Fermer

Réalité virtuelle

Réalité virtuelle

Windows Mixed Reality : les casques et applications disponibles

windows-mixed-reality-casques-applications-disponibles-1

Depuis hier, la réalité mixte vient de prendre son envol. En effet, avec le lancement de la mise à jour Fall Creators Update sur Windows 10, la plateforme Windows Mixed Reality est lancée. Et, seule, la dimension logicielle ne peut rien faire. C’est la raison pour laquelle plusieurs appareils font également leur sortie, après des semaines ou des mois d’annonces.

ASUS, Samsung, Lenovo, HP, Dell ou encore Acer ont lancé leurs propres casques de réalité mixte — bien que tous ne soient pas forcément encore dans la nature, mais (au moins) annoncé. En France, différents modèles de casque sont d’ores et déjà vendus : le Acer, le Dell Visor et le Lenovo Explorer.

Pour les utilisateurs qui connaissent déjà tout ce qu’il faut savoir sur la plateforme Windows Mixed Reality, il existe une seule application qui peut être téléchargée pour une première et dernière vérification afin de s’assurer de la compatibilité matérielle avec un PC sous Windows 10.

Exigences matérielles

Votre ordinateur va avoir besoin de quelques éléments pour exécuter Windows 10 avec la plateforme Windows Mixed Reality. Parmi les composants requis, on peut citer un processeur Intel Core i5 de 4e génération ou meilleur, un processeur quadricœur AMD Ryzen 5 1400 ou un modèle supérieur, ou un double-cœur Intel Core i5 de 7e génération avec la technologie Intel Hyper-Threading activée (ou mieux).

Vous aurez également besoin de 8 Go de mémoire vive (RAM) ainsi que d’un GPU haut de gamme. Jetez un coup d’œil au tableau ci-dessous pour voir toutes ces exigences

 : Windows Mixed Reality Windows Mixed Reality Ultra
Système d’exploitation Windows 10 Fall Creators Update Windows 10 Fall Creators Update
Processeur Intel® Core™ i5 7200U (mobile de 7e génération), deux cœurs avec technologie Hyper-Threading d’Intel® activée ou supérieur Intel® Core™ i5 4590 (bureau de 4e génération), à quatre cœurs ou supérieur

AMD Ryzen 5 1400 3,4 Ghz (bureau), à quatre cœurs ou supérieur

Mémoire vive (RAM) 8 Go DDR3 double canal 8 Go DDR3 ou supérieur
Espace disque 10 Go 10 Go
Carte graphique GPU intégré Intel® HD Graphics 620 ou supérieur compatible DX12 GPU discret NVidia GTX 960/965M/1050 ou supérieur compatible DX12

GPU discret AMD RX 460/560 ou supérieur compatible DX12

Pilote graphique Windows Display Driver Model (WDDM) 2.2 Windows Display Driver Model (WDDM) 2.2
Port d’affichage graphique HDMI 1.4 ou DisplayPort 1.2 HDMI 2.0 ou DisplayPort 1.2
Écran Moniteur VGA (800 x 600) externe ou intégré Moniteur VGA (800 x 600) externe ou intégré
Type USB USB 3,0 Type A ou Type C USB 3.0 Type A ou Type C
Type Bluetooth (pour les contrôleurs) Bluetooth 4.0 Bluetooth 4,0

Si vous n’avez aucune idée de ce que contient votre ordinateur, téléchargez l’application Windows Mixed Reality PC Check et laissez Microsoft effectuer la vérification pour vous. Cette application est gratuite et vient de Microsoft elle-même.

Windows Mixed Reality PC Check
Windows Mixed Reality PC Check
Développeur: Microsoft Corporation
Prix: Gratuit

Voyez par vous-même le processus d’installation dans la vidéo ci-dessous. Plutôt simplisme non ?

Combien d’applications et de jeux ?

Comme on peut l’imaginer, au lancement, la collection d’applications et/ou de jeux pour la plateforme Windows Mixed Reality n’est pas monstrueuse. Le décompte total officiel à ce jour est de… 16 applications et/ou jeux compatibles. Ce n’est pas terrible, comparé à la collection d’applications et de jeux au lancement de la réalité virtuelle, avec des périphériques comme le Oculus Rift ou encore le HTC Vive, le cousin le plus proche de Windows Mixed Reality. Mais, c’est clairement un pas en avant à faire, si vous pensez que la plateforme a un réel intérêt pour vous.

La collection d’applications/jeux compatibles Windows Mixed Reality est faible pour le moment

Pour débuter, vous allez avoir le droit à ces applications : Arizona Sunshine, Superhot VR, vTime, Littlestar VR Cinema, Fantastic Contraption, Skyworld, Inception, NextVR, Luna, Space Pirate Trainer, Free The Night, Ghostbusters VR, Form, theBlu, Film & TV (de Microsoft) et Move Studio. L’ensemble de ses applications vont se retrouver directement dans le Windows Store.

De quoi ai-je besoin pour commencer ?

La première chose dont vous aurez besoin est un PC avec les spécifications listées ci-dessus — ce PC aura besoin de la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update. Pour télécharger cette mise à jour, suivez mes instructions, et cliquez là où vous devez cliquer. Enfin, vous aurez besoin d’un casque Windows Mixed Reality.

Divers casques Mixted Reality sont vendus

À l’heure actuelle, j’ai pu tester les 3 casques mentionnés ci-dessus, que je ne manquerais pas de vous décrire prochainement. Parmi eux, on retrouve le casque Lenovo Explorer. Il s’agit d’un casque noir, vendu 449 euros, et doté de contrôleurs de mouvement, que l’on va retrouver sur tous les casques d’ailleurs. Ensuite, vous avez le casque Dell Visor, en blanc, qui est vendu 510 euros avec les contrôleurs. Enfin, le casque Acer Windows Mixed Reality est bleu, et est vendu 449 euros.

