Google lance un service Cloud de base de données SQL

Google vient d’ajouter un service cloud de bases de données relationnelles SQL au sein même de son serveur d’applications en mode hébergé, Google App Engine. Cette nouvelle, annoncée ce jeudi, vient donc enrichir le système hébergé de la firme californienne. Cet ajout était très demandé.

Pour l’instant, une base de données appelée Google Cloud SQL, est accessible sous la forme d’une pré-version gratuite, accessible via les Labs de Google, et limitée. Autrement-dit, cela équivaut à une association. De plus, cela signifie que la société va sélectionner à la volée les développeurs qui auront accès à ce nouveau service. Pour en faire vous même la demande, il vous suffit de vous rendre sur la console API. Il vous faudra ensuite remplir un formulaire afin de compléter votre demande.

Google lance un service Cloud de base de données SQL - Console API Google

Pendant cette période d’essai, Google Cloud SQL sera gratuit. Google annoncera des prix un mois avant que ce dernier passe en production. La grille tarifaire n’a pas encore été dévoilée.

You can now choose to power your App Engine applications with a familiar relational database in a fully managed cloud environment. This allows you to focus on developing your applications and services, free from the chores of managing, maintaining and administering relational databases [Navneet Joneja]

Comme l’explique Navneet Joneja, chef de produit pour Google Cloud SQL, dans l’article du blog, l’utilisation d’une base Google Cloud SQL va vous permettre de vous concentrer d’avantage sur le développement de vos applications et services plutôt que la maintenance et l’administration des bases de données relationnelles.

Reposant sur le système de gestion de base de données MySQL, le service est doté d’interfaces DB-API (Python) et JDBC (Java) afin de faire le lien avec les applications susceptibles d’exploiter la base de données.

Des fonctions d’import et d’export permettent aux développeurs de copier et ainsi déplacer une base de données MySQL vers Google Cloud SQL. Google va ainsi gérer les tâches de fond telles que la maintenance et l’administration, ainsi que la réplication des données vers de multiples centres de données, indique Navneet.

Google Cloud SQL possède également un panneau de contrôle en ligne afin que les développeurs puissent contrôler l’administration de leur base de données. Avec Google Cloud SQL, vous aurez également la possibilité d’opérer avec la base de données Big Table de Google, qui est ni plus ni moins une base de données NoSQL, dont Google est propriétaire.

John Rymer, un analyste de Forrester Research, indique que la direction prise par Google est très significative.

« SQL is far more widely used by developers than key-value stores like Big Table. Absence of SQL options for App Engine has been a big barrier to adoption », a t-il dit.

Google App Engine a été lancé en 2008 pour les développeurs d’applications Web, qui voulaient héberger leurs logiciels et applications sur l’infrastructure de cloud computing de Google.

Au milieu de l’année 2010, Google a dévoilé une version entreprise (Enterprise Edition) de son service, appelée App Engine for Business. Mais, la firme l’a finalement fermée, bien qu’elle ait dit que ces caractéristiques et fonctions clés seront incorporées dans la version actuelle d’App Engine. Une base de données SQL était l’une de ces caractéristiques

Que pouvons-nous attendre d’un tel service ? Google serait-il en passe de devenir le leader des applications cloud ? Pouvons-nous imaginer que prochainement toutes nos données seront gérées par Google ? N’est-ce pas effrayant ?

Allez-vous faire la demande d’inscription au service cloud de données SQL ? Si oui, pour quelles raisons ?

Laissez un commentaire

Commentaires en lien dofollow à partir de 2e commentaire, profitez-en !

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>