Fermer

Réalité virtuelle

Réalité virtuelle

L’acquisition de VRvana par Apple laisse entendre le développement d’un casque AR

derniere-acquisition-apple-laisse-entendre-developpement-casque-ar

On ne peut nier qu’Apple s’intéresse à la technologie de la réalité augmentée. Mais, va-t-il sortir du matériel dédié pour son logiciel ? C’est ce dont la dernière acquisition suggère certainement. Selon TechCrunch, Apple a acquis une start-up nommée VRvana qui a financé (mais pas encore livré) un micro-casque basé sur une caméra qui mélange des expériences de réalité virtuelle et augmentée.

Nommé Totem, le casque promet un « mélange homogène » de mondes augmentés et virtuels en capturant le monde extérieur sur ses caméras orientées à l’extérieur et en les affichant sur l’écran OLED à l’intérieur. Ceci est différent et légèrement meilleur que les méthodes des casques HoloLens et Windows Mixed Reality de Microsoft, car cela signifie que le Totem est capable de superposer des images et des animations complètement opaques sur le monde réel plutôt que sur des projections fantômes.

Alors que les solutions de réalité mixte basées sur la caméra ont déjà été critiquées pour avoir montré un retard induisant des nausées, le Totem élimine quasiment le problème avec un lag (retard) qui a été réduit à seulement 3 ms. Le casque dispose également d’un suivi « à l’envers », ce qui signifie que les caméras sont utilisées pour suivre la position et l’environnement de l’utilisateur tandis que l’infrarouge détecte les mouvements de la main.

Une technologie plus avancée ?

Apple n’a pas encore confirmé si l’accord a bien eu lieu, mais les plans des sociétés fraîchement acquises ne sont pas quelque chose qu’Apple partage régulièrement. Si Apple a acquis VRvana et la technologie de son casque, celle-ci serait certainement très utile pour le casque AR autonome qui serait en cours de développement derrière les portes closes au QG d’Apple, et pour lequel une date de sortie a été envisagée en 2020.

Bien que Tim Cook ait récemment déclaré que la qualité de l’écran est un obstacle pour avoir un dispositif de réalité augmentée de qualité, la solution de lag de VRvana sur son écran OLED pourrait être ce qui permettra de lever les barrières. Pas de décalage, une transition transparente entre la réalité augmentée et virtuelle, pas de câbles et pas besoin de contrôleurs ? Cela ressemble à la solution élégante qu’Apple recherchait.

Cependant, même si cette acquisition a eu lieu, c’est juste une autre des nombreuses entreprises dans l’industrie qu’Apple absorbe au fil des années.

Lire plus
Réalité virtuelle

Utilisez les casques Windows Mixed Reality pour jouer à des jeux Steam

steamvr-windows-mixed-reality-headsets

Si vous êtes le fier propriétaire d’un casque Windows Mixed Reality, j’ai de bonnes nouvelles pour vous. Valve a annoncé que vous pouvez maintenant utiliser les casques de réalité virtuelle Windows Mixed Reality pour jouer à des jeux de réalité virtuelle depuis Steam. Ce qui est encore mieux, c’est qu’en ce moment, le logiciel dont vous avez besoin est fourni gratuitement en tant que version preview.

La raison pour laquelle il s’agit d’une preview plutôt que d’un lancement pour le grand public est qu’il y a encore des bugs qui doivent être résolus et que Microsoft souhaite impliquer la communauté Steam dans l’identification des problèmes avant un lancement plus large.

« Windows Mixed Reality pour SteamVR est actuellement destiné aux consommateurs qui veulent être les premiers à essayer leurs titres Steam sur des casques Windows Mixed Reality. Il existe des problèmes de performance et d’expérience connus auxquels nous nous attaquons activement. Les premiers commentaires aideront à repérer de nouveaux problèmes avec une grande quantité de contenu », affirme Valve.

Gratuit pour toujours

La publication continue : « Nous sommes impatients de recueillir vos commentaires au cours de cette version preview pour faire de la version complète de Windows Mixed Reality pour SteamVR un succès retentissant. Si vous rencontrez des problèmes lors de cette preview, veuillez nous faire part de vos commentaires par le hub Windows Feedback ou par le Community Hub sur Steam ».

Si vous préférez ne pas être impliqué dans le test, ou si vous n’avez pas encore votre casque de réalité mixte, ne vous inquiétez pas, Valve a déclaré que le logiciel restera libre une fois qu’il sera lancé au grand public. Étant donné la grande quantité de casques Windows Mixed Reality qui arrivent sur le marché en ce moment, il sera intéressant de voir l’effet que cette intégration a sur le nombre d’utilisateurs jouant à des jeux de réalité virtuelle.

Lire plus
Réalité virtuelle

HTC révèle son casque autonome de réalité virtuelle, Vive Focus

HTC a officiellement dévoilé le Vive Focus, son casque de réalité virtuelle tout-en-un. Comme annoncé précédemment, le Vive Focus fonctionne à l’aide d’une puce Snapdragon 835 de Qualcomm, et utilise un suivi positionnel. Il devrait être le premier casque de réalité virtuelle autonome à six degrés de liberté à voir le jour, bien que HTC ne mentionne pas exactement quand il sera réellement disponible.