Les casques d’Acer, de Dell, et de Lenovo sont tous lancés aujourd’hui — les délais d’expédition peuvent différer. Les casques de HP et de Samsung sont quant à eux absents du catalogue pour le moment, mais ils devraient être ajoutés prochainement.

Allez-vous craquer pour l’un de ces casques ? Personnellement, je vais surveiller le coursier pour vous présenter l’un d’eux dès qu’il arrive.

Lire plus
Réalité virtuelle

Les objets VR arrivent sur votre fil d’actualité Facebook avec des « messages 3D »

objets-vr-arrivent-fil-actualite-facebook-1

Dans un avenir proche, les objets 3D interactifs viendront nativement sur votre fil d’actualité Facebook sous la forme de « messages 3D », selon Rachel Franklin, responsable de la réalité sociale chez Facebook. L’arrivée de Facebook dans la réalité virtuelle (VR) avec l’achat d’Oculus Rift il y a plusieurs années semblait être une évolution étrange pour certains, du fait de sa nature d’être une société axée sur les médias sociaux.

Mais, cette position prospective sur la façon dont la technologie va nous rapprocher commence à porter ses fruits de façon intéressante. La fonctionnalité a été annoncée lors du discours d’ouverture de l’évènement Oculus Connect 4, ce mercredi, rassemblant des milliers de développeurs.

Bientôt, les utilisateurs pourront créer des objets dans Oculus Medium ou Facebook Spaces, puis les partager dans leur fil d’actualité Facebook. Les amis pourront regarder les objets de différentes perspectives et même interagir avec eux. Durant l’évènement, les téléspectateurs pouvaient glisser et ouvrir la porte d’une camionnette. Facebook développe actuellement une API qui ouvrira ce type de message à des logiciels tiers. Les utilisateurs de VR pourront également facilement prendre des objets partagés sur leur fil d’actualité et les inclure directement dans Spaces.

Une évolution logique du fil d’actualité passe par la VR

Il semble que ce soit une évolution logique pour le fil d’actualité de Facebook, qui a été lancé comme une plateforme affichant uniquement du texte. Au cours de son évolution, son champ d’action s’est élargi pour inclure des images, des vidéos et, plus récemment, des flux à 360 degrés. L’ajout de cette nouvelle catégorie de contenu partageable est potentiellement une autre extension majeure.

Medium et Spaces au cœur de l’expérience

De plus, on a appris que les vidéos à 360 degrés en direct ont été intégrées dans Spaces, de sorte que les amis peuvent désormais définir un flux en direct comme emplacement pour leur discussion, en développant l’annonce de l’intégration vidéo en 2D. Les utilisateurs pourront également créer des objets directement dans Spaces à l’aide de Quill, puis assembler des ensembles d’objets pour des choses comme des costumes à thème ou des jeux de société virtuels.

Spaces a récemment fait l’actualité, lorsque Franklin et le PDG Mark Zuckerberg l’ont utilisé pour visiter virtuellement Puerto Rico, une ville ravagée par les ouragans.

Facebook investit clairement dans l’enrichissement de l’expérience, et tous ces développements à venir sont très alléchants.

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Rift fait un cadeau au monde de la VR open source

rift-dk2-980×620

Oculus a annoncé aujourd’hui la mise à disposition de la nouvelle version de son kit de développement Rift, RDK2 — bien nommé Rift Development Kit 2 — pour les amateurs du DIY. Ce kit open source contient toutes les informations dont vous avez besoin pour créer votre propre casque de réalité virtuelle (VR), et offre plusieurs améliorations par rapport au RDK original. Autrement dit, si vous êtes intéressé de construire votre propre casque VR, cela vaut vraiment la peine de vérifier.

Dans son annonce, Oculus a mentionné que le développement sur RDK2 a commencé avec la sortie du kit de développement original. Comme Oculus était encore une petite start-up au moment où cela a commencé, les ressources étaient limitées. Oculus précise qu’elle a dû créer RDK2 avec une équipe qui n’était pas beaucoup plus grande que l’équipe originale du Rift Development Kit, avec un calendrier de lancement serré contraignant davantage les choses.

En raison de ces deux facteurs, l’accent est mis sur des pièces du grand public dans certaines parties de RDK2. Par exemple, dans la CAO du Headset/Mechanical, Oculus note que les utilisateurs trouveront la référence à « un ensemble d’écrans complet à partir d’un Galaxy Note 3 ». L’entreprise affirme qu’en réutilisant l’écran dans le casque, elle a pu réduire le délai de publication du RDK2 de manière significative.

Un assemblage plus complexe

Vue explosé du DK2 Sensor

En ce qui concerne ce qui a changé depuis le RDK1, Oculus précise que l’assemblage est « beaucoup plus complexe » dans son ensemble, le câble du casque étant en fait l’une des parties les plus complexes de l’ensemble. Cependant, ce stress sur le câble a fini par payer.

En fin de compte, Oculus averti que certains des composants du RDK2 seront « difficiles ou impossibles à trouver aujourd’hui », donc ceux d’entre vous qui cherchent à construire un casque entièrement fonctionnel en suivant uniquement le kit de développement vont probablement être déçus.

Cependant, vous pouvez au moins l’utiliser comme point de départ, et si vous n’avez aucun intérêt à essayer de créer un casque, il sera au moins intéressant de voir comment Oculus a travaillé sur ses nouveaux produits. L’ensemble du kit de développement peut être consulté sur GitHub, alors allez-y !

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Santa Cruz : le casque VR sans fil arrive en 2018

oculus-santa-cruz

Le projet Santa Cruz de Oculus, un casque dédié et sans fil, sera entre les mains des développeurs dès le début de l’année prochaine. Ce casque a été présenté pour la première fois en 2016, mais lors de son Oculus Connect 4, sa conférence annuelle réservée aux développeurs, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté une nouvelle version du casque, qui se vantera d’un suivi plus naturel.

