014, de sorte que le système d’exploitation n’a pas reçu de mise à jour au cours des 3 dernières années. Le patch WannaCry n’était qu’une exception et Microsoft ne promet pas d’autres mises à jour qui pourraient être poussées à l’avenir. Autrement dit, si l’explosion de logiciels malveillants commence, vous pourriez rester le seul maître à bord pour combattre l’infection.

Mots-clé : MicrosoftsécuritéWannaCryWindows 7Windows Defender
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.