Le Vive Focus utilise un contrôleur à trois degrés de liberté, plutôt simple, avec un trackpad analogue aux traditionnels périphériques Vive. Le design du casque est assez inhabituel, reprenant à la fois la conception du casque PlayStation VR, mais également du propre casque audio Vive Deluxe de HTC. En outre, il est commercialisé dans une nuance bleu vif. HTC n’a pas fourni d’autres détails plus sur les autres spécifications du Focus, comme la résolution de son écran AMOLED.

Conçu pour être un appareil tout-en-un, le Vive Focus n’aura pas besoin d’être branché sur un PC de bureau puissant pour fonctionner, et il n’aura pas les mêmes contraintes d’interactivité que la réalité virtuelle actuelle sur un mobile.

Le HTC Vive Focus sera uniquement disponible en Chine … pour le moment

Vive Wave

Parallèlement à cette annonce, HTC a également lancé sa nouvelle plateforme de développement de réalité virtuelle, Vive Wave, qui sera utilisée par le Focus. La société espère que Vive Wave « rassemblera le marché de la réalité virtuelle mobile hautement fragmenté » en facilitant l’optimisation des appareils et la création de contenu pour les développeurs tiers.

Avec 12 partenaires matériels tiers qui offrent d’ores et déjà un support à la plateforme, et plus de 35 développeurs qui créent déjà du contenu pour cela, l’avenir de Wave est prometteur… au moins en Chine.

Vive Wave est la nouvelle plateforme de développement de réalité virtuelle

Adieu le casque Daydream HTC Vive

Au lieu de cela, le casque de HTC entend franchir les limites entre la puissance, la portabilité et l’accessibilité, le mettant en concurrence avec certains casques Oculus récemment annoncés, en particulier le projet Santa Cruz et le Oculus Go, plus abordable.

À l’heure actuelle, HTC a uniquement annoncé ses plans pour le Vive Focus en Chine, sans pour autant fournir des détails sur les prix ou une date de sortie. Malheureusement, si vous espériez que ce casque se transforme en casque Google Daydream autonome, sachez que HTC et Google ont annulé leur projet ! Selon le vice-président de Google VR Clay Bavor, le casque autonome Daydream de Lenovo est toujours en cours de développement, mais nous n’en avons pas beaucoup entendu parler depuis son annonce en mai. Bavor précise que l’on doit s’attendre à davantage d’informations « bientôt ».

Lire plus
Réalité virtuelle

Windows Mixed Reality : le support de SteamVR pour booster la plateforme ?

Lenovo_Explorer_03

La bibliothèque de contenu pour les casques Windows Mixed Reality (WMR) est amenée à exploser lorsque le support de la plateforme SteamVR sera officiellement ajouté à celle-ci. Bien qu’il puisse y avoir certaines incompatibilités étant donné les différences de matériel, les possesseurs de casques WMR devraient alors avoir accès aux mêmes jeux et expériences que les utilisateurs du HTC Vive.

Avec son mélange de support pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle, la plateforme WMR a le potentiel d’être l’un des systèmes de réalité les plus complets. Cependant, à ce jour, son contenu est quelque peu limité – seulement 61 applications de réalité virtuelle disponibles, selon RoadToVR. Tout cela va changer dans moins d’une semaine.

Le mercredi 15 novembre, une version preview public de l’intégration de SteamVR sera publiée, permettant de plonger la tête la première dans des titres de réalité virtuelle comme Thumper, Rec Room, Serious Sam VR et bien d’autres jeux HTC Vive sur Steam. Tout cela est possible parce que SteamVR est conçu pour être un standard ouvert qui éclôt grâce à l’adoption des constructeurs, et la compatibilité de leur appareil autre que le casque et le système de suivi que Valve a aidé à développer avec HTC.

Le timing parfait avant les fêtes de fin d’année

La collection d’applications/jeux compatibles Windows Mixed Reality est faible pour le moment mais devrait bondir

Pour les utilisateurs de WMR, c’est une grande étape. D’un seul coup, il résout le problème de contenu qui a tourmenté les casques de réalité augmentée et virtuelle depuis leur création. Sans contenu, personne ne veut les casques et sans casques, personne ne veut faire le contenu pour eux. Avec toute la bibliothèque SteamVR à sa disposition, la plateforme WMR semble soudainement plus attrayante pour les consommateurs – surtout à l’approche de Noël.

Une fois que les développeurs commenceront à gagner de l’argent, il vaudrait mieux, à leur tour, de porter leur jeu sur ce dispositif, ou même créer des expériences personnalisées qui tirent parti des caractéristiques uniques de la réalité mixte pour quelque chose de différent.

Cette preview public devrait également être assez transparente, car elle a été testée par certains développeurs depuis un moment déjà. Cela dit, elle est toujours considérée comme une version bêta, de sorte que les utilisateurs qui cherchent à l’adopter doivent être conscients que ce n’est peut-être pas parfait. Alors que cette preview fera ses débuts le 15 novembre, la date de lancement finale pour le support de SteamVR finalisé n’a pas encore été annoncée.

Lire plus
Réalité virtuelle

Un mystérieux casque AR d’Apple nommé, « T288 » et alimenté par l’OS « rOS »

oculus-rift-apple-mac-osx-support

Comme on peut s’y attendre, Apple accélère ses travaux sur un casque de réalité augmentée (AR) qui devrait être prêt d’ici 2019 et lancé un an plus tard si le développement se déroule selon les plans de la firme. Le nouveau casque AR, connu sous le nom de code « T288 », sera équipé d’un processeur dédié, selon Bloomberg. Le média ajoute que le système d’exploitation alimentant l’appareil s’appellera « rOS » et sera basé un OS existant, à savoir iOS.