Le projet Santa Cruz sera même capable de suivre la gamme complète de mouvements des contrôleurs Oculus Touch, qui, avec le suivi « inside-out », vous offriront une liberté totale, loin de votre PC et des limitations physiques liées à son attache.

Ainsi, contrairement au HTC Vive, qui exige d’installer des capteurs de positionnement dans les coins de votre pièce, le nouveau système d’Oculus prend en charge le suivi intégral. Les caméras sur le casque lui-même sont utilisées pour le localiser dans l’espace 3D. Une autre partie de la magie revient dans les contrôleurs qui accompagnent le casque. Ces derniers sont le travail de la même équipe qui a développé les Oculus Touch. De minuscules LED intégrées à l’extérieur sont utilisées, mais cette fois elles sont infrarouges plutôt que visibles.

Les mêmes capteurs du casque — quatre capteurs ultra-larges positionnés aux coins du casque lui-même — suivent à la fois le mouvement de la tête et le mouvement du contrôleur. Ils sont orientés légèrement au-delà du champ de vision VR habituel, de manière à maximiser la couverture et augmenter le volume de suivi global. Cela signifie plus de liberté de mouvement avec vos mains, explique le chef de Oculus VR, Hugo Barra.

La question du prix !

Néanmoins, bien que tout ceci soit réjouissant, quelques questions demeurent : combien coûtera ce casque ? Facebook et Oculus n’ont pas encore trouvé de nom, et il est donc possible que ce soit le véritable successeur de l’original Oculus Rift. En tant que tel, il pourrait être commercialisé pour un prix approximatif analogue aux 599 euros réclamés par le modèle original à son lancement.

Aussi, quelle sera la qualité des expériences que ce nouveau casque va offrir ? Avec le premier aperçu obtenu lors du Oculus Connect 4, la fidélité graphique mise en évidence dans les expériences n’a pas semblé meilleure que celle que l’on a pu récemment voir avec le casque autonome Daydream View de Google.

En outre, Oculus a annoncé le Oculus Go, un nouveau casque autonome qui sera disponible au début de l’année prochaine pour un prix étonnamment bas de 199 dollars — nous ne connaissons pas encore le prix en Europe. Étant donné que ce casque possède un écran WQHD offrant une résolution de 2 560 x 1 440 pixels, on peut légitimement se demander comment Oculus va faire pour attirer les regards et les consommateurs sur son projet Santa Cruz lorsque celui-ci sera commercialisé. Mais, les véritables fans de réalité virtuelle savent ce qu’ils veulent vraiment : un puissant casque VR avec un PC de bureau.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Go : le casque VR autonome à seulement 199 dollars

oculus-go-0

Oculus a dévoilé son nouveau casque, le Oculus Go. Celui-ci vise à combler le fossé entre les casques de réalité virtuelle (VR) basés sur le mobile, et les versions reliées à un PC. Dévoilée lors de sa Oculus Connect 4, la conférence annuelle de l’entreprise réservée aux développeurs, Oculus Go promet des prix auxquels nous sommes habitués avec des casques de réalité virtuelle dédiée aux smartphones, mais avec la qualité et la performance d’un système alimenté par PC.

Lors de la conférence d’ouverture, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a décrit le nouveau casque dans le cadre d’un ambitieux objectif VR. « Nous voulons obtenir un milliard de personnes dans la réalité virtuelle », a déclaré Zuckerberg. « Il y aura des défis à surmonter. Nous devons créer un environnement sûr et nous assurer que la VR est une force pour le bien dans le monde. Et nous devons nous assurer que la VR est accessible pour tous ».

Cette accessibilité est l’endroit où le Oculus Go entre en jeu. Le casque gris, au lieu du noir pour l’actuel Oculus Rift, sera vendu au prix de seulement 199 dollars. C’est un prix réellement impressionnant pour ce qui est un appareil complètement autonome. En effet, il est un peu plus cher qu’un casque comme le Gear VR de Samsung, qui nécessite également un smartphone récent pour servir d’écran et de processeur au casque.

Le Oculus Go risque d’être très demandé

« L’expérience VR la plus accessible »

Oculus a partagé quelques détails matériels sur le Oculus Go. Le casque dispose d’un écran LCD avec une résolution de 2 560 x 1 440 pixels selon la société, qui a été réglée pour une utilisation spécifique dans la VR. Il est également prometteur que ses nouvelles lentilles offrent « un large champ de vision avec un éblouissement significativement réduit ». En fait, c’est le même champ de vision que le Oculus Rift.

Il y a aussi des haut-parleurs intégrés, qui prendront en charge nativement l’audio spatial. Cependant, il y a également une prise casque de 3,5 mm pour une meilleure écoute. Un nouveau tissu a été utilisé pour le masque, qui serait plus doux et plus « respirant ». Les sangles élastiques sont quant à elles plus ajustables que par le passé. Il est important de noter que le Oculus Go utilise le même contrôleur que le Gear VR. Les applications Gear VR et Oculus Go seront également compatibles, de sorte qu’il y aura un bon nombre d’applications et d’autres contenus VR disponibles dès le départ.

Les kits Oculus Go réservés aux développeurs commenceront à être expédiés en novembre 2017, indique la société. Cependant, le lancement pour le grand public aura lieu l’année prochaine. « Nous pensons que le Oculus Go sera l’expérience VR la plus accessible », a déclaré le nouveau directeur de Oculus VR, Hugo Barra.

Lire plus
Réalité virtuelle

Microsoft encouragera les interactions sociales dans Windows Mixed Realty

ps-home-cliff-house

Microsoft tente de s’éloigner de la réalité virtuelle avec sa plateforme de réalité mixte, Windows Mixed Realty, en encourageant les interactions sociales à travers les propres « Cliff House » des utilisateurs. Le paramètre « home » que vous allez voir apparaître lorsque vous entrez pour la première fois dans Windows Mixed Reality vous permettra d’inviter des amis et d’en sortir dans de futures versions.

