Fermer

Réalité virtuelle

Réalité virtuelle

HoloLens 2 : une possible mise à niveau concernera le CPU

P1050522

Le casque de réalité mixte HoloLens de Microsoft est essentiellement un ordinateur avec un écran transparent qui vous permet de visualiser des images numériques superposées sur des environnements réels. Le kit de développement original du HoloLens a été expédié en 2016, et Microsoft a déjà commencé à parler du modèle de 2e génération, le HoloLens 2, qui disposera d’une unité de traitement holographique de prochaine génération.

De plus, il va probablement avoir un nouveau processeur, car, comme le note AnandTech, Intel supprime la puce utilisée dans le caque HoloLens original. Cela signifie que la prochaine version du casque de réalité mixte de Microsoft utilisera un processeur différent. Néanmoins, on ne sait pas si Microsoft continuera de travailler avec Intel ou un fournisseur différent (comme une puce ARM). Le HoloLens original dispose d’un processeur Intel Atom x5-Z8100P, et c’est le seul composant qui a réellement de l’importance.

Intel a annoncé qu’elle honorera ses dernières commandes pour la puce x5-Z8100P le 30 septembre 2017, et prévoit d’expédier ces commandes d’ici le 30 octobre. Donc, si Microsoft est vraiment le client principal pour ces puces et qu’Intel les abandonne, il y a de fortes chances que les deux entreprises aient coordonné les choses afin que Microsoft n’ait plus besoin des puces après leur indisponibilité.

Un lancement pas avant 2018 ou même 20

AnandTech spécule que le casque HoloLens de 2e génération ne sera expédié qu’en 2018 ou même 2019. En d’autres termes, la société va probablement passer à une puce différente. Cela pourrait signifier que le HoloLens 2 sera alimenté par un Intel Apollo Lake, ou Gemini Lake ou peut-être Core M. Mais, cela pourrait aussi signifier que Microsoft passe à un processeur ARM.

Le Microsoft HoloLens est encore en développement, mais il se vend bien !

Une version de Windows 10 qui prend en charge les processeurs ARM est en cours de développement, avec la puce Snapdragon 835 de Qualcomm qui devrait être la première à être prise en charge. Comme il s’agit d’un processeur dédié aux smartphones qui offre un parfait équilibre entre les performances et la consommation d’énergie, ce pourrait être un bon choix pour un dispositif portable comme le casque HoloLens.

Lire plus
Réalité virtuelle

HP Z VR Backpack : un sac à dos de VR pour les professionnels

hp-z-vr-backpack (1)

La plupart des systèmes de réalité virtuelle (VR) basés sur PC lancés à ce jour visent les joueurs. Mais, les études menées par HP signifient qu’il existe un marché inexploité pour les ordinateurs compatibles VR, destinés aux professionnels. Ainsi, si la société ajoute des caractéristiques de VR à certains de ses ordinateurs professionnels, elle vient également de lancer une nouvelle version pour les professionnels dans sa gamme de sacs à dos HP Omen X.

Le nouveau modèle s’appelle HP Z VR Backpack, et il s’agit essentiellement d’un PC compact que vous pouvez utiliser soit lorsqu’il est mis sur votre dos et branché sur un casque VR, soit lorsqu’il est posé dans un dock pour qu’il fonctionne comme un ordinateur de bureau.

Le périphérique dispose d’un processeur Intel Core i7-7820HQ aux côtés d’une puce graphique vPro, NVIDIA Quadro P5200 avec 16 Go de mémoire vidéo et des options de mémoire et de stockage configurables. Ainsi, vous pouvez configurer le monstre avec 32 Go de RAM DDR4-2400 et 1 To de stockage au maximum.

Il prend en charge le HTC Vive, le Oculus Rift et tout autre casque de réalité virtuelle compatible avec un PC, et il dispose de quelques autres fonctionnalités commerciales, notamment un module TPM 2.0, embarque Windows 10 Pro et un BIOS commercial.

HP Z VR Backpack, le sac à dos idéal pour les professionnels

Une autonomie parfaite pour les professionnels

HP précise que l’ordinateur et le sac à dos pèsent environ 4,5 kg combinés, rendant le système relativement confortable à porter comme sac à dos. Il est également conçu pour laisser passer l’air loin de votre dos, évitant ainsi d’avoir trop chaud en portant le sac à dos.

Le système offre une autonomie estimée entre 60 et 90 minutes lorsque vous l’utilisez pour alimenter une expérience de réalité virtuelle. Mais, il fonctionne sur deux batteries, qui sont remplaçables à chaud et qui peuvent être chargées à 80 % en une heure. Cela signifie que vous devriez pouvoir garder l’ordinateur en marche toute la journée, avec une bonne gestion de la batterie. En effet, il suffit de laisser une batterie sur le PC tout en changeant l’autre.

Le HP Z VR Backpack va servir à toute sorte de démos

Bien que les joueurs n’aient pas nécessairement besoin d’une telle autonomie, si vous utilisez un système comme celui-ci dans un environnement commercial où il fonctionne comme une vitrine virtuelle pour les clients ou les participants à un salon, par exemple, la possibilité de l’utiliser toute la journée, tout en étant déconnecté d’une prise murale, peut être utile.