À ce jour, très peu est officiellement connu sur le nouveau casque, mais le PDG, Tim Cook, lui-même a récemment laissé entendre qu’Apple ne veut pas nécessairement être le premier à mettre un tel produit sur le marché, mais veut offrir « le meilleur », suggérant que cela pourrait prendre quelques années de plus jusqu’à ce que le produit soit prêt.

La source citée révèle que Geoff Stahl, ancien responsable logiciel pour les jeux et les graphiques chez Apple, est actuellement directeur de l’équipe logicielle de « rOS ». Et, le groupe travaillant sur le projet comprend également des ingénieurs à Cupertino et Sunnyvale qui ont précédemment aidé à développer ARKit.

Le dispositif n’est pas encore finalisé

Le nouveau casque d’Apple en est encore à ses débuts, et la société n’a pas encore décidé des méthodes de saisie, bien que plusieurs moyens de contrôler l’appareil soient déjà testés, y compris les gestes de la tête, les commandes vocales Siri et les écrans tactiles. Le casque est susceptible de venir avec un support pour l’App Store, ce qui signifie que les utilisateurs seront autorisés à télécharger et installer des applications comme sur iOS.

Étant donné que le matériel n’est pas encore finalisé, l’équipe travaillant sur le projet utiliserait un casque HTC Vive avec un iPhone jouant le rôle d’un écran, bien que les prototypes du T288 devraient comporter l’une des méthodes de saisie mentionnées ci-dessus, avec son propre écran.

La société serait actuellement fortement axée sur son développement, car Apple veut avoir ce nouvel appareil prêt dans quelques années. Cependant, en fonction de la progression du projet, l’entreprise pourrait décider de reculer ou avancer son lancement, bien qu’elle ait clairement pour objectif de l’introduire sur le marché en 2020.

Lire plus
Réalité virtuelle

Logitech Bridge vous permet d’utiliser votre clavier dans une expérience VR

logitech-bridge

Au cours des dernières années, l’un des plus gros problèmes que les spécialistes de la réalité virtuelle comme HTC et Oculus ont tenté de résoudre est de savoir quel type d’accessoire fonctionne bien à côté d’un casque. Divers contrôleurs ont été développés pour les jeux, mais aujourd’hui Logitech travaille sur un moyen de rendre votre clavier compatible avec un cadre virtuel.

Avec un casque couvrant leurs yeux, même le dactylographe le plus confiant va avoir quelques problèmes en utilisant — ou même trouver — leur clavier. Grâce au Logitech Bridge, ce ne sera plus un problème. Il va fonctionner avec le Vive Tracker de HTC pour afficher un clavier mis à l’échelle, modélisé et offrant un suivi avec précision dans un environnement virtuel, selon Road to VR. Il est destiné à être intégré dans la plateforme SteamVR, afin de faciliter l’utilisation de la technologie par les développeurs dans leurs jeux et d’autres expériences.

La caméra frontale du Vive sera utilisée pour suivre les mouvements de la main de l’utilisateur. Cela permet de montrer le contour de leurs mains sur le clavier pour leur donner une idée de leur position relative.

De quoi démocratiser davantage la VR

Logitech retarde le déploiement à grande échelle de son Bridge pour le moment. Jusqu’au 16 novembre, les parties intéressées pourront soumettre une demande pour être parmi la première vague de développeurs à mettre la main sur une version bêta du SDK. Seulement 50 exemplaires seront disponibles à ce jour, au prix de 150 dollars — mais elle a prévu d’élargir le programme s’il s’avère populaire.

Ce type de technologie a le potentiel de développer les possibilités de réalité virtuelle. Alors que la plupart des premiers contenus conçus pour les casques comme le Vive étaient dédiés aux joueurs, il y a un potentiel inexploité pour les applications plus pratiques dans un environnement virtuel.

Lire plus
Réalité virtuelle

Préparez-vous à voir le casque VR autonome de HTC le 14 novembre

f38bjwafU89sxKiudKhM24-970-80

HTC devrait officiellement dévoiler son casque de réalité virtuelle (VR) autonome le 14 novembre, au moins, si l’on en croit l’affiche de la conférence Vive Developer, relayée par RoadToVR. La conférence, qui s’est tenue à Beijing, a été officiellement annoncée avec un dépliant promotionnel sous la forme d’un GIF, qui montre entre autres choses un œuf avec la silhouette du casque VR que nous attendons de la part de HTC.

Bien que ce GIF ne signifie pas que nous allons voir un tel produit dans les prochains jours, étant donné que nous savons que cet appareil est en fabrication depuis des mois, et que l’appareil est prévu pour 2017, il est parfaitement logique pour HTC de le publier maintenant.

Propulsé par Viveport, le casque autonome ne nécessite aucun ordinateur pour fonctionner. Mais, contrairement au Gear VR ou d’autres casques sans fil analogues, il n’utilisera pas un smartphone. Autrement dit, ce sera un appareil complètement autonome. Et, c’est ce à quoi semble faire référence le GIF.

Qu’allons-nous voir ?

