Fermer

Domotique

Tout sur la domotique : techniques, technologies, astuces permettant de superviser, d’automatiser, de programmer des services dans l’habitat individuel ou collectif

Domotique

iHome permet à Alexa, Siri et Google Assistant de contrôler vos gadgets du jardin

81L2PDThnDL._SL1500_

Si la traditionnelle maison devient de plus en plus connectée, les gadgets en extérieur ont été plus lents à se connecter à votre box de maison. Comme le souligne The Verge, iHome vient de dévoiler sa nouvelle prise connectée en extérieure, la iSP100, qui vise à changer cela, en offrant une connexion aux principaux assistants vocaux, que son Alexa, Google Assistant ou encore HomeKit, et ainsi offrir d’autres contrôles à des dispositifs extérieurs. Autrement dit, cela signifie que vous serez en mesure de connecter cette prise à un Google Home ou à un iPhone assez facilement, de le régler des minuteries ou des routines avec d’autres gadgets de votre maison, et de contrôler la prise par la voix.

En fait, il y a une liste étonnamment longue de plateformes avec lesquelles le SP100 fonctionnera. Avec le support de la plateforme HomeKit d’Apple, Alexa d’Amazon ou encore Assistant de Google, vous pourrez également lier le SmartPlug à Wink. L’intégration de Nest est également prise en charge, avec les modes de Home et Away (Maison et Absent) du thermostat connecté lié aux paramètres d’alimentation de l’iSP100.

Quant à ce que fait le SmartPlug, c’est sans surprise. Branché sur une prise extérieure, il est équipé d’une puce Wi-Fi qui se branche sur votre routeur à l’intérieur de votre maison. Vous pouvez ensuite utiliser l’application iHome — ou l’un des services connectés — pour allumer et éteindre l’appareil que vous avez branché. Puisque les vacances de Noël approchent, cela pourrait signifier que vous pourriez facilement piloter des lumières extérieures ou peut-être des décorations de pelouse. En outre, vous pouvez avoir tout autre périphérique connecté de jardin pilotable à distance. Jusqu’à 1 800 watts de puissance sont pris en charge.

Un mini prix de 40 dollars

Avec quelque chose comme HomeKit, vous allez pouvoir programmer le déclenchement automatique de l’interrupteur. En outre, l’iSP100 peut être uniquement activé lorsqu’un mouvement est détecté depuis une caméra compatible HomeKit, par exemple. Selon iHome, le nouveau SmartPlug fonctionnera dans une plage de température allant de -4 à 104 degrés Fahrenheit (ou de -20 à 40 degrés Celsius). Il est résistant aux intempéries, et dispose d’un câble de 15,24 cm. La prise connectée d’extérieur est disponible au prix de 39,99 dollars dès aujourd’hui outre-Atlantique.

En plus de la prise extérieure, iHome a également annoncé un capteur de mouvement, un détecteur de fuite et un détecteur d’ouverture de porte/fenêtre qui se connectent tous au Wi-Fi.

 

Lire plus
Domotique

Le nouveau Apple HomePod pourrait offrir le Face ID de l’iPhone X

homepod_display_full.jpg.og

L’enceinte connectée d’Apple, le HomePod, n’est pas encore sur les rayons des Apple Store, mais les rumeurs sur le modèle de prochaine génération nous intriguent déjà. L’enceinte intelligente alimentée par Siri a été dévoilée plus tôt cette année, en tant qu’alternative d’Apple au Amazon Echo et au Google Home. Cependant, alors que ce HomePod de première génération se concentre principalement sur la musique, son successeur pourrait utiliser la même technologie Face ID que l’on retrouve sur l’iPhone X afin d’être beaucoup plus utile.

Pour ceux qui l’ignorent, la technologie Face ID a remplacé le Touch ID sur le nouvel iPhone X, en utilisant la reconnaissance faciale pour construire un profil biométrique de l’utilisateur et déverrouiller le smartphone. Cette technologie repose sur un composant qu’Apple nomme la caméra TrueDepth, qui est en fait une combinaison de pièces comprenant une caméra infrarouge, un projecteur qui pulvérise le visage avec des points invisibles à l’œil humain, et plus encore.