Néanmoins, de telles caractéristiques ont un prix. Le HP Z VR devrait être vendu au prix de 3 299 dollars (nous ne connaissons pas le prix en euros pour le moment), et il sera mis en vente fin septembre.

Lire plus
Réalité virtuelle

HTC Vive : le premier casque VR autonome lancé en Chine

f38bjwafU89sxKiudKhM24-970-80

HTC développe sa gamme de casques de réalité virtuelle « HTC Vive », avec un nouveau modèle autonome, qui n’a pas besoin d’être branché à un ordinateur pour fonctionner. Alimenté par la plateforme Snapdragon 835 de Qualcomm, le nouveau casque HTC Vive devrait offrir le type de performance que vous obtiendrez à partir d’un smartphone haut de gamme. Néanmoins, vous n’avez pas besoin d’un tel smartphone, ou de le faire glisser à l’intérieur du casque pour l’utiliser.

La seule problématique ? Le casque HTC Vive autonome ne sera disponible qu’en Chine pour l’instant. HTC n’a révélé aucun détail sur le prix, la date de lancement ou d’autres spécifications. Mais, l’annonce n’est pas vraiment une surprise. Nous savions déjà que HTC était l’une des entreprises travaillant sur un casque autonome qui serait compatible avec la plateforme de réalité virtuelle Daydream de Google.

À ce jour, on ne sait pas si le casque Vive autonome lancé en Chine possède le matériel nécessaire pour supporter la plateforme Daydream. Néanmoins, celui-ci ne sera pas livré avec le Google Play Store, et sera uniquement en mesure d’exécuter des applications et des jeux depuis la boutique d’applications Viveport de HTC. Autrement dit, il est inutile de le faire importer chez nous, car il ne fonctionnera pas comme souhaité.

Rassurez-vous, même si vous ne pouvez pas mettre la maison sur ce casque sans nom, HTC développe également un casque autonome pour la plateforme Daydream, qui devrait être lancé plus tard dans l’année.

HTC Vive coupe le cordon

Ce casque Vive autonome sera différent de son grand frère actuellement sur le marché

Alors que ce casque fait partie de la famille Vive, il y aura certainement des différences majeures par rapport au HTC Vive actuellement sur le marché. Cela est en grande partie dû, évidemment, au fait que le casque doit avoir sa source d’alimentation et sa propre connectivité pour être autonome. Il y a encore beaucoup de mystère autour du premier casque mobile VR de HTC, mais les développeurs qui souhaitent créer du contenu pour l’appareil peuvent s’inscrire ici.

Il serait logique pour HTC d’étoffer son catalogue Viveport autour du lancement de son homologue Daydream, mais encore une fois, HTC conserve bien chaudement derrière ses portes cette information pour le moment.

En ce qui concerne le prix, ce casque autonome Vive sera plus abordable que le HTC Vive relié au PC, tout en offrant une expérience de haute qualité. Malgré le manque de détails, HTC est clairement prête à avancer sur un marché de la VR en pleine expansion, et veut évidemment inonder sa gamme Vive avec des produits mobiles plus abordables. Reste à l’attendre en Europe…

Lire plus
Réalité virtuelle

HoloLens 2 : il comprendra un coprocesseur dédié à l’intelligence artificielle

4d5985d4-9303-4e4d-be4b-9d567a7f5484

Le système de réalité mixte HoloLens de Microsoft n’a pas encore fait son apparition dans tous les foyers, mais la société planifie déjà son successeur. Et, Microsoft envisage d’ajouter de l’intelligence artificielle (IA) à la prochaine itération de son HoloLens pour améliorer encore la fusion de réalités réelles et simulées.

Microsoft est davantage connue sur le secteur logiciel, et dans une moindre mesure, pour le matériel comme la gamme de tablettes Surface, et maintenant avec les ordinateurs portables, et son Surface Laptop. Mais la société essaie également d’aller sur le marché des puces. Le casque HoloLens de Microsoft a été lancé en grande pompe par le géant basé à Redmond, et dispose d’un écran « holographique ». De plus, il dispose d’un processeur personnalisé conçu par Microsoft, nommé HPU ou Holographic Processing Unit.

Maintenant, Microsoft commence à parler de sa prochaine génération de HoloLens, qui aura un HPU de prochaine génération. Les détails sont rares à l’heure actuelle, mais alors que le HPU de première génération est conçu pour traiter les données provenant des capteurs et des caméras pour suivre votre mouvement dans l’espace, le nouveau HPU possède un coprocesseur d’intelligence artificielle pour les tâches liées à la vision par ordinateur.

Un casque de réalité mixte autonome

La nouvelle itération du HoloLens plus autonome à l’avenir ?