HTC se prépare à lancer son nouveau casque autonome HTC Vive

Néanmoins, nous n’avons pas de nom officiel pour le casque autonome, mais il y a des rumeurs qui mentionnent que celui-ci pourrait être nommé « Vive M ». En effet, HTC a récemment enregistré ce nom en Chine. Il ne serait pas illogique pour la firme de le nommer ainsi, étant donné que le HTC Vive est actuellement le casque de réalité virtuelle le plus performant du marché — du moins, en matière d’expériences haut de gamme. Il serait logique que HTC s’appuie sur l’élan de ses précédents succès en gardant un nom « connu ». Ce qui est intéressant, c’est que dans l’Ouest, les noms « Vive Focus » et « Vive Eclipse » ont été enregistrés par HTC.

Nous savons que le casque autonome qui arrive en Chine aura un modèle analogue qui fonctionnera sur la plateforme Google Daydream, qui aura probablement l’un des noms ci-dessus. Ce que l’on peut se demander si c’est si les deux casques seront annoncés en même temps, ou seulement la version chinoise.

Rendez-vous dans une semaine !

Lire plus
Réalité virtuelle

Nous pourrions enfin voir le Magic Leap à la mi-novembre

magic-leap-ballet-dancer-1200×720

L’attente pourrait enfin prendre fin dès le mois prochain pour voir un appareil Magic Leap sur le marché. En effet, le kit de réalité augmentée pourrait être dévoilé dès la mi-novembre. Cette déclaration fait suite à un document découvert par Gizmodo, qui n’a rien d’officiel à l’heure actuelle. Le document en question contient apparemment un pitch pour un direct dans les bureaux de Magic Leap en Floride.

Gizmodo a souligné que le document en question est probablement un argumentaire du « meilleur scénario » plutôt que quelque chose de défini que nous sommes sûrs de voir. Pourtant, il y a une section qui a été prévue pour inclure un easter egg d’un numéro de téléphone que les téléspectateurs seraient en mesure d’appeler ou d’envoyer un message.

En appelant ce dernier, le téléspectateur entendrait des chants de baleines, reliant le fait que les baleines font partie de l’identité de la marque. Cependant, ce qui est intéressant, c’est si le téléspectateur envoie un SMS, celui-ci recevrait en réponse une « image de l’appareil ».

Un marché devenu concurrentiel

Une image signifie que le Magic Leap est réel, et que c’est une étape importante pour l’entreprise qui reste ultra-discrète face aux médias. En effet, si nous avons déjà vu les locaux de la firme, nous n’avons jamais vu son produit — hormis un éventuel prototype. Mais, ce serait génial de voir un produit fini. Et, ce n’est pas seulement la presse qui attend avec impatience le produit. Avec un financement de près de 2 milliards de dollars, nul doute qu’il y a des investisseurs qui aimeraient voir un produit arriver aussi sur le marché.

Lorsque Gizmodo a contacté Magic Leap à propos du document, il a été mentionné qu’il n’y avait aucun événement prévu pour la mi-novembre. Néanmoins, la firme n’a pas souhaité répondre aux questions sur l’éventualité d’un événement quelconque ou sur l’authenticité du document.

Récemment, Bloomberg a cité des sources familières en mentionnant que la société de réalité augmentée prévoit d’expédier son premier appareil à un « petit groupe d’utilisateurs » dans les six prochains mois, et qu’il coûtera entre 1 500 et 2 000 dollars.

Le monde de la réalité augmentée (AR) a beaucoup évolué depuis que Magic Leap a fait irruption en 2014 en promettant une véritable expérience immersive. Il se peut que maintenant ce marché soit en train de devenir une technologie banale, et que Magic Leap aura quelque chose de moins bluffant qu’à l’époque. Le Magic Leap est censé offrir une expérience analogue au casque HoloLens de Microsoft (qui coûte 3 300 euros), projetant des objets virtuels dans le monde réel ? L’espoir est tout de même permis.

Lire plus
Réalité virtuelle

Avec WebXR, Mozilla veut standardiser les technologies de réalité mixte

WebXR

Bien que de nombreuses personnes se posent la question de l’utilité de la réalité virtuelle (VR) et de la réalité augmentée (AR), il est difficile d’argumenter avec l’idée qu’elle devrait être plus facile à développer et à déployer — en particulier sur le Web. C’est pourquoi , avec WebXR Mozilla travaille sur un framework qui fournit aux développeurs des outils standardisés et bien documentés pour accéder à la réalité mixte.

Fondamentalement, il est difficile de construire quelque chose sur le Web que vous pouvez facilement déployer non seulement sur les navigateurs de bureau, mais aussi sur les casques pour les téléphones mobiles, la réalité virtuelle ou augmentée, et tout ce qui pourrait mélanger ceci. Mais afin que les technologies décollent, celles-ci doivent être plus faciles à déployer.

Mozilla a déjà travaillé avec Google et d’autres sur l’API WebVR, qui, au cours de l’année dernière, a permis aux navigateurs de lancer des expériences de VR, délaissant ainsi les plug-ins spéciaux. WebXR (qui est un espace de nom réservé) est un successeur de cette norme, avec beaucoup de fonctions analogues, mais en ajoutant tout ce dont vous avez besoin pour le secteur de la réalité mixte.

