Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

Microsoft Surface Book 2 est conçu pour rivaliser avec le MacBook Pro

Surface Book 2

Hier, Microsoft a sorti le Surface Book de seconde génération, lors d’une annonce surprise qui a coïncidé avec la sortie de la mise à jour Fall Creators Update de Windows 10. Et, comme prévu, une partie de l’annonce a été consacrée à une comparaison avec le MacBook d’Apple.

Microsoft affirme que le Surface Book 2 est deux fois plus puissant que le MacBook Pro, sans aucun impact sur les performances de la batterie, car il va offrir une autonomie de 70 % de plus que le périphérique d’Apple par charge. En outre, Microsoft a également fait l’éloge de l’écran du Surface Book 2, soulignant qu’il possède 35 % de pixels en plus par rapport au modèle d’Apple.

Il ne fait aucun doute que le Surface Book de 15 pouces a été spécifiquement développé pour rivaliser avec le MacBook Pro de 15 pouces d’Apple, car Microsoft a jusqu’à présent concentré ses efforts sur des appareils avec des écrans plus petits.

Spécifications techniques

Pour déterminer lequel est un meilleur choix, voici un rapide comparatif sur les spécifications techniques des configurations haut de gamme des deux modèles. Mais, il convient de noter dès le début que le MacBook Pro commence avec un léger recul dû au fait que celui-ci n’a pas d’écran tactile.

Le Surface Book 2 a un magnifique écran

Le Surface Book est doté d’un écran PixelSense de 15 pouces avec une résolution de 3 240 x 2 160 pixels, qui permet d’avoir une densité de pixels de 260 ppp. Il a un format 3:2, et un rapport de contraste de 1600:1. À contrario, le modèle d’Apple, dispose d’un écran Retina de 15,4 pouces avec une résolution de 2 880 x 1 800 pixels, et une densité de 220 ppp.

En ce qui concerne les processeurs et la mémoire vive (RAM), la configuration haut de gamme du Surface Book 2 est livrée avec le processeur quadricœur Intel Core i7-8650U de 8e génération fonctionnant à 4,2 GHz en mode Max Turbo et couplé avec 16 Go de RAM LPDDR3 cadencés à 1 866 Mhz. Apple a choisi un processeur Intel Core i7 cadencé à 3,1 GHz qui peut être augmenté à une vitesse maximale de 4,1 GHz en mode Turbo, et qui est jumelé à une mémoire interne de 16 Go LPDDR3 cadencés à 2 133 MHz.

Les options de stockage sont quasiment les mêmes, le MacBook étant mieux loti, car il peut être mis à niveau jusqu’à 2 To, tandis que le modèle haut de gamme du Surface Book a un disque de 1 To.

Une autonomie démente, un prix plus bas

La carte graphique du Surface Book 2 est la puce graphique NVIDIA GeForce GTX 1060 avec 6 Go de mémoire graphique GDDR5, tandis qu’Apple choisit la Radeon Pro 560 avec 4 Go de mémoire GDDR5, et la puce Intel HD Graphics 630 pour les tâches moins exigeantes.

Le Surface Book 2 est tactile, et est doté d’un stylet

En ce qui concerne les ports, le Surface Book 2 a presque tout ce dont vous avez besoin sur un ordinateur portable moderne, y compris deux ports USB 3.1, un port USB-C, deux ports Surface Connect, un lecteur de carte SD et une prise casque. Apple a quant à elle adopté une approche très critiquée, et offre seulement quatre ports USB-C et une prise audio de 3,5 mm.

Microsoft promet que le Surface Book 2 ne durera pas moins de 17 heures par charge, alors qu’Apple affirme que son ordinateur offre une autonomie de seulement 10 heures.

Le Microsoft Surface Book 2 coûte 3 299 dollars (nous ne connaissons pas le prix en France pour le moment) dans son modèle haut de gamme, tandis que le MacBook Pro le plus cher va vous coûter 4 959 euros.

Lire plus
Périphériques

Sony relancerait son robot Aibo, avec des fonctionnalités d’un Amazon Echo

aibo-ers-7-ad-4

Le Sony Aibo, un robot qui était en avance sur son temps et qui coûtait très cher. Malheureusement, ce dernier a cessé de rouler sur les lignes de production en 2006. Si l’on en croit les dernières rumeurs, l’emblématique gadget d’antan pourrait être sur le point d’être réincarné, mais pas dans la forme où vous pourriez l’imaginer.