En d’autres termes, l’idée est que le casque de réalité augmentée pourra identifier des objets et des emplacements en temps réel sans pousser la tâche sur le cloud. En intégrant la nouvelle puce Intel sur le HoloLens lui-même, la latence de l’envoi de données au cloud pour le traitement peut être évitée et l’expérience qui en résulte sera considérablement meilleure. Cela aidera à rendre le HoloLens 2 – ou quelque soit son nom – autonome. Cela vous permettra de tout faire avec le casque. Vous n’avez donc pas besoin de relier le casque à un ordinateur plus puissant, et vous n’avez même pas besoin d’une connexion Internet — bien que ce dernier sera plus puissant avec une connectivité Internet.

Malheureusement, à ce jour on ne sait pas quand la prochaine génération du casque HoloLens et/ou HPU sera disponible. Comme le souligne Bloomberg, le HPU n’est pas la seule puce personnalisée que Microsoft a conçue. L’entreprise a également personnalisé des FPGA pour l’IA, et elle a développé sa propre puce pour le système de suivi des mouvements Xbox Kinect.

Lire plus
Réalité virtuelle

La dernière expérience VR de Google permet aux gens de faire du café

vrteach.2e16d0ba.fill-1407×667

L’enseignement par une simulation n’est pas un concept nouveau, mais la division Google Daydream Labs souhaite voir comment la réalité virtuelle peut être utile pour enseigner aux gens des compétences pratiques.

Dans une récente expérience, Google a organisé la simulation d’une machine à expresso par une session interactive en réalité virtuelle (VR). De là, il avait un groupe de personnes utilisant leur main virtuelle pour préparer une tasse de café, avant de le refaire dans le monde réel. Pendant ce temps, Google a également mené une autre tentative de groupe pour apprendre la même compétence en utilisant un outil plus commun, les vidéos YouTube, afin de comparer les résultats.

D’après ces derniers, ceux qui ont opté pour la simulation VR ont eu besoin de s’entraîner deux fois avant de se sentir suffisamment en confiance pour utiliser une vraie machine à expresso. À contrario, ceux qui ont regardé un tutoriel YouTube ont dû le faire 3 fois avant d’être à l’aise.

En plus de cela, la simulation VR a permis de réduire le nombre d’erreurs, et accélérer le processus, par rapport à ceux qui ont regardé des vidéos. Autrement dit, la formation par la réalité virtuelle est l’outil d’enseignement plus efficace.

Une école de réalité virtuelle

Bien que capable d’enseigner une nouvelle compétence de manière relativement plus rapide, la recherche de Google a révélé qu’il y avait encore quelques lacunes qui empêchent la VR d’être l’apprentissage de choix.

Malgré quelques manques, la VR peut être importante pour l’enseignement

Pour commencer, le manque de retour haptique approprié a rendu difficile pour la VR d’enseigner des compétences plus fines et plus tactiles. Par exemple, dans le cas de la préparation du café, des détails comme la technique de tasser ou de savoir comment ne pas vous brûler étaient plus difficiles à communiquer à l’aide d’une machine à espresso virtuel par rapport à une vraie machine.

En outre, trouver le bon endroit pour mettre des instructions peut s’avérer difficile dans un environnement VR. Comme un sujet traite d’une action dans un espace virtuel, il peut manquer des informations écrites importantes.

Ces lacunes à part, il semble que la VR ait le potentiel de nous aider à apprendre de nouvelles compétences dans un environnement contrôlé, ce qui pourrait s’avérer utile.

Pourtant, il semble que, en fin de compte, l’expérience de la vie réelle soit l’enseignant ultime à battre. Apprendre de ses erreurs est le meilleur enseignement qui existe.

Lire plus
Réalité virtuelle

Facebook lancera un casque de réalité virtuelle à 200 dollars fin 2017

oculus-facebook

Facebook pourrait chercher à vendre un casque de réalité virtuelle autonome l’année prochaine pour 200 dollars, capable de fonctionner sans un PC ou un appareil mobile lié. L’appareil non identifié sera adapté aux clients qui ne peuvent pas se permettre d’acheter un PC ou un smartphone haute définition, selon Bloomberg. La publication ne mentionne pas si l’appareil sera un modèle très lucratif pour la société, financé par Facebook dans l’espoir de pousser la réalité virtuelle dans un maximum de foyer.

Même avec la réduction des coûts, Facebook espère que le casque VR sera en mesure de faire fonctionner parfaitement des jeux immersifs, aux côtés de services de vidéo et de réseau social.

Facebook sera partenaire de Xiaomi pour lancer le produit en Chine, et partout ailleurs, il arrivera sur le marché sous la marque Oculus. Xiaomi devrait ajouter ses propres marques et logiciels à l’appareil.

Mieux que le Gear VR ?

La publication suggère que le périphérique sera plus puissant que le Gear VR, le casque VR de Samsung alimenté par les smartphones haut de gamme de l’entreprise. Le casque VR de Facebook sera alimenté par un processeur Qualcomm Snapdragon, bien que la publication ne dise pas quelle plateforme sera utilisée.

Il semble que Marc Zuckerberg n’est pas heureux des ventes du Oculus Rift

Facebook n’est clairement pas satisfaite des chiffres de vente actuels pour son casque Oculus, estimés entre 100 000 et 400 000. La firme a récemment baissé le prix du Rift pour la deuxième fois, ce qui permet aujourd’hui d’acheter aux alentours de 450 euros le casque Oculus Rift et les contrôleurs Touch. Pour remédier à cela, le réseau social peut envisager de réduire l’écart de coûts, même si cela signifie à être dans le rouge pendant quelques années. D’ici là, la technologie deviendra moins chère et le public sera plus engagé.

