Twitter va supporter le « Do not Track » dans son service

Twitter, le réseau social et de micro-blogging qui permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets, a annoncé jeudi dernier qu’il mettra en vedette l’option « Do not Track », traduit littéralement par « Ne pas pister » qui aidera ses utilisateurs de désactiver le suivi. L’annonce est venue lors d’une conférence à New York jeudi matin après que la société ait rejoint Mozilla, le créateur du navigateur Web Firefox.

Actuellement, de nombreux sites tels que Facebook et Google préfèrent collecter des données sur leurs visiteurs et de l’utiliser à des fins publicitaires, et ainsi ne prennent donc pas en charge cette option « Do not Track ». Les navigateurs comme Firefox, Microsoft Internet Explorer ou encore Safari d’Apple incluent cette fonctionnalité, mais s’appuient davantage sur les sites d’honorer les requêtes.

Que signifie l’option « Do not Track » ?

L’option « Do not Track » lorsqu’elle est activée, bloque les cookies utilisées pour rassembler les informations personnelles des utilisateurs et de leur activité en ligne. Comment ? Pour ce faire, elle envoie une ligne de code à des sites Web qui indiquent à l’utilisateur ne veut pas être suivi. C’est aussi simple que cela !

Le fait d’honorer ce réglage est volontaire, chaque site n’est pas obligé de le respecter. Ceux respectant ce réglage doivent automatiquement arrêter de pister vos habitudes sans autre action supplémentaire de votre part. Ainsi, dès lors que vous vous connectez à ces derniers, vos informations personnelles seront toujours conservées sur votre ordinateur.

L’option est considérée comme une initiative privée et est fortement encouragée par l’US Federal Trade Commission, les défenseurs de la vie privée en ligne et Mozilla.

Comment vous pouvez mettre en œuvre cette caractéristique « Ne pas pister » sur Twitter ?

Sachez que vous pouvez mettre en œuvre l’option très simplement sur tous les navigateurs qui le permettent. Une fois activée, Twitter va arrêter la collecte des informations / données personnelles sur les utilisateurs via les cookies. Toutefois, avant de permettre aux utilisateurs de faire leurs propres choix quant à savoir si oui ou non ils souhaitent stocker leurs informations, il est essentiel que celle-ci soit prise en compte par le navigateur.

Actuellement, outre Firefox, Internet Explorer et Safari prennent en charge la fonctionnalité mais dans une certaine mesure. Google indique qu’il va déployer celle-ci au sein de son navigateur, Chrome, et ce d’ici la fin de cette année.

Si l’on prend l’exemple du navigateur Firefox, veuillez noter que l’option « Ne pas pister » est désactivée par défaut. Pour l’activer il vous faudra vous diriger dans la barre de menus, cliquez sur le menu Firefox, puis sélectionnez « Préférences ». De là, sélectionnez le panneau « Vie privée ». Enfin, cochez l’option « Indiquer aux sites Web de ne pas me pister » :

Twitter va supporter le Do not Track dans son service

Conclusion

Dans un communiqué publié sur son site, la Fondation Mozilla a apprécié la décision de Twitter. Elle affirme que : « We’re excited that Twitter now supports Do Not Track and global user adoption rates continue to increase, which signifies a big step forward for Do Not Track and the Web. Current adoption rates of Do Not Track are 8.6% for desktop users of Firefox and 19% for Firefox Mobile users and we see the highest percentage of users turning on Do Not Track in The Netherlands, France and the United States ».

Bien que l’idée d’être suivi ne soit pas attrayante pour la plupart des internautes, le nombre d’utilisateurs optant est encore faible en raison des inconvénients et des avantages minimes. En effet, une fois qu’un utilisateur renseigne l’option « Do not Track », les sites Web sont invités à ne plus stocker les informations et certaines activités quotidiennes sur le Web vont devenir plus difficiles…
En outre, la majorité des sites ne peuvent actuellement honorer la demande et les utilisateurs seront suivis indépendamment de leurs paramètres dans le navigateur.

Utilisez-vous « Do not Track » ? Si ce n’est pas le cas, saviez-vous que les sites récupéraient de nombreuses habitudes sur vous ?