Autant la technologie de réalité virtuelle pour le HTC Vive ou le propre HoloLens de Microsoft a un gros potentiel dans le monde du jeu, Microsoft cible de nouveaux publics avec sa plateforme Windows Mixed Reality. Lors de son récent événement dédié à la réalité mixte, la firme a fourni davantage de détails sur Microsoft Cliff House, dans lequel les utilisateurs vont apparaître. En faire un centre social fait partie du plan en cours de Microsoft.

Révélé par Alex Kipman, chercheur derrière le casque Hololens de Microsoft, il a déclaré que la plateforme sociale VR récemment acquise de l’entreprise, Altspace VR, pourrait constituer la base de cette transformation sociale. Il décrit Altspace VR comme une « bonne base » pour le type de plateforme de réalité mixte interpersonnelle que Microsoft veut construire à l’avenir.

Cependant, il a fait en sorte d’éviter toute inquiétude sur le fait que Altspace VR changerait après le rachat. « Altspace ne va nulle part », a-t-il déclaré, affirmant que tout le monde chez Microsoft aimait la communauté qu’Altspace avait créée ces dernières années. Voici ce que Kipman a déclaré à Venturebeat : « Pour moi, l’application phare pour la réalité mixte est Altspace, qui permet la communication avec toutes les personnes que vous aimez dans un cadre familial. Ou, pour un employeur, pouvoir faire en sorte que l’équipe soit présente et rassemblée, sans avoir à l’être physiquement ».

Interaction sociale et de bureau

Altspace VR pourrait aider Microsoft dans sa démarche

C’est l’interaction sociale et de bureau que Microsoft veut attirer avec sa plateforme WMR. Le géant de Cupertino veut construire une nouvelle génération de plateformes et d’outils pour ceux qui travaillent à distance ou à domicile, ce qui leur permet de travailler dans un environnement commun, sans avoir besoin de se déplacer. Il a ensuite décrit Altspace et WMR comme le « tissu de communication », pour la réalité mixte, comme le souligne MSpowerUser.

Cependant, cela ne veut pas dire que Microsoft oublie la 2D. L’un des avantages de la réalité augmentée par rapport à la réalité virtuelle est qu’une application 2D peut être représentée de façon unique dans le monde réel. Microsoft continuera à offrir un support pour le développement d’applications 2D et Kipman a déclaré qu’elles seront supportées sur toutes les plateformes : Xbox, PC, HoloLens et ses dispositifs de réalité mixte.

Lire plus
Réalité virtuelle

Microsoft révèle l’avenir de la plateforme Windows Mixed Reality

874a51e5b822786553f351c113803a62

Dans un coin, vous avez une réalité virtuelle, avec des casques comme le Oculus Rift, le HTC Vive, et des sociétés comme Valve ou Samsung qui ont misé sur ce secteur. De l’autre, vous avez la réalité augmentée, avec des acteurs comme Google et Apple faisant partie des chefs de file. Et en plein milieu, en tant qu’arbitre et conquérant, on a Microsoft avec sa plateforme Windows Mixed Reality basée sur Windows 10.

Hier, le géant de Redmond a montré à quel point le territoire de la réalité mixte est vraiment grand, et comment celui-ci va grossir, au fur et à mesure que la firme noue de nouveaux partenariats, et trouve des alliés.

La « réalité mixte » est un mot relativement jeune, qui pourrait être attribuée à Microsoft elle-même — encore faut-il vraiment comprendre ce que cela signifie. En un mot, il s’agit d’un génial terme qui englobe la réalité virtuelle, la réalité augmentée et tout ce qui se passe entre les deux. Au cœur de tout, Windows est le seul système d’exploitation conçu pour fonctionner avec ces technologies, et offrir un support à toutes sortes de nouvelles méthodes de saisie, comme le regard, les gestes et la voix.

Microsoft s’associe avec des partenaires pour sa plateforme de réalité mixte

Contrairement au casque HoloLens et à la plateforme Windows Holographic, Microsoft ne s’attaque pas seule à la plateforme Windows Mixed Reality. Elle ouvre ses portes, à la fois sur le plan matériel, mais également logiciel, à d’autres acteurs du marché. Il y a déjà eu un certain nombre de casques Mixed Reality, mais il y a toujours une place pour un autre. Samsung vient de se joindre à la fête, ce qui est curieux puisque la firme s’est déjà associée à Oculus pour le Gear VR.

Cependant, le Samsung HMD Odyssey n’est pas un simple casque dans lequel on glisse un smartphone. Il s’agit ni plus ni moins qu’un autre casque Windows Mixed Reality, analogue aux modèles de Acer, HP, Dell, etc. Cependant, Samsung a l’avantage d’avoir la technologie d’écran AMOLED et l’expertise audio de Harman et AKG à sa disposition.

Le Samsung HMD Odyssey

Du contenu pour la plateforme

Mais, avoir un casque sur la tête sans contenu attrayant n’a aucun sens. Au lieu de faire en sorte que les utilisateurs attendent ce contenu, Microsoft exploite la collection existante de jeux de réalité virtuelle déjà disponibles sur SteamVR. Les développeurs peuvent déjà accéder à la preview Windows Mixed Reality SteamVR dès aujourd’hui, et les consommateurs auront accès à cette même version preview plus tard dans l’année.

Microsoft prépare du contenu pour la réalité mixte

Et, Microsoft a également son propre portefeuille de jeux pour la plateforme Windows Mixed Reality. Par exemple, le 17 octobre prochain, les utilisateurs de Windows Mixed Reality pourront découvrir Halo : Recruit, une nouvelle introduction à la réalité mixte dans l’univers de Halo. Vous pourrez voir certains des personnages clés de la franchise en personne, en réalité mixte bien sûr.