Selon le président de Inventec Appliances, David Ho, ce sont des technologies de reconnaissance de visage comme celle-ci qu’il s’attend à voir dans les futures enceintes intelligentes, rapporte Nikkei, intégrant des fonctionnalités d’assistance vocale, mais également faciale. De telles fonctionnalités « rendraient le produit plus facile à utiliser », prédit-il.

Des interactions proactives plutôt que réactives

Alors que Ho n’a pas spécifiquement discuté d’un produit d’Apple, Inventec est le partenaire de fabrication d’Apple sur le HomePod. Cela a conduit les analystes à suggérer que le dirigeant parlait d’une future version de l’enceinte intelligente à la pomme croquée, qui utiliserait la technologie Face ID et la caméra TrueDepth associée.

Avec Face ID, il pourra être aisé pour l’enceinte de distinguer les utilisateurs de la maison

La reconnaissance de l’utilisateur par des enceintes connectées n’est pas nouvelle, même elle repose actuellement sur la voix plutôt que sur l’apparence. Le Google Home et le Amazon Echo peuvent chacun suivre un certain nombre d’utilisateurs en fonction de leur son, un processus qui nécessite un bref apprentissage. De cette façon, plusieurs comptes pour les agendas, la messagerie et les services musicaux peuvent être configurés, l’assistant virtuel sélectionnant automatiquement le bon ensemble en fonction de qui demande des informations. Cependant, une telle approche nécessite que l’utilisateur parle d’abord à l’enceinte. Au contraire, la reconnaissance faciale pourrait surveiller passivement qui est à proximité, permettant ainsi des interactions proactives plutôt que réactives.

Alors que l’on parle d’un éventuel HomePod 2, sachez que le HomePod de première génération est attendu en décembre aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Il sera vendu au prix de 349 dollars.

Lire plus
Domotique

Le mode nuit du Google Home permet de programmer des heures de silence

google-home-9

Avoir un Google Home qui parle fort pendant la journée est une excellente chose, mais c’est clairement indésirable à 3 heures du matin. C’est un problème auquel les propriétaires d’enceintes connectées doivent faire face. Mais, ceci est désormais du passé, au moins pour les propriétaires du Google Home.

Google a récemment mis en avant une fonction preview qui introduit un nouveau « mode nuit » pour la famille d’enceintes du Google Home, permettant aux utilisateurs de programmer des heures de nuit au cours desquelles l’appareil va passer au silence.

Le mode nuit ne désactive pas Google Home pendant les heures de nuit, mais va plutôt le rendre silencieux, évitant de vous effrayer en pleine nuit lorsque l’appareil décide de parler. De plus, ce nouveau mode réduit la luminosité des LED pendant les heures indiquées. Vous l’aurez compris, c’est davantage une fonctionnalité liée à la commodité qu’offrir quelque chose de radicalement nouveau.

Différents réglages

La fonctionnalité a été repérée par Android Police comme une fonctionnalité preview. Comme mentionné précédemment, elle permet aux utilisateurs de configurer un horaire de nuit, de la même manière que l’on peut programmer un réveil. Des heures spécifiques peuvent être définies pour des jours précis, ce qui permet d’adapter un jour de semaine et un horaire de nuit le week-end, par exemple.

Les utilisateurs peuvent aller plus loin et activer un mode « Ne pas déranger » qui s’allume lorsque le mode nuit est actif. Cette fonctionnalité va faire exactement ce que l’on attend d’elle — les rappels et d’autres éléments ne seront pas évoqués par le Google Home, même si les minuteries et les alarmes continueront normalement. Si vous faites partie du programme preview, vous pouvez utiliser la fonctionnalité dès maintenant. On ne sait pas encore quand elle arrivera au plus grand nombre.

Lire plus
1 2 3 10
Page 1 sur 10