Développer des normes pour démocratiser la technologie

Vous l’aurez compris, Mozilla espère développer des normes et des systèmes qui permettront aux appareils, casques, frameworks et aux outils de fonctionner ensemble, et de fournir aux développeurs Web des outils et des plateformes de publication pour mettre en ligne un contenu immersif facilement accessible à tout utilisateur.

Mozilla veut démocratiser la réalité mixte sur le Web

Cela signifie créer un langage commun qui rassemble des concepts tels que l’ancrage d’objets malgré les changements de mise en œuvre entre ARCore, ARKit, Hololens et d’autres plateformes. Il y a donc beaucoup de travail à faire. Malheureusement, Google n’est pas un partenaire, mais le travail de Mozilla est destiné à être complémentaire et compatible avec les démos existantes du géant de la recherche. En outre, il ne s’agit pas non plus de remplacer WebVR.

En attendant, il s’agit davantage d’un terrain de jeu pour les développeurs qu’une proposition sérieuse. Elle prend en charge la version de bureau de Firefox, et il y a un WebXR Viewer sur l’App Store iOS si vous voulez le tester. Bien évidemment, seuls les développeurs risquent d’être intéressés. Vous pouvez consulter la proposition et une poignée d’expériences AR/VR qui l’utilisent sur GitHub.

Lire plus
Réalité virtuelle

Fujitsu dévoile aussi son casque Windows Mixed Reality

Fujitsu-Mixed-Reality-Headset

Nous avons vu un certain nombre de casques de réalité mixte dédiés à la plateforme Windows Mixed Reality et dévoilés ces derniers temps. En effet, des marques telles que Acer, ASUS, Dell, HP, Lenovo et plus récemment Samsung, ont lancé leur propre vision du casque de réalité mixte. Et, il semble que Fujitsu veut également proposer sa propre version de son casque de réalité mixte, compatible avec la plateforme Mixed Reality sur Windows 10.

Révélé à la dernière minute, étant donné que ces casques sont pris en charge par la mise à jour Fall Creators Update dont le lancement a débuté mardi, le casque Fujitsu fonctionne apparemment avec une paire d’écrans LCD de 2,9 pouces offrant une résolution de 1 440 x 1 440 pixels, un taux de rafraîchissement jusqu’à 90 Hz, et un champ de vision allant jusqu’à 100 degrés.

Il sera vendu avec une paire de contrôleurs sans fil (Bluetooth), et dispose d’une visière qui peut être relevée, ce qui est assez standard pour ces appareils. Le dispositif fonctionne avec un design plutôt simple, qui vise à attirer les Japonais, donc est plus discret par rapport à la gamme actuelle de casques de réalité mixte qui peuvent être un peu trop flashy pour ce marché.

Le casque (plus les contrôleurs) est vendu au prix de 50 000 ¥ au Japon, soit environ 375 euros.

Puissant portable

Alternativement, Fujitsu va vendre ce casque avec un ordinateur portable assez puissant pour exécuter parfaitement l’expérience de réalité mixte. L’ordinateur en question est le Fujitsu FMV LifeBook AH-MR/B3, doté d’un écran HD de 15,6 pouces, d’un processeur Intel Core i7-8550U, et selon Engadget Japan (qui a repéré le communiqué de presse Fujitsu), et relayé par MS Power User, celui-ci va offrir des performances de « haute performance », et une carte graphique dédiée.

Avec son casque de réalité mixte, Fujitsu a dévoilé un ordinateur

La spécification recommandée pour faire tourner un casque en mode « Windows Mixed Reality Ultra » (fonctionnant à 90 Hz au lieu de 60 Hz) nécessite au minimum une carte NVIDIA GTX 965M. On peut donc s’attendre à un GPU au moins aussi puissant (probablement plus).

L’ordinateur portable et le casque/contrôleur seront évidemment beaucoup plus chers, et seront vendus pour la somme de 240 000 ¥ au Japon, soit environ 1 800 euros. Le casque devrait sortir en novembre au Japon, et l’ordinateur portable arrivera à la mi-décembre.

Lire plus
Réalité virtuelle

Windows Mixed Reality : les casques et applications disponibles

windows-mixed-reality-casques-applications-disponibles-1

Depuis hier, la réalité mixte vient de prendre son envol. En effet, avec le lancement de la mise à jour Fall Creators Update sur Windows 10, la plateforme Windows Mixed Reality est lancée. Et, seule, la dimension logicielle ne peut rien faire. C’est la raison pour laquelle plusieurs appareils font également leur sortie, après des semaines ou des mois d’annonces.

ASUS, Samsung, Lenovo, HP, Dell ou encore Acer ont lancé leurs propres casques de réalité mixte — bien que tous ne soient pas forcément encore dans la nature, mais (au moins) annoncé. En France, différents modèles de casque sont d’ores et déjà vendus : le Acer, le Dell Visor et le Lenovo Explorer.

Pour les utilisateurs qui connaissent déjà tout ce qu’il faut savoir sur la plateforme Windows Mixed Reality, il existe une seule application qui peut être téléchargée pour une première et dernière vérification afin de s’assurer de la compatibilité matérielle avec un PC sous Windows 10.