Facebook devrait annoncer le casque VR plus tard dans l’année, avec une date de lancement en 2018.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Lire plus
Réalité virtuelle

Star Wars: Jedi Challenge, le casque de réalité augmentée de Disney & Lenovo

Vous mettez un casque, vous regardez la table en face de vous, et vous jouez à un jeu de Star Wars, avec des personnages en mouvement. Ou, vous pouvez ramasser un accessoire qui ressemble à une poignée de sabre léger, et vous prendre pour Anakin dans votre salon. Cela semble être l’idée derrière le futur périphérique Star Wars Jedi Challenges, que Disney a dévoilé lors de l’événement D23 de la société le week-end dernier. En effet, l’une des nombreuses annonces de l’Expo D23 a été un partenariat entre Disney et Lenovo pour vous offrir le Star Wars : Jedi Challenge.

Voici ce que nous savons. Lenovo et Disney travaillent ensemble sur le projet, et il serait « bientôt » disponible sur le site Web de Best Buy et de Lenovo.com. À l’heure actuelle, on ne sait pas si la firme prévoit de lancer une version française de ce périphérique.

Quoi qu’il en soit, le système exécute des applications téléchargées sur votre smartphone, et il semble que ce dernier se trouve à l’intérieur du casque et fonctionne également comme un écran. Autrement dit, cette description suggère que le casque peut avoir un prix plus proche du Samsung Gear VR (129 euros) que le HTC Vive (899 euros). Mais, cela signifie également que vous devriez probablement tempérer vos attentes en matière de graphisme et de performance. Et, cela soulève également la question de savoir à quel point l’expérience de la réalité augmentée sera efficace.

Un sabre sans sabre

Star Wars: Jedi Challenge, le casque de réalité augmentée de Disney & Lenovo

Alors que la technologie ARKit d’Apple montre que les smartphones modernes sont suffisants pour superposer des objets virtuels sur des environnements réels en utilisant un smartphone avec une caméra convenable, la plupart des casques qui sont à ce jour sur le marché et qui se sont concentrés sur la réalité virtuelle plutôt que sur la réalité augmentée (c’est-à-dire que vous ne voyez que des objets virtuels sur l’écran de votre smartphone, plutôt qu’un mélange d’éléments réels et virtuels).

Pour en revenir à notre sujet, à l’heure actuelle il n’y a aucune information sur la date de sortie officielle pour le Star Wars Jedi Challenges. Le casque semble inclure un contrôleur de sabre laser dédié, qui a l’air plutôt cool, mais qui malheureusement n’a pas la partie sabre.

Lire plus
Réalité virtuelle

World of Tanks créé une version spéciale pour HoloLens et Google Tango

Un concept clé décrit par le terme de réalité augmentée (AR) est l’idée que la technologie peut être utilisée pour créer une version améliorée de la réalité que nous vivons chaque jour. Les solutions AR comme le casque HoloLens de Microsoft nous promettent de nous faire vivre la réalité — la réalité réelle, et non les environnements fictifs de la réalité virtuelle (VR) — de différentes manières.

Toutes sortes d’applications pour la réalité augmentée sont apparues depuis que la technologie a été introduite pour la première fois, avec des jeux incroyablement populaires comme Pokémon Go, et des applications beaucoup plus scientifiques et médicales. Maintenant, le développeur de World of Tanks, Wargaming, montre une solution de réalité augmentée qu’il a créée pour l’événement TankFest 2017 au Bovington Tank Museum, comme le rapporte DualShockers.

L’événement s’est déroulé fin juin, et a accueilli plus de 20 000 visiteurs avec des démonstrations en live de certains des véhicules de combat historiques les plus importants et les plus impressionnants. Le musée accueille 300 chars, et Wargaming est un sponsor naturel pour l’événement étant donné la popularité du jeu World of Tank.

Vive la réalité augmentée

La société a utilisé la technologie HoloLens de Microsoft et Project Tango de Google pour créer une représentation virtuelle d’un tank extrêmement rare de la Seconde Guerre mondiale. Plus précisément, la technologie modélise le tank allemand Sturmmörserwagen 606/4 mit 38 cm RW 61, également connu sous le nom « Sturmtiger ». L’expérience de réalité augmentée fournit non seulement une vue statique du tank.

Bien que l’événement TankFest soit actif, les participants ne sont pas autorisés à aller dans les tanks qui sont affichés. Cependant, la solution AR a permis cela, permettant aux visiteurs de voir littéralement l’intérieur du Sturmtiger et fournissant ainsi une expérience éducative très supérieure.

