Leap Motion embauche l’ancien Vice-Président d’Apple, Andy Miller en tant que COO

À la fin du mois de Mai, Alexandre vous avait parlé de Leap, un système qui permet de capter les mouvements 3D de l’utilisateur devant son écran. Si le produit est toujours en pré-commande, la société Leap Motion qui commercialise aux États-Unis ce nouveau petit bijou de technologie, basée à San Francisco, qui se spécialise dans les logiciels 3-D de commande de mouvement, a annoncé un important recrutement hier.
En effet, son nouveau COO, entendez par là Chief Operating Officer, où communément en Français Directeur opérationnel d’une société, n’est autre que l’ancien Vice-Président d’Apple, Andy Miller.

Miller se joindra à l’équipe le mois prochain pour aider à commercialiser le premier produit de la société, le « Leap ». L’actuel PDG et co-fondateur de Leap Motion, Michael Buckwald, indique qu’Andy est un visionnaire de la Silicon Valley, et l’expérience de travail dans l’espace mobile et les médias numériques est inestimable afin que la société continue de grandir et surtout qu’elle prenne des parts de marché aux concurrents.

Miller quant-à lui a parlé du Leap comme un « défi de matériel », dont il n’est évidemment pas étranger (en référence à Steve Jobs bien évidemment) :

I’ve been fortunate to work with some of the most influential figures and companies in the technology industry, and I’m as excited about the Leap as I’ve ever been about a technology. The potential for the Leap is limitless, as it is going to fundamentally change the way we interact with so many devices in our lives. I’m thrilled to come on board and looking forward to growing Leap Motion into the technology powerhouse it’s on the road to becoming.

Pour rappel, Leap offre une nouvelle façon d’interagir avec votre ordinateur, notamment qui selon David Holz, Docteur en mathématiques et ancien chercheur à la NASA, est 200 fois plus précis que n’importe quel autre capteur de mouvements.
Le système est aujourd’hui le résultat de 4 ans de développement qui ont conduit David Holz à déposer plusieurs brevets. Il est à ce jour compatible avec Windows et Mac, et un SDK est même disponible pour les développeurs sur simple demande (quantité limitée à 15000 à 20000 exemplaires). Une version pour Linux devrait normalement arriver bientôt. Enfin, il fait seulement la taille d’un iPod et se connecte sur le port USB de votre machine.

Cet appareil qui, s’il fonctionne réellement, est sûrement le gadget de l’année, est compatible avec n’importe quelle application et permet de contrôler son ordinateur de façon vraiment intuitive, en réalisant des gestes devant son écran. Pour preuve de l’engouement des gens, la vidéo de démonstration du Leap a plus de 5,5 millions de vues sur YouTube :

En ce qui me concerne, à chaque fois que je vois le Leap, je pense à Mission Impossible et autres environnements informatiques futuristes que l’on peut voir dans les films… Celui-ci est toujours disponible en pré-commande pour seulement 70$ !

Si Microsoft a mis en avant son offre Kinect pour les hackers en invitant ces derniers à créer des programmes utilisant la motion controller, actuellement aucun logiciel grand public n’est sorti de ses efforts pour le moment.

Il y a donc un marché à prendre, Leap pourrait être la solution…

Quel est votre avis sur ce nouveau « petit bijou » des nouvelles technologies ? Pensez-vous que l’arrivée d’Andy peut donner un élan à l’entreprise et la stratégie de commercialisation ?