Exigences matérielles

Votre ordinateur va avoir besoin de quelques éléments pour exécuter Windows 10 avec la plateforme Windows Mixed Reality. Parmi les composants requis, on peut citer un processeur Intel Core i5 de 4e génération ou meilleur, un processeur quadricœur AMD Ryzen 5 1400 ou un modèle supérieur, ou un double-cœur Intel Core i5 de 7e génération avec la technologie Intel Hyper-Threading activée (ou mieux).

Vous aurez également besoin de 8 Go de mémoire vive (RAM) ainsi que d’un GPU haut de gamme. Jetez un coup d’œil au tableau ci-dessous pour voir toutes ces exigences

 : Windows Mixed Reality Windows Mixed Reality Ultra
Système d’exploitation Windows 10 Fall Creators Update Windows 10 Fall Creators Update
Processeur Intel® Core™ i5 7200U (mobile de 7e génération), deux cœurs avec technologie Hyper-Threading d’Intel® activée ou supérieur Intel® Core™ i5 4590 (bureau de 4e génération), à quatre cœurs ou supérieur

AMD Ryzen 5 1400 3,4 Ghz (bureau), à quatre cœurs ou supérieur

Mémoire vive (RAM) 8 Go DDR3 double canal 8 Go DDR3 ou supérieur
Espace disque 10 Go 10 Go
Carte graphique GPU intégré Intel® HD Graphics 620 ou supérieur compatible DX12 GPU discret NVidia GTX 960/965M/1050 ou supérieur compatible DX12

GPU discret AMD RX 460/560 ou supérieur compatible DX12

Pilote graphique Windows Display Driver Model (WDDM) 2.2 Windows Display Driver Model (WDDM) 2.2
Port d’affichage graphique HDMI 1.4 ou DisplayPort 1.2 HDMI 2.0 ou DisplayPort 1.2
Écran Moniteur VGA (800 x 600) externe ou intégré Moniteur VGA (800 x 600) externe ou intégré
Type USB USB 3,0 Type A ou Type C USB 3.0 Type A ou Type C
Type Bluetooth (pour les contrôleurs) Bluetooth 4.0 Bluetooth 4,0

Si vous n’avez aucune idée de ce que contient votre ordinateur, téléchargez l’application Windows Mixed Reality PC Check et laissez Microsoft effectuer la vérification pour vous. Cette application est gratuite et vient de Microsoft elle-même.

Windows Mixed Reality PC Check
Windows Mixed Reality PC Check
Développeur: Microsoft Corporation
Prix: Gratuit

Voyez par vous-même le processus d’installation dans la vidéo ci-dessous. Plutôt simplisme non ?

Combien d’applications et de jeux ?

Comme on peut l’imaginer, au lancement, la collection d’applications et/ou de jeux pour la plateforme Windows Mixed Reality n’est pas monstrueuse. Le décompte total officiel à ce jour est de… 16 applications et/ou jeux compatibles. Ce n’est pas terrible, comparé à la collection d’applications et de jeux au lancement de la réalité virtuelle, avec des périphériques comme le Oculus Rift ou encore le HTC Vive, le cousin le plus proche de Windows Mixed Reality. Mais, c’est clairement un pas en avant à faire, si vous pensez que la plateforme a un réel intérêt pour vous.

La collection d’applications/jeux compatibles Windows Mixed Reality est faible pour le moment

Pour débuter, vous allez avoir le droit à ces applications : Arizona Sunshine, Superhot VR, vTime, Littlestar VR Cinema, Fantastic Contraption, Skyworld, Inception, NextVR, Luna, Space Pirate Trainer, Free The Night, Ghostbusters VR, Form, theBlu, Film & TV (de Microsoft) et Move Studio. L’ensemble de ses applications vont se retrouver directement dans le Windows Store.

De quoi ai-je besoin pour commencer ?

La première chose dont vous aurez besoin est un PC avec les spécifications listées ci-dessus — ce PC aura besoin de la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update. Pour télécharger cette mise à jour, suivez mes instructions, et cliquez là où vous devez cliquer. Enfin, vous aurez besoin d’un casque Windows Mixed Reality.

Divers casques Mixted Reality sont vendus

À l’heure actuelle, j’ai pu tester les 3 casques mentionnés ci-dessus, que je ne manquerais pas de vous décrire prochainement. Parmi eux, on retrouve le casque Lenovo Explorer. Il s’agit d’un casque noir, vendu 449 euros, et doté de contrôleurs de mouvement, que l’on va retrouver sur tous les casques d’ailleurs. Ensuite, vous avez le casque Dell Visor, en blanc, qui est vendu 510 euros avec les contrôleurs. Enfin, le casque Acer Windows Mixed Reality est bleu, et est vendu 449 euros.

Les casques d’Acer, de Dell, et de Lenovo sont tous lancés aujourd’hui — les délais d’expédition peuvent différer. Les casques de HP et de Samsung sont quant à eux absents du catalogue pour le moment, mais ils devraient être ajoutés prochainement.

Allez-vous craquer pour l’un de ces casques ? Personnellement, je vais surveiller le coursier pour vous présenter l’un d’eux dès qu’il arrive.

Lire plus
Réalité virtuelle

Les objets VR arrivent sur votre fil d’actualité Facebook avec des « messages 3D »

objets-vr-arrivent-fil-actualite-facebook-1

Dans un avenir proche, les objets 3D interactifs viendront nativement sur votre fil d’actualité Facebook sous la forme de « messages 3D », selon Rachel Franklin, responsable de la réalité sociale chez Facebook. L’arrivée de Facebook dans la réalité virtuelle (VR) avec l’achat d’Oculus Rift il y a plusieurs années semblait être une évolution étrange pour certains, du fait de sa nature d’être une société axée sur les médias sociaux.

