Google se joint à Facebook, Twitter, AOL, IAB pour stopper les publicités malveillantes

Google, Twitter, Facebook, AOL et l’IAB ont uni leurs forces pour former le Ads Integrity Alliance, qui a pour mission de protéger les utilisateurs contre les annonces qui contiennent un programme malveillant. L’initiative a été annoncée hier par StopBadware.org.

L’organisation affirme que l’alliance va développer et partager des définitions, des conseils de politique industrielle et des bonnes pratiques, qui serviront de plateforme pour partager l’information sur les mauvais acteurs, et de partager les tendances pertinentes avec les décideurs et les différents organismes appliquant la loi.

Google se joint à Facebook, Twitter, AOL, IAB pour stopper les publicités malveillantes

« L’Ads Integrity Alliance est une extension naturelle de la mission de StopBadware afin de rendre le Web plus sûr par la lutte contre le badware », a déclaré le directeur exécutif de StopBadware, Maxim Weinstein. « Personne ne peut répondre à toutes les menaces sur Internet, de sorte que nous avons réuni les organisations leaders de l’industrie afin de résoudre en collaboration le problème », poursuit-il.

Dans un article sur leur blog, Eric Davis en charge des politiques publiques internationales chez Google, a indiqué qu’en 2011, la firme de Mountain de View a désactivé à elle seule, plus de 130 millions d’annonces et 800 000 annonceurs qui ont violé leurs politiques sur leur propre site et les sites partenaires. Le problème est que lorsque Google déréférence un « mauvais acteur », ce dernier tente simplement d’installer sa publicité ailleurs, explique Eric.
« Vous pouvez en savoir davantage sur nos efforts pour contrôler les annonces et aussi voir les chiffres au fil du temps », poursuit-il. Eric veut certainement faire référence à cette vidéo que l’on a pu découvrir il y a quelques mois dans laquelle on peut voir la façon dans la firme traite ces problèmes :

« Aucune entreprise ou autorité judiciaire ne peut à elles seules éliminer les mauvais acteurs de l’ensemble du web » a ajouté Eric. Comme StopBadware l’a montré, la meilleure façon de résoudre les problèmes communs à travers un Web fortement interconnecté, et d’aller à l’encontre de l’ensemble du Web, est pour l’industrie de travailler ensemble, dans le but de construire des systèmes plus efficaces et d’adopter les meilleures, tout en faisant un travail d’évangélisation en partageant les informations.

Reste à savoir si ce sera vraiment efficace… En effet, comme le montre Sebsauvage, Google a déjà du travail à faire sur sa plateforme

Que pensez-vous de tout ça ? Est-ce davantage un choix politique qu’un fait réel ?