Enfin, la réalité virtuelle et par extension, la réalité mixte, est souvent critiquée pour être plus une activité solitaire. Étant donné sa nature numérique et connectée à Internet, elle a le potentiel de faire du monde un lieu encore plus social. Pour ce faire, Microsoft vient de mettre la main sur l’équipe AltspaceVR, l’un des pionniers de l’espace social VR.

Avec AltspaceVR, Microsoft veut rendre la réalité mixte moins solitaire

Comme vous le voyez, Microsoft mise beaucoup sur ce secteur, surtout lorsque vous n’avez vraiment rien à faire, physique ou numérique. Cependant, vous n’aurez pas à attendre longtemps. À partir d’aujourd’hui, vous pouvez déjà précommander n’importe lequel des casques de réalité mixte disponibles. Et, dans seulement deux semaines, les portes de la plateforme Windows Mixed Reality s’ouvriront. Rendez-vous le 17 octobre.

Lire plus
Réalité virtuelle

Les casques de réalité mixte Windows sont disponibles en précommandes

Windows Mixed Reality

Suite à l’annonce du casque de réalité mixte HMD Odyssey de Samsung, Microsoft a annoncé le lancement de précommandes pour une variété de casques de réalité mixte Windows, dédiée à la plateforme de même nom, Windows Mixed Reality.

Bien que nous connaissons ces casques depuis un certain temps maintenant, la transition vers la réalité mixte de Microsoft a été mentionnée pour la première fois en octobre 2016. Après des mois à vous en parler, vous avez peut-être jeté votre dévolu sur l’un des modèles annoncés.

Malheureusement, tous les casques de réalité mixte Windows ne sont pas disponibles en précommandes en France. Parmi ceux que l’on retrouve sur la boutique de Microsoft c’est le casque Acer Windows Mixed Reality, et le Dell Visor, respectivement aux prix de 449 euros et 510 euros. Vous l’aurez compris, pas de casque HP Windows Mixed Reality, ou de Lenovo Explorer, ou le tout nouveau Samsung HMD Odyssey.

À noter qu’outre-Atlantique, tous les casques sont disponibles, partageant également la même date de publication du 17 octobre, sauf pour le Samsung HMD Odyssey, qui arrivera le 6 novembre.

Quoi qu’il en soit, Microsoft a mis au point une publication sur le blog de Windows qui détaille brièvement chacun des casques proposés. Vous y retrouverez notamment des liens vers le Windows Store, où vous pouvez passer commande.

Démocratiser la réalité mixte

Cette poussée de Microsoft tente de rendre la réalité augmentée et la réalité virtuelle plus accessibles aux utilisateurs de PC. La réalité mixte de Windows a planté le décor pour être dans le milieu de gamme, avec beaucoup de ces casques commercialisés autour des 400 euros. C’est moins cher que le HTC Vive et le Oculus Rift, tout en offrant de nouvelles fonctionnalités par rapport aux casques mobiles, comme le Gear VR.

Les casques moins chers proposés dans ce marché sont les casques d’Acer et Lenovo, tandis que le plus coûteux est le nouveau Odyssée HMD de Samsung, vendu 499,99 dollars. Il convient de noter que tous ces casques sont livrés avec une paire de contrôleurs de mouvement Windows, donc, en supposant que vous avez un PC compatible, vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour démarrer avec la réalité mixte en achetant l’un de ces casques.

Allez-vous en précommander un ?

Lire plus
Réalité virtuelle

Samsung HMD Odyssey : le casque Windows Mixed Reality le plus haut de gamme

IMG_4727-1-980×576

Samsung fait désormais partie d’une collection de marques produisant des casques de réalité mixte — Windows Mixed Reality — pour la plateforme Windows. Cette incarnation se présente sous la forme du casque HMD Odyssey. Ce dernier fonctionne avec deux écrans AMOLED, qui offrent un champ de vision de 110 degrés, un suivi de position de 6 DOF à l’intérieur et une paire d’écouteurs AKG.

Pour le moment, cela semble être le casque le plus haut de gamme de la plateforme Windows Mixed Reality.

Cet appareil fonctionne avec deux écrans AMOLED de 3,5 pouces fonctionnant avec une résolution de 1 440 x 1 600 pixels à 90/60 Hz. Pour se connecter au PC qui exécutera l’expérience Mixed Reality, cet appareil utilise une sortie HDMI 2.0 ainsi qu’un port USB 3.0. Il existe également une paire de contrôleurs dans la boîte, le Samsung HMD Odyssey Controller.

Le Samsung HMD Odyssey semble être le casque le plus haut de gamme de la plateforme Windows Mixed Reality

Si vous avez l’impression que la conception de ce casque vous parle, vous n’êtes pas seul. Les précédents partenariats de Samsung avec Oculus semblent avoir fourni à la marque sud-coréenne les clés du design pour ce nouveau casque de réalité mixte Windows. Le Oculus Rift est un casque VR intégré couplé à des contrôleurs de mouvement, qui semblent extrêmement analogues à ce que Samsung a fait.

Vue de côté du casque

Un prix de 499 dollars

Les contrôleurs disposent chacun d’un touchpad, d’un bouton de menu, d’un bouton d’alimentation Windows/Controller, d’un déclencheur, d’un bouton-poussoir et d’un voyant lumineux. À l’intérieur, on retrouve un accéléromètre à 6 axes ainsi qu’un gyromètre à 6 axes, et une boussole à 3 axes. Chaque contrôleur a besoin de 2 piles AA.

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez un prototype de casque utilisé avec ce qui semble être le contrôleur HMD Odyssey de Samsung. Cela nous permet de nous demander s’ils pourraient être compatibles avec les casques autres que celui de Samsung. Quoi qu’il en soit, les contrôleurs font partie de la gamme la plus haut de gamme du spectre matériel Windows Mixed Reality.

Ce casque n’est pas encore disponible dans le Microsoft Store, mais se retrouve en précommande aux États-Unis pour la modique somme de 499 dollars — pas différent du prix du Oculus Rift. Si la date de sortie est fixée au 6 novembre outre-Atlantique, en France nous ne connaissons pas encore celle-ci.