Lire plus
Réalité virtuelle

Selon IDC, les ventes de casques VR/AR atteindront mes 100 millions d’ici 2021

VR-headsets

Les ventes de casques de réalité augmentée (AR) et de réalité virtuelle (VR) devraient atteindre les 100 millions d’unités d’ici 2021, soit une augmentation considérable par rapport aux 10 millions d’unités envoyés enregistrés l’an dernier. Quoi qu’il en soit, il s’agit des estimations faites par la firme de recherche IDC, qui a déclaré que les casques VR qui utilisent des smartphones, comme le Gear VR de Samsung et le Daydream VR de Google, qui sont actuellement les plus populaires.

IDC s’attend à ce que les casques VR restent le choix numéro un pour les cinq prochaines années, mais les clients peuvent commencer à opter pour des casques plus puissants, comme le Oculus Rift ou le PlayStation VR.

« Les 6 prochains des 18 futurs mois stimuleront encore le marché de la réalité virtuelle, puisque les vendeurs de PC, ainsi que Microsoft, introduiront des casques reliés au PC et des casques VR autonomes haut de gamme sur le marché », a déclaré Jitesh Ubrani, analyste principal en recherche.

La réalité augmentée importante pour les industriels

Les réalités virtuelle et augmentée vont clairement devenir populaire dans les années à venir

La réalité augmentée verra un certain intérêt, mais pas assez pour être un marché dominant. Une partie de cette raison est qu’il est difficile de créer du matériel et des expériences pour ce secteur que les clients voudront utiliser, comme en témoigne la mauvaise réception des Google Glass après son lancement initial.

« Il est très clair pour nous que la réalité augmentée est la plus grande des deux technologies en regardant les réalités virtuelle et augmentée combinées », a déclaré Ryan Reith, vice-président du programme. « Des entreprises comme Microsoft, Epson, Intel, Meta, ODG et DAQRI fournissent déjà des dispositifs qui sont déployés dans des projets commerciaux en temps réel avec un retour sur investissement important ».

IDC projette que plus de 80 % de toutes ventes de produits de réalité augmentée dans les cinq prochaines années pour être utilisés à des fins commerciales. Le cabinet voit un avantage certain pour les industriels, qui pourraient commencer à adopter la technologie avant la fin de l’année 2017.

Lire plus
Réalité virtuelle

Apple rejoint le développement de la plateforme WebVR

webvr-1-large-1

Il y a de bonnes nouvelles pour la plateforme WebVR, puisque les développeurs d’Apple ont rejoint le projet, ajoutant plus de poids à l’initiative. Brandon Jones, un développeur Chrome et l’un des piliers de la communauté WebVR, a observé que les développeurs d’Apple sont prêts à soutenir le projet comme le souligne Upload VR.

Pour ceux qui l’ignorent, l’idée de WebVR est de produire des expériences de réalité virtuelle qui fonctionnent dans un navigateur Web, peu importe le matériel utilisé. Ainsi, vous pourriez apprécier la réalité virtuelle avec n’importe quel casque que vous possédez – qu’il s’agisse du HTC Vive, du Oculus Rift ou du Google Cardboard.

Tout ce dont vous avez besoin, c’est de visualiser le contenu dans un navigateur qui supporte l’affichage du contenu WebVR. Et, comme Jones l’a observé dans son tweet, le fait qu’Apple s’intéresse signifie que la spécification dispose désormais de tous les principaux fournisseurs de navigateurs — Chrome, Firefox, Edge et maintenant Safari.

Bien sûr, avant de s’emballer, ce sont uniquement trois développeurs d’Apple qui viennent de rejoindre la communauté. Cela ne signifie pas que l’entreprise de Tim Cook a soudainement décidé que le projet WebVR allait être une composante majeure de son navigateur. Néanmoins, cela pourrait potentiellement signifier quelque chose dans ce sens.

Une décision logique

En effet, du fait qu’Apple cherche à progresser de manière majeure avec la réalité virtuelle, ce ne serait pas une surprise. Nous l’avons clairement vu lors de la WWDC du mois dernier, où un certain nombre d’annonces ont été faites sur ce secteur. Parmi elles, la technologie graphique Metal 2 de l’entreprise, optimisée pour le développement de la réalité virtuelle (avec High Sierra) et les ordinateurs Mac qui prennent enfin en charge le HTC Vive et SteamVR.

Mais la route à suivre pour WebVR est longue, car même en mettant Safari de côté, tous les casques du marché ne sont compatibles qu’avec certains navigateurs. Et, l’expérience n’est pas encore optimale.

Autrement dit, il reste beaucoup de travail à faire, mais c’est un pas de plus vers la standardisation de la norme WebVR.

Lire plus
Réalité virtuelle

Google Blocks facilite la création d’objets VR en 3D pour quiconque

La réalité augmentée et virtuelle continue de faire des progrès significatifs sur le plan matériel, permettant d’imaginer des expériences toujours plus folles. Parallèlement, les logiciels et les contenus doivent constamment se maintenir à jour, ou tout ce matériel ne servira à rien.

Google a adopté une approche particulière pour inciter les développeurs et les professionnels créatifs à créer les outils et les atouts de demain à apporter dans les environnements de réalité augmentée et virtuelle. Plus précisément, Google s’est en partie concentré sur la facilité de créer des objets 3D pour ces nouveaux environnements, avant de les partager. Son application la plus récente est une application nommée Blocks, qui vise à créer des objets 3D dans son environnement le plus naturel, c’est-à-dire à partir des casques de réalité virtuelle eux-mêmes.