Mais, cette position prospective sur la façon dont la technologie va nous rapprocher commence à porter ses fruits de façon intéressante. La fonctionnalité a été annoncée lors du discours d’ouverture de l’évènement Oculus Connect 4, ce mercredi, rassemblant des milliers de développeurs.

Bientôt, les utilisateurs pourront créer des objets dans Oculus Medium ou Facebook Spaces, puis les partager dans leur fil d’actualité Facebook. Les amis pourront regarder les objets de différentes perspectives et même interagir avec eux. Durant l’évènement, les téléspectateurs pouvaient glisser et ouvrir la porte d’une camionnette. Facebook développe actuellement une API qui ouvrira ce type de message à des logiciels tiers. Les utilisateurs de VR pourront également facilement prendre des objets partagés sur leur fil d’actualité et les inclure directement dans Spaces.

Une évolution logique du fil d’actualité passe par la VR

Il semble que ce soit une évolution logique pour le fil d’actualité de Facebook, qui a été lancé comme une plateforme affichant uniquement du texte. Au cours de son évolution, son champ d’action s’est élargi pour inclure des images, des vidéos et, plus récemment, des flux à 360 degrés. L’ajout de cette nouvelle catégorie de contenu partageable est potentiellement une autre extension majeure.

Medium et Spaces au cœur de l’expérience

De plus, on a appris que les vidéos à 360 degrés en direct ont été intégrées dans Spaces, de sorte que les amis peuvent désormais définir un flux en direct comme emplacement pour leur discussion, en développant l’annonce de l’intégration vidéo en 2D. Les utilisateurs pourront également créer des objets directement dans Spaces à l’aide de Quill, puis assembler des ensembles d’objets pour des choses comme des costumes à thème ou des jeux de société virtuels.

Spaces a récemment fait l’actualité, lorsque Franklin et le PDG Mark Zuckerberg l’ont utilisé pour visiter virtuellement Puerto Rico, une ville ravagée par les ouragans.

Facebook investit clairement dans l’enrichissement de l’expérience, et tous ces développements à venir sont très alléchants.

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Rift fait un cadeau au monde de la VR open source

rift-dk2-980×620

Oculus a annoncé aujourd’hui la mise à disposition de la nouvelle version de son kit de développement Rift, RDK2 — bien nommé Rift Development Kit 2 — pour les amateurs du DIY. Ce kit open source contient toutes les informations dont vous avez besoin pour créer votre propre casque de réalité virtuelle (VR), et offre plusieurs améliorations par rapport au RDK original. Autrement dit, si vous êtes intéressé de construire votre propre casque VR, cela vaut vraiment la peine de vérifier.

Dans son annonce, Oculus a mentionné que le développement sur RDK2 a commencé avec la sortie du kit de développement original. Comme Oculus était encore une petite start-up au moment où cela a commencé, les ressources étaient limitées. Oculus précise qu’elle a dû créer RDK2 avec une équipe qui n’était pas beaucoup plus grande que l’équipe originale du Rift Development Kit, avec un calendrier de lancement serré contraignant davantage les choses.

En raison de ces deux facteurs, l’accent est mis sur des pièces du grand public dans certaines parties de RDK2. Par exemple, dans la CAO du Headset/Mechanical, Oculus note que les utilisateurs trouveront la référence à « un ensemble d’écrans complet à partir d’un Galaxy Note 3 ». L’entreprise affirme qu’en réutilisant l’écran dans le casque, elle a pu réduire le délai de publication du RDK2 de manière significative.

Un assemblage plus complexe

Vue explosé du DK2 Sensor

En ce qui concerne ce qui a changé depuis le RDK1, Oculus précise que l’assemblage est « beaucoup plus complexe » dans son ensemble, le câble du casque étant en fait l’une des parties les plus complexes de l’ensemble. Cependant, ce stress sur le câble a fini par payer.

En fin de compte, Oculus averti que certains des composants du RDK2 seront « difficiles ou impossibles à trouver aujourd’hui », donc ceux d’entre vous qui cherchent à construire un casque entièrement fonctionnel en suivant uniquement le kit de développement vont probablement être déçus.

Cependant, vous pouvez au moins l’utiliser comme point de départ, et si vous n’avez aucun intérêt à essayer de créer un casque, il sera au moins intéressant de voir comment Oculus a travaillé sur ses nouveaux produits. L’ensemble du kit de développement peut être consulté sur GitHub, alors allez-y !

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Santa Cruz : le casque VR sans fil arrive en 2018

oculus-santa-cruz

Le projet Santa Cruz de Oculus, un casque dédié et sans fil, sera entre les mains des développeurs dès le début de l’année prochaine. Ce casque a été présenté pour la première fois en 2016, mais lors de son Oculus Connect 4, sa conférence annuelle réservée aux développeurs, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté une nouvelle version du casque, qui se vantera d’un suivi plus naturel.

Le projet Santa Cruz sera même capable de suivre la gamme complète de mouvements des contrôleurs Oculus Touch, qui, avec le suivi « inside-out », vous offriront une liberté totale, loin de votre PC et des limitations physiques liées à son attache.