Le PC que vous utiliserez pour exécuter ce casque devra recevoir la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update le 17 octobre.

Lire plus
Réalité virtuelle

HoloLens dans un bloc opératoire : une première mondiale en France

HoloLens

Microsoft tient actuellement son évènement experiences’17 ! Et, si l’évènement est dédié à l’intelligence numérique, avec les acteurs référents du marché, Microsoft a également parlé de projets dans lesquels elle intervient. L’un d’eux est le secteur de la santé, en constante évolution. À l’aide d’un partenariat noué avec TeraRecon, une première mondiale va être réalisée en France le 21 novembre : introduire un casque HoloLens dans un bloc opératoire, et mener une opération de bout en bout, avec un chirurgien français, et deux autres confrères, l’un aux États-Unis, le second en Corée.

Introduit comme un « chirurgien virtuel »/« chirurgien augmenté », cette opération va être historique, et pourrait changer le futur du secteur ! Rassurez-vous, ce n’est pas un robot qui va prendre la place du chirurgien. Néanmoins, le chirurgien va désormais être guidé par la technologie. Bien que celle-ci soit déjà omniprésente dans le domaine de la santé, mais également dans un bloc opératoire, TeraRecon et sa solution HoloPortal vont tenter de révolutionner le travail des chirurgiens, tout en apportant une nouvelle expérience dans le secteur médical.

Quelle est l’idée derrière cette application ? Améliorer la qualité de l’opération médicale, aider le chirurgien en cas de difficulté, et accélérer la prise en charge du patient grâce à un flux optimisé afin de réduire les coûts. Bien évidemment, la technologie ne doit pas ralentir le chirurgien, et c’est la raison pour laquelle il y a eu un gros travail pour déterminer les différents workflows.

Et, à l’aide du casque HoloLens, de la technologie HoloPortal, de la plateforme de cloud Azure, ou encore de l’intelligence artificielle, TeraRecond a réussi à combiner l’holographie et la réalité augmentée.

Une image recentrée sur le patient

Le résultat se matérialise par un flux d’images et une communication directe sans délai, ne nécessitant pas le transfert de fichiers. Pourquoi un tel besoin ? À ce jour, il est de plus en plus difficile d’utiliser les images de coupe offerte par les scanners, et l’imagerie 3D devient donc indispensable pour aider les chirurgiens. En récupérant le format natif du scanner, la technologie est capable de reconstruire le rendu une image 3D pour une analyse plus précise.

Avec, le chirurgien peut effectuer un recalage de l’image sur le patient, lorsque le patient est sur la table d’opération. C’est clairement un changement de la façon de travailler pour le praticien, qui est notamment dirigé lors de l’intervention, et peut réaliser une prothèse sur mesure avant celle-ci.

Et, cette technologie est d’autant plus utile quand l’intervention nécessite une aide extérieure. Grâce à une communication en temps réel avec des confrères, et grâce au casque HoloLens, un confrère présent à des dizaines de milliers de kilomètres va être en mesure d’avoir le même modèle que celui devant les yeux du chirurgien.  Et, cette collaboration en temps réel prend évidemment tout son sens avec un mode 100 % cloud. Bien évidemment, l’interopérabilité va être un enjeu majeur, et c’est la raison pour laquelle TeraRecond travaille sur une interconnexion sur la même scène holographique avec des périphériques dotés des technologies ARKit (Apple) et ARCore (Android).

Et la sécurité dans tout ça ?

Au sujet de la formation, on peut évidemment imaginer que cette technologie va être idéale pour former les étudiants en médecine. C’est d’ailleurs un enjeu majeur, puisqu’il est important de former les chirurgiens de demain.

Enfin, la sécurité des données, et la protection de l’identité de santé ont également été un enjeu majeur pour TeraRecon. En France, la législation impose que les données de santé soient hébergées chez un hébergeur agréé (HDS). Pour répondre à ce besoin, Microsoft a déposé un brevet pour être éligible HDS. En outre, les données peuvent être entièrement chiffrées, et une anonymisation des données est utilisée pour éviter que celles-ci se dispersent dans la nature. Vous l’aurez compris, la sécurité des données a été abordée. 

Et maintenant ? Comme mentionné en début d’article, une première va être réalisée en France le 21 novembre, où un chirurgien français va porter un casque HoloLens pour une opération. D’ici là, la technologie va évoluer, et nul doute que la médecine va évoluer au fil des mois, et au fil des ans…

Lire plus
Réalité virtuelle

Voici le prétendu casque Windows Mixed Reality de Samsung

Samsung-Windows-Mixed-Reality-headset-1

Samsung a directement mis un pied sur le marché de la réalité virtuelle avec son propre casque Gear VR. Cependant, cela ne signifie pas qu’elle ne peut pas mettre un autre pied sur la réalité augmentée, parfois également nommée réalité mixte. Et, cela semble être le cas si l’on en croit la dernière fuite qui montre un casque de réalité mixte de marque Samsung. Mais au lieu de réinventer la roue, pour la réalité mixte, Samsung s’appuiera plutôt sur la plateforme holographique Windows de Microsoft, Mixed Reality.

En réalité, il n’y a pas de pénurie de casques Windows Mixed Reality tiers. Et, nous pensions qu’il n’y avait pas de la place pour d’autres modèles. En effet, HP, Dell, Acer, Lenovo, ou encore ASUS proposent toute leur propre vision d’un casque de réalité mixte. Et, c’est vraiment qu’une question de temps avant que Samsung emboîte le pas.

Mais, Samsung pourrait avoir un avantage sur la concurrence. La firme sud-coréenne a déjà de l’expérience avec les casques, même si ceux-ci ont été principalement alimentés par des smartphones. Elle a également mis la main sur AKG de Harman, qui pourrait lui donner un avantage en matière d’audio.