Blocks diffère de plusieurs outils actuellement utilisés pour créer des objets 3D qui peuplent un environnement VR. Ces derniers sont généralement créés sur les PC traditionnels à l’aide d’écrans 2D, tandis que Blocks suit les traces de l’application de peinture artistique Tilt Brush de Google, utilisée à l’aide d’un casque et l’environnement VR lui-même. Et comme Tilt Brush, Blocks est une application destinée à être assez facile à utiliser pour toute personne ayant accès à un équipement de réalité virtuelle.

Lancez-vous, c’est très simple !

Autrement dit, Blocks permet aux créatifs de créer simplement des objets 3D en utilisant leurs « mains », avec une sélection d’outils, de formes et de textures qui peuvent être appliquées pour ajouter davantage de fun à chaque création. Le processus est décrit comme assez simple pour les utilisateurs non techniques et sans talent artistique, qui souhaitent néanmoins créer des objets qui peuvent ensuite être exportés vers la vitrine de Google Blocks pour être utilisés par quiconque conçoit un environnement virtuel.

Jusqu’à présent, Blocks fonctionne avec les casques HTC Vive et Oculus Rift, et l’application est complètement gratuite. Les objets résultants peuvent être utilisés dans d’autres applications de réalité virtuelle, comme Tilt Brush et l’application 3D Builder sur Windows. À vous de jouer !

Lire plus
Réalité virtuelle

Le prototype de casque VR autonome de Samsung montre que de grands changements

Exynos VR III – 1

Pour ceux qui veulent faire plus avec leur casque de réalité virtuelle Samsung Gear VR, lisez la suite de cet article avec attention. Le géant de la technologie coréen Samsung cherche à développer un nouveau casque de réalité virtuelle autonome avec des fonctionnalités exceptionnellement high-tech.

MSIP, une importante agence gouvernementale coréenne, a annoncé aujourd’hui que Samsung travaille sur un écran VR tout-en-un, positionné sur la tête, à l’aide de la technologie de suivi d’une entreprise membre nommée Visual Camp.

Le casque, intitulé « Exynos VR III » (une référence à la gamme de processeurs Exynos de Samsung), et visible dans le cliché ci-dessus, est supposé être en mesure de ne pas simplement suivre les mouvements des yeux et des mains, mais également de disposer de la reconnaissance vocale et faciale (expression).

Selon le communiqué de presse, la capacité de suivi des yeux du casque est essentielle pour un « rendu fiable », un processus dans lequel l’écran se concentre uniquement dans la zone où l’utilisateur regarde. Cela permet une expérience VR plus fluide, et laisse transparaître moins de parasites pour reproduire des textures à 360 ​​degrés.

Le complexe de la solitude

Ce n’est pas la première fois que Samsung travaille sur un casque VR autonome, mais il est trop tôt pour savoir si ce Exynos VR III deviendra le casque de référence de la marque sur ce marché. Samsung a également confirmé ce printemps qu’au moins un de ses casques tout-en-un rivalisera avec le HTC Vive. Un concept pour ce casque était censé être présent à huis clos lors du Mobile World Congress de cette année, et propulsé par une nouvelle puce mobile Exynos 9 gravée sur un processus de fabrication de 10 nm. Malheureusement, ces rumeurs n’ont jamais été vérifiées.

Le casque Exynos VR III serait bien plus intelligent avec la reconnaissance vocale et faciale

En se référant au nom actuel (que sont devenus les casques Exynos VR I & II ?), on peut légitimement penser que le casque autonome de Samsung est toujours en développement dans ses propres labos. 

Cependant, comme les concurrents comme HTC annonceront des casques VR autonomes qui n’auront pas besoin d’un smartphone ou d’un PC relié plus tard dans l’année, on peut imaginer que tout est prêt du côté de Samsung pour faire feu et ainsi apporter une concurrence au marché. Peut-être que nous le verrons lors de l’IFA 2017 en septembre ?

Lire plus
Réalité virtuelle

E3 2017 : Sony révèle de bonnes raisons d’acheter le PlayStation VR

3022752-psvr_s_04_1458057143

La conférence lors de l’E3 2017 de Sony vient près de 8 mois après la sortie de son casque de réalité virtuelle (VR), le PlayStation VR. Cet évènement mondial dédié à tous les gamers a donc permis à la marque de prouver son engagement envers la plateforme encore novatrice, mais aux combien importantes, notamment pour l’avenir !

Bien que le casque ait réussi à se vendre à près d’un million d’unités durant sa petite année de commercialisation, tout le monde n’est pas encore convaincu que la réalité virtuelle est une plateforme de choix, et que celle-ci a vocation à s’étendre dans les mois et les années à venir, changeant ainsi notre façon de jouer. Il était donc essentiel que Sony prenne en compte les inconvénients avec de nombreux nouveaux jeux dédiés à son casque PlayStation VR.