Cette déclaration émane du Nikkei Asian Review, qui indique que Sony va s’appuyer sur l’ancienne équipe d’Aibo pour produire un nouveau chien robot en 2018. Mais, celui-ci sera mis à jour pour l’ère moderne avec ses propres compétences, tout comme le Amazon Echo et d’autres enceintes connectées sur le marché.

Non seulement vous pourrez demander à votre appareil de commander un Uber et d’allumer ou éteindre vos ampoules Philips Hue, mais il pourrait le faire en marchant dans la pièce et en remuant la queue. En effet, le robot serait un peu un Aibo, un peu un Amazon Echo, déambulant dans la maison comme un chien, tout en répondant aux commandes vocales et en contrôlant les appareils ménagers connectés.

Pour le moment, des détails tels que le prix et la disponibilité sont plutôt minces.

Assis, et donne-moi la météo

Alors que Sony a vendu environ 150 000 chiens robotisés la première fois, cela n’a pas été suffisant pour le garder en vie. Malheureusement, le Aibo a été victime d’une réorganisation chez Sony qui s’est plutôt concentré sur l’électronique grand public comme les consoles et les téléviseurs. Maintenant, le retour d’Aibo semble une évidence. La société japonaise a clairement expérimenté ces dernières années, avec des dispositifs comme des écouteurs connectés qui vous parlent, et des projecteurs qui peuvent transformer n’importe quelle surface en un écran tactile instantané.

Prêt à parler à un chien ?

Avec tous les grands noms de la technologie qui font émerger le secteur de l’enceinte connectée, peut-être que Sony pourrait avoir un avantage sur la concurrence en ayant un gadget qui bouge, qui parle et qui agit comme un chien. L’intelligence artificielle lui permettrait de se comporter un peu plus comme la vraie vie.

Lire plus
Périphériques

Google Pixelbook : une fuite le révèle avant son annonce

google-pixelbook1

Le Google Pixelbook, qui est la rumeur du Chromebook premium, vient de faire une fois de plus le tour de la toile, cette fois sur une page d’un revendeur. La page a déjà été retirée, mais pas avant que des détails soient capturés. Parmi eux figure la révélation d’un autre appareil de Google supposé être nommé Clips, dont nous ignorons à l’heure actuelle son utilité.

La page d’inventaire a été repérée sur le site Web de Synnex par 9to5Google, qui indique que le Pixelbook (au moins selon cette page) aura un écran de 12,3 pouces. En supposant que cela soit exact, cela représentera une diminution de taille par rapport aux modèles Google Pixel publiés au cours des années précédentes : les deux avaient des écrans de 12,85 pouces.

La page d’inventaire présente également des capacités de 128 Go, 256 Go et 512 Go, ce qui correspond à ce qui a été divulgué par Droid-Life le mois dernier. Un processeur Intel Core i5 alimenterait ces modèles, bien que la mémoire vive (RAM) reste une inconnue. Il ne semble pas que d’autres détails du Pixelbook soient divulgués par le revendeur.

À partir de 1 199 dollars

Le mois dernier, nous avons entendu par l’intermédiaire de Droid-Life que le Google Pixelbook possède une charnière à 360 degrés qui vous permet de replier l’écran et de maintenir l’appareil comme une tablette. De plus, il sera vendu aux côtés d’un stylet nommé Pixelbook Pen, et vendu séparément 99 dollars. Ce dernier devrait offrir un support à l’inclinaison.

Le Google Pixelbook va offrir un support au stylet

Le Pixelbook lui-même est supposé être assez cher, 1 199 dollars pour le modèle de base, et jusqu’à 1 749 dollars pour le modèle de 512 Go. À l’heure où j’écris ces lignes, on ne sait pas ce qui peut être différent de ces trois modèles, hormis la capacité de stockage. Des fuites antérieures à propos de cet ordinateur portable indiquent qu’il disposera d’un capteur d’empreinte digitale, et d’un support à Google Assistant.

Google révélera probablement tous les détails de ce modèle ce soir dans son grand événement.

Lire plus
1 2 3 66
Page 1 sur 66