Une annonce le mois prochain ?

Néanmoins, là où Samsung est un débutant, comme tout le monde d’ailleurs, pourrait être dans le contrôleur qui accompagne le casque. Les contrôleurs visibles dans les images semblent être un étrange hybride du contrôleur HTC Vive et du Oculus Touch. Ce n’est que cette année que Samsung a ajouté un contrôleur à son casque Gear VR.

Outre la conception du casque et des contrôleurs, reste à voir comme Samsung fait tourner la technologie Mixed Reality avec son casque. Ce dernier devrait offrir des technologies propres à la société, comme des écrans Super AMOLED et des puces Exynos. Puisque nous ne voyons pas de capteurs externes, il est probable que le casque Samsung utilisera la version du suivi Hololens au sein même du casque.

Avec un évènement Windows Mixed Reality prévu le mois prochain par Microsoft, il ne serait pas étonnant de voir divers casques annoncés, dont celui de Samsung.

Lire plus
Réalité virtuelle

Chrome 61 vous permet de parcourir tout le Web en réalité virtuelle

P1150296-840×500@2x

Aller dans l’espace ou tirer sur des zombies peut sembler être des moyens extrêmement amusants pour utiliser la réalité virtuelle. Mais, cette technologie peut également transformer la façon dont nous expérimentons les choses de tous les jours, comme regarder des films ou naviguer sur le Web.

Selon François Beaufort, évangéliste chez Google, les premières fonctionnalités VR sont maintenant disponibles dans un simple navigateur. Ainsi, vous allez pouvoir voir à quoi ressemble un site Web dans un monde de réalité virtuelle depuis Chrome 61. Pour ce faire, il suffit de charger n’importe quelle page Web dans Chrome, de faire glisser votre smartphone dans un casque Daydream View et vous voilà prêt pour explorer le site en VR.

Google a effectivement ajouté un support pour la technologie WebVR à Chrome en février, mais cette nouvelle mise à jour vous permet de naviguer sur n’importe quel site sur le Web dans un environnement VR, qu’il soit ou non créé.

Prise en charge de la 2D et 3D

« Désormais, les utilisateurs peuvent visualiser et interagir avec n’importe quel site Web en VR, suivre les liens entre les pages et se déplacer entre des environnements 2D et visionner dans un mode immersif les sites qui prennent en charge WebVR », explique Beaufort. De plus, il promet également que davantage de fonctionnalités seront offertes dans un avenir plus ou moins lointain.

Il est désormais possible de regarder n’importe quel site en VR

Si vous voulez tester un site qui prend en charge nativement la réalité virtuelle, vous pouvez voir les vidéos à 360 ​​degrés téléchargées par Ford, ou encore poursuivre votre visite virtuelle de San Francisco –  avant tout, soyez certains d’avoir mis à jour la version mobile de Chrome à la version 61 avant de commencer. Comme je l’ai mentionné, vous pourrez parcourir n’importe quel site en réalité virtuelle maintenant – et même le BlogNT.

Chrome et le Daydream View ne sont pas les seuls navigateurs et périphériques qui offrent un support à WebVR. En effet, Apple est déjà intéressé et Firefox a d’ores et déjà ajouté la technologie à son navigateur, ce qui le rend compatible avec les casques Oculus Rift et HTC Vive. En outre, prochainement, nous pourrions avoir plein d’annonces de la part de Google dans le secteur de la VR. Rendez-vous le 4 octobre pour entendre le géant de la recherche parler de son nouveau casque VR.

Lire plus
Réalité virtuelle

Google Daydream View 2 : de nouveaux coloris, et un prix plus élevé

new-daydream-view

L’évènement de Google prévu le 4 octobre impliquera probablement des mises à niveau des smartphones Pixel de l’entreprise et, selon Droid Life, également d’une nouvelle version de son casque de réalité virtuelle, le Daydream View. Malheureusement, nous n’avons pas de détails sur les nouvelles spécifications du casque, mais la source affirme que nous pouvons nous attendre à trois nouveaux coloris : Charcoal, Fog, et Coral (Gris anthracite – foncé, gris clair, et corail).

De plus, ces nouveaux modèles Daydream View 2 seraient plus coûteux que le premier opus, puisqu’ils seraient vendus 99 dollars, contre 79 dollars pour le Daydream View.

Le nouveau look du Daydream View 2 ressemble beaucoup au modèle de l’année dernière. Néanmoins, la conception du casque semble légèrement meilleure, en jugeant la photo ci-dessus. Et, le casque pourrait même intégrer un nouveau matériau, fait de nylon par opposition au tissu de son prédécesseur.

Le matériau du Daydream View 2 semble plus résistant, et lui offre un joli aspect brossé. Il pourrait également être plus facile de le nettoyer. Le contrôleur accompagnant le casque semble à peu près analogue, bien que le bord de la partie supérieure semble plus mince. Mais, il s’agit essentiellement d’un support pour smartphone, lequel vient se loger sur la tête, avec une télécommande sans fil pour le piloter.

Ce ne sera pas un casque autonome

En ce qui concerne la hausse des prix, nous nous attendons à ce que les partenaires de Google lancent des casques Daydream tiers moins coûteux, laissant aussi ce segment de marché à ses partenaires. Dans l’ensemble, cela semble être une idée assez excitante.

En outre, si Google met également à jour sa plateforme de réalité virtuelle Daydream VR pour prendre en charge les casques autonomes qui fonctionnent sans qu’aucun smartphone soit inséré, avec un prix de 99 dollars, et un verrou clairement visible pour maintenir un smartphone en place, cela ne semble pas être un tel périphérique. D’ailleurs, nous ne savons pas si Google a un tel périphérique dans ses cartons.