Heureusement, la firme a répondu aux attentes placées en elle. Lors de sa conférence de presse à l’E3, Sony n’a pas révélé qu’un seul jeu pour sa plateforme VR, mais cinq nouveaux jeux dédiés au PlayStation VR. Non seulement les jeux semblent attrayants, mais ils sont également assez diversifiés pour attirer un public beaucoup plus large, notamment avec des jeux de tir à la première personne.

Skyrim

Non content de faire ses débuts sur la Nintendo Switch, Skyrim a également été révélé pour arriver sur le PlayStation VR en novembre 2017. Nous savons tous à quoi s’attendre de Skryim à ce jour, mais il ne fait aucun doute qu’une aventure en réalité virtuelle va vous permettre de brandir et de balancer vos armes vous-même. Ou du moins, vous pourrez le faire avec deux contrôleurs PlayStation Move qui vous accompagneront dans votre expérience VR.

Seul le PlayStation VR est répertorié comme une plateforme à ce jour, mais nous n’avons pas entendu de confirmation que le titre est exclusif à celle-ci, et il est probable que celui-ci puisse apparaître sur le casque HTC Vive comme Fallout 4 VR.

Voici la bande-annonce de Skyrim pour le PlayStation VR ci-dessous :

Star Child

Tout à fait différent de Skyrim, Star Child est un jeu de réalité virtuelle du développeur de Lucky’s Tale, bien qu’il ait un aspect beaucoup plus sombre dans son style et son ton, que ce jeu ludique.

Star Child semble être placé dans un monde étranger, rempli de créatures, de vaisseaux spatiaux et de robots géants. Le jeu est certainement impressionnant visuellement, mais reste à voir si l’expérience de jeu sera intéressante. On ne sait pas réellement comment les éléments VR entreront en jeu, mais nul doute que l’éditeur a tout pensé pour offrir une expérience fluide.

Regardez la bande-annonce par vous-même ci-dessous :

Bravo Team

Les fans de tireur d’élite dans un univers de réalité virtuelle seront ravis de voir Bravo Team ajouté à la bibliothèque du PlayStation VR. Issu du développeur Until Dawn, Supermassive Games, il semble que le jeu permettra d’incarner un tireur d’élite à la première personne qui, sans aucun doute, fera un excellent usage du contrôleur PlayStation VR Aim.

Voici la bande-annonce :

Moss

Pour ceux qui sont à la recherche d’un adorable jeu pour le PlayStation VR, voici un nouveau titre de Polyarc : Moss. Ce dernier est un jeu qui suit les aventures d’une souris à partir d’un angle de caméra plongeant. Bien qu’il y ait une petite quantité de combats dans le jeu, il se concentrera en grande partie sur l’exploration et divers casse-tête.

Avec ses visuels graphiques colorés, Moss va certainement apporter quelque chose de différent à la bibliothèque du PlayStation VR.

Voici la bande-annonce :

The Inpatient

Un autre titre de réalité virtuelle de Supermassive Games est The Inpatient. Plutôt qu’incarner un tireur d’élite, ce jeu est placé dans la catégorie de jeux d’horreur psychologique. Le jeu est un titre à la première personne, mettant les joueurs dans la peau d’un patient dans un sanatorium qui a été diagnostiqué avec une amnésie. Naturellement, quelque chose ne tourne pas rond avec ce sanatorium et, à travers le jeu, vous explorerez le monde et converserez avec des personnages pour savoir pourquoi vous êtes là, et ce qui a mal tourné. Le jeu va apparemment impliquer de prendre des décisions qui ont un impact sur la façon dont l’histoire se déroule.

Selon ses développeurs, The Inpatient est une préquelle de Until Dawn, mis en place 60 ans avant les évènements de ce jeu. Alors, prêt à en découdre ?

Intrigué ? Découvrez la bande-annonce ci-dessous :

Produits disponibles sur Amazon.fr

 

Lire plus
Réalité virtuelle

HP Omen X Compact Desktop : un PC de bureau qui se transforme en un sac à dos VR

akrales_170518_1704_0072.0

HP a révélé un nouveau tournant sur son PC VR capable d’être transporté comme un sac à dos, dont le premier modèle a été lancé l’année dernière, sous le nom de Omen X Compact Desktop. Aujourd’hui, celui-ci a été amélioré, et vise à apporter beaucoup plus de souplesse au concept.

Essentiellement, le nouveau HP Omen X est un PC compact doté d’un dock, et dispose également d’un accessoire pour glisser l’ordinateur dans un sac à dos pour la VR, que les utilisateurs peuvent acheter séparément. Ce dernier permet à l’acheteur de porter un sac à dos pour un jeu de réalité virtuelle par exemple.

Et, lorsque vous n’êtes pas dans un jeu de réalité virtuelle, le Omen X Compact Desktop peut être glissé sur son dock, qui fournit l’accès à toute une gamme de ports supplémentaires. Ainsi, vous avez la possibilité de brancher une souris, un clavier, un écran externe et tout autre périphérique que vous désirez (sans parler d’un câble Ethernet).