Ainsi, contrairement au HTC Vive, qui exige d’installer des capteurs de positionnement dans les coins de votre pièce, le nouveau système d’Oculus prend en charge le suivi intégral. Les caméras sur le casque lui-même sont utilisées pour le localiser dans l’espace 3D. Une autre partie de la magie revient dans les contrôleurs qui accompagnent le casque. Ces derniers sont le travail de la même équipe qui a développé les Oculus Touch. De minuscules LED intégrées à l’extérieur sont utilisées, mais cette fois elles sont infrarouges plutôt que visibles.

Les mêmes capteurs du casque — quatre capteurs ultra-larges positionnés aux coins du casque lui-même — suivent à la fois le mouvement de la tête et le mouvement du contrôleur. Ils sont orientés légèrement au-delà du champ de vision VR habituel, de manière à maximiser la couverture et augmenter le volume de suivi global. Cela signifie plus de liberté de mouvement avec vos mains, explique le chef de Oculus VR, Hugo Barra.

La question du prix !

Néanmoins, bien que tout ceci soit réjouissant, quelques questions demeurent : combien coûtera ce casque ? Facebook et Oculus n’ont pas encore trouvé de nom, et il est donc possible que ce soit le véritable successeur de l’original Oculus Rift. En tant que tel, il pourrait être commercialisé pour un prix approximatif analogue aux 599 euros réclamés par le modèle original à son lancement.

Aussi, quelle sera la qualité des expériences que ce nouveau casque va offrir ? Avec le premier aperçu obtenu lors du Oculus Connect 4, la fidélité graphique mise en évidence dans les expériences n’a pas semblé meilleure que celle que l’on a pu récemment voir avec le casque autonome Daydream View de Google.

En outre, Oculus a annoncé le Oculus Go, un nouveau casque autonome qui sera disponible au début de l’année prochaine pour un prix étonnamment bas de 199 dollars — nous ne connaissons pas encore le prix en Europe. Étant donné que ce casque possède un écran WQHD offrant une résolution de 2 560 x 1 440 pixels, on peut légitimement se demander comment Oculus va faire pour attirer les regards et les consommateurs sur son projet Santa Cruz lorsque celui-ci sera commercialisé. Mais, les véritables fans de réalité virtuelle savent ce qu’ils veulent vraiment : un puissant casque VR avec un PC de bureau.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Lire plus
Réalité virtuelle

Oculus Go : le casque VR autonome à seulement 199 dollars

oculus-go-0

Oculus a dévoilé son nouveau casque, le Oculus Go. Celui-ci vise à combler le fossé entre les casques de réalité virtuelle (VR) basés sur le mobile, et les versions reliées à un PC. Dévoilée lors de sa Oculus Connect 4, la conférence annuelle de l’entreprise réservée aux développeurs, Oculus Go promet des prix auxquels nous sommes habitués avec des casques de réalité virtuelle dédiée aux smartphones, mais avec la qualité et la performance d’un système alimenté par PC.

Lors de la conférence d’ouverture, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a décrit le nouveau casque dans le cadre d’un ambitieux objectif VR. « Nous voulons obtenir un milliard de personnes dans la réalité virtuelle », a déclaré Zuckerberg. « Il y aura des défis à surmonter. Nous devons créer un environnement sûr et nous assurer que la VR est une force pour le bien dans le monde. Et nous devons nous assurer que la VR est accessible pour tous ».

Cette accessibilité est l’endroit où le Oculus Go entre en jeu. Le casque gris, au lieu du noir pour l’actuel Oculus Rift, sera vendu au prix de seulement 199 dollars. C’est un prix réellement impressionnant pour ce qui est un appareil complètement autonome. En effet, il est un peu plus cher qu’un casque comme le Gear VR de Samsung, qui nécessite également un smartphone récent pour servir d’écran et de processeur au casque.

Le Oculus Go risque d’être très demandé

« L’expérience VR la plus accessible »

Oculus a partagé quelques détails matériels sur le Oculus Go. Le casque dispose d’un écran LCD avec une résolution de 2 560 x 1 440 pixels selon la société, qui a été réglée pour une utilisation spécifique dans la VR. Il est également prometteur que ses nouvelles lentilles offrent « un large champ de vision avec un éblouissement significativement réduit ». En fait, c’est le même champ de vision que le Oculus Rift.

Il y a aussi des haut-parleurs intégrés, qui prendront en charge nativement l’audio spatial. Cependant, il y a également une prise casque de 3,5 mm pour une meilleure écoute. Un nouveau tissu a été utilisé pour le masque, qui serait plus doux et plus « respirant ». Les sangles élastiques sont quant à elles plus ajustables que par le passé. Il est important de noter que le Oculus Go utilise le même contrôleur que le Gear VR. Les applications Gear VR et Oculus Go seront également compatibles, de sorte qu’il y aura un bon nombre d’applications et d’autres contenus VR disponibles dès le départ.

Les kits Oculus Go réservés aux développeurs commenceront à être expédiés en novembre 2017, indique la société. Cependant, le lancement pour le grand public aura lieu l’année prochaine. « Nous pensons que le Oculus Go sera l’expérience VR la plus accessible », a déclaré le nouveau directeur de Oculus VR, Hugo Barra.

Lire plus
1 2 3 5
Page 1 sur 5