Une Infographie pour mettre fin à l’histoire de Megaupload

C’est une réalité, Megaupload c’est bien fini … du moins dans la version dans laquelle on le trouvait. En effet, après la fermeture menée par le FBI et l’arrestation des membres de la société, le moins que l’on puisse dire c’est que Megaupload était aimé de beaucoup de monde à en croire les nombreux articles, réactions en chaine que l’on peut lire sur le Web.

Pour preuve, une infographie a été réalisée sur le sujet. Celle-ci nous indique que ce sont environ 50 millions de visites uniques par jour, avec 5,5 millions de VU en France (dont 2,2 millions pour Megavideo). Ensuite, Megaupload c’est quand même le treizième site le plus fréquenté d’après le FBI ! Il a donc la cote auprès de tous, il n’est donc pas étonnant que sa fermeture fasse du bruit.
Pour appuyer ce dire, d’après l’acte d’accusation, ce chiffre correspond au nombre d’abonnés enregistrés par Megaupload avant la fermeture. Et puis, MU comme on l’appelait dans « le milieu », représentait 5% du trafic réseau des entreprises, et 12% en France.

Au final, Megaupload serait accusé d’avoir causé une perte de plus de 500 millions de dollars aux ayants droits à cause d’hébergement de films et autres contenus mis à disposition illégalement, MU ce sont 175 millions de dollars de recettes depuis 2005 (25 millions dans la publicité et 150 millions avec les abonnements premium), ce sont 30 employés répartis dans neuf pays. D’ailleurs, sur ces trente personnes, 7 ont été arrêtées par le FBI, dont Kim Dotcom, le PDG de Megaupload.
Suite à l’annonce du FBI, Megaupload est désigné comme une entreprise criminelle internationale, toutes les personnes arrêtées risquent 50 ans de prison maximum.

Voilà vous savez tout, ou presque de Megaupload. Je vous propose de vérifier ces chiffres sur l’infographie.

Une Infographie pour mettre fin à l'histoire de Megaupload

Vous pouvez visualiser ici l’infographie dans une meilleure résolution

En tout état de cause, cette fermeture a provoqué un séisme dans le monde du Web. On parle même d’une WWW, World War Web, menée par les Anonymous dans laquelle ils exigent le retour de Megaupload sous peine de voir de nombreux sites être hackés. Ça a déjà été le cas pour bon nombres d’entre-eux, et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Pire, on a même eu des informations privées de certaines sociétés, telles que Sony ou Vivendi.
De plus, cette fermeture et les arrestations faites ont entrainé de nombreuses modifications des conditions de la part des sites de partage de fichiers.

Tout comme le note WebActus, voici une petite touche d’humour proposée par une parodie de Bref intitulée : « Bref, MegaUpload a fermé »

Aujourd’hui le domaine du direct download est en berne… Il reste encore quelques alternatives… Un service nommé Anonyupload serait sur le point de remplacer Megaupload, s’agit-il du sauveur ?

Rendez-vous le 25, c’est-à-dire demain pour le savoir…