Le nouveau HP Omen X Compact Desktop se glisse dans un dock, ou un sac à dos

HP vise à rendre la machine comme étant le meilleur des deux mondes. Autrement dit, HP souhaite offrir un PC de bureau parfaitement utilisable qui peut également se transformer en un sac à dos pour la VR (en vous procurant l’accessoire facultatif). Glissez le bureau dans le sac à dos VR, connectez un casque comme un Oculus Rift ou un HTC Vive et vous pouvez fonctionner pendant des heures sans trébucher sur tous les fils.

Pensé pour une utilisation sur le dos

En ce qui concerne le PC lui-même, il est alimenté par un processeur Kaby Lake (jusqu’à Core i7) couplé à une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1080, avec 16 Go de mémoire vive DDR4 (RAM) et 1 To de stockage PCIe. On retrouve du Wifi, du Bluetooth, cinq ports USB-A, un port USB-C, des ports DisplayPort et HDMI et une station d’accueil qui ajoute un port Thunderbolt, un autre port DisplayPort et HDMI et plus de ports USB, entre autres.

HP affirme qu’elle a fortement travaillé sur l’aspect thermique du périphérique, pour le rendre aussi frais que compact. En outre, lorsque le PC est porté sur le dos de l’utilisateur, la conception permet à la chaleur d’être évacuée loin du corps du porteur.

Le HP Omen X Compact Desktop a de multiples ports

Étant donné que le sac à dos vous permet de porter le PC, tous les câbles sont directement sur l’ordinateur, et ils bougeront lorsque vous vous déplacerez. Et, vous n’avez pas besoin d’un câble d’alimentation, car le sac à dos a sa propre alimentation pour le PC grâce à des batteries remplaçables à chaud. HP précise que le sac à dos dispose d’un total de quatre batteries 73 Wh, et que le dock de chargement vous permet de recharger deux batteries tout en utilisant les deux autres, bien que HP ne promette que jusqu’à une heure de jeu lors de l’utilisation de deux batteries.

Le Omen X Compact Desktop devrait être lancé en Europe en août, bien que son prix en euros n’a pas été annoncé. Il sera vendu 2 499 dollars aux États-Unis. Le sac à dos sera quant à lui vendu 599 dollars.

Lire plus
Réalité virtuelle

Essential : un smartphone, une enceinte connectée, bientôt des lunettes ?

REC_ASA_CODE17_20170530_183246_0525.0

Essential a de grands projets pour l’avenir, et ces derniers ne se limitent pas à un smartphone, le PH-1, une caméra à 360 degrés ou encore une enceinte connectée pour la maison. Les brevets dévoilés par Patently Apple montrent en totalité les plans de la startup du cofondateur d’Android, qui passeraient par des modules, afin de procurer au smartphone une réelle modularité, à l’instar de Motorola et sa gamme Moto Z. Ils révèlent également que Andy Rubin, qualifié de « Père d’Android » et maintenant PDG de Essential, pourrait poursuivre les travaux de son ancien employeur, à savoir les Google Glass.

Néanmoins, les lunettes montrées dans le brevet d’Essential ressemblent davantage à des lunettes conventionnelles que la conception futuriste des lunettes connectées de Google. L’écran est intégré dans les verres, aux côtés de plusieurs caméras. L’une regarde l’utilisateur pour suivre ses yeux, et l’autre regarde vers l’extérieur pour identifier les objets dans l’environnement. Lorsque la dernière caméra reconnaît quelque chose de pertinent pour elle, les lunettes peuvent le présenter en superposition (réalité augmentée).

Alors que la réalité augmentée va devenir un enjeu majeur dans les années à venir pour les développeurs logiciels et les constructeurs, il n’est pas surprenant d’apprendre que Essential a un intérêt dans ce secteur. Cependant, la société ne se précipite pas sur le marché. Les brevets ne garantissent pas que des produits verraient le jour, et Rubin et la société ont même publiquement admis que leur smartphone, qui peut actuellement être commandé outre-Atlantique, n’est pas censé égaler l’iPhone d’Apple ou le Galaxy de Samsung en matière de volume de vente. « Nous avons opté pour des technologies et des méthodes de fabrication qui ne sont pas conçues pour supporter 50 millions d’appareils », a déclaré Jason Keats, responsable de l’architecture de ses produits. « Nous ne sommes pas destinés au grand public. Vous savez que vous aurez peut-être un produit un peu exclusif », poursuit-il.

Un produit « un peu exclusif »

Essential réfléchit à des lunettes

Donc, Essential cherche à s’étendre lentement, et vous ne verrez probablement pas ses plans de réalité augmentée mener à bien avant quelques années. Cependant, la firme va probablement se développer dans plusieurs directions. Ces deux petites broches à l’arrière du PH-1 sont là pour favoriser les capacités du smartphone de la manière dont l’entreprise n’a probablement pas encore pleinement considéré.

Ajouter cela au développement d’un hub de maison conçu pour connecter un réseau de dispositifs disparates et le pedigree de Rubin, et il est clair que la vision d’Essential ne s’arrête pas à ce que nous avons appris cette semaine.

Ces lunettes seront donc que le début…

Lire plus
1 2 3
Page 1 sur 3