 

Google a promis 11 smartphones compatibles Daydream d’ici la fin de l’année, et n’a pas encore réussi à se faire entendre. À ce jour, les utilisateurs ne peuvent choisir que les smartphones Pixel de Google, les S8 et S8 Plus de Samsung, le Moto Z, le Huawei Mate 9 Pro et Mate 9 Porsche Design, le Axon 7 de ZTE ou encore le Zenfone AR d’ASUS. Espérons que cette liste s’allonge lors de l’évènement.

Lire plus
Réalité virtuelle

Voici comment Google vous voit utiliser ARCore, son projet AR

arcore-web-v2-blog

Il y a une grande bataille dans le monde de la technologie, et non, ce n’est pas l’iPhone X contre le futur Google Pixel 2. Du moins, pas directement. C’est plutôt dans la réalité augmentée (AR), qui s’avère être un domaine majeur où les géants de la technologie vont se batailler dans les prochains mois et les prochaines années. Parmi les technologies, ARKit d’Apple et ARCore de Google semblent avoir toutes les armes en main pour y parvenir.

À la veille du lancement de l’iPhone X et de l’iPhone 8 et de la publication imminente d’iOS 11, Google vient de montrer ce que l’on va être en capacité de faire avec son framework de réalité augmentée — du moins, ce que ce dernier peut faire.

En ce début de semaine, Google a publié six expériences préparées par Daydream Labs, montrant comment la réalité augmentée (ARCore) sur Android va fournir aux utilisateurs une toute nouvelle façon d’interagir avec le monde qui les entoure.

Street View semble être un grand bienfaiteur de ARCore. Et, un prototype de Google donne aux utilisateurs un regard approfondi sur le British Museum ainsi qu’une perspective panoramique du Great Russell Street. Un autre prototype de Street View élimine les flèches et permet de changer votre point de vue en marchant physiquement. Bien que vous devez toujours regarder à travers un petit écran de smartphone, cela ressemble un peu à ce que vous regardez par une fenêtre dans un autre monde.

Google prévoit également que ARCore soit utilisé dans la conception de bâtiments. Un autre prototype montre comment les architectes peuvent superposer un modèle sur une maison en construction pour voir à quoi ressemble le design fini.

La bataille entre ARKit et ARCore

Tout comme le casque HoloLens de Microsoft, Google envisage également que ARCore soit utilisé pour enseigner certaines compétences. Pour ce faire, Daydream Labs a présenté une autre expérience de Google dans le domaine de la réalité virtuelle, et l’a poussé dans la réalité augmentée. Espresso Trainer enseigne aux utilisateurs les étapes pour faire un expresso.

Il existe également un prototype analogue au projet Tango d’ARCore, en ce sens que les utilisateurs peuvent voir et interagir avec de fantastiques rendus numériques, avec une profondeur de champ s’adaptant en fonction de vos mouvements.

Enfin, Daydream Labs a utilisé le service bêta Visual Positioning Service (VPS) de Google, et a créé un prototype où un utilisateur peut partager son emplacement avec un ami, et l’ami peut être guidé à l’aide de VPS.

Ceux-ci, avec d’autres créations d’ARCore, permettent à Google de mettre en évidence un aperçu prometteur des capacités de réalité augmentée attendues dans les smartphones et les tablettes Android. Cependant, il faudra encore patienter puisque le kit de développement logiciel ARCore est uniquement accessible pour les développeurs.

En attendant, Apple a démontré la puissance de son ARKit lancé avec iOS 11 lors de sa keynote. Les nouveaux iPhone 8/8 Plus et l’iPhone X vont s’en vanter.

Lire plus
Réalité virtuelle

IFA 2017 : Lenovo possède également un casque Windows Mixed Reality

01_Prada_Tour_Front_forward_facing

Toujours à l’IFA 2017, un nouveau casque de réalité virtuelle avec des spécifications (et des contrôleurs de mouvement) qui sont à peu près identiques aux autres modèles et conçus pour être utilisés avec la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft a été annoncé.

Si Acer et HP ont déjà présenté leurs casques Mixed Reality plus tôt ce mois-ci, cette semaine c’était le tour de Dell. ASUS était le suivant. Aujourd’hui, le nouveau constructeur a levé le voile sur son casque de réalité mixte compatible Windows Mixed Reality est Lenovo avec son Explorer.

Le casque Lenovo Explorer possède des spécifications que l’on a pu voir chez la concurrence, comme des écrans jumelés d’une résolution de 1440 x 1440 pixels, une double caméra pour le suivi du mouvement en intérieur, et les contrôleurs de mouvement optionnels qui sont exactement les mêmes que ceux offerts par les concurrents. Le casque Explorer se connecte simplement à n’importe quel PC Windows sans aucune configuration requise, et offre la possibilité d’exécuter des jeux et des applications de réalité virtuelle.

Le casque de Lenovo prend en charge l’assistant numérique Cortana de Microsoft pour des contrôles supplémentaires.

Une seule distinction : le prix

Fondamentalement, Microsoft a présenté une liste de spécifications que les entreprises devaient suivre pour s’assurer que leurs casques soient compatibles, et rien ne vous empêche d’utiliser le casque de Dell avec un ordinateur Lenovo ou vice versa. Vous pouvez également acheter des contrôleurs ASUS, et les utiliser avec un casque Lenovo. Mais, il est fort probable que la plupart des gens opteront pour la même marque.

Alors, qu’est-ce qui distingue un casque d’un autre ? La conception, le confort et les matériaux de construction. Hormis ces trois points, c’est tout. Oh, et le prix. D’ailleurs, le Explorer de Lenovo est l’une des options les plus coûteuses. En effet, le casque Lenovo Explorer devrait être commercialisé au prix de 350 dollars lorsqu’il sera mis en vente au mois d’octobre. Et, vous devrez rajouter 100 dollars pour les contrôleurs, portant ainsi le kit à 450 dollars.

Le kit complet de Lenovo arrive avec un casque et deux contrôleurs
Lire plus
1 2 3 4
Page 1 sur 4