Rencontrez KegDroid, votre machine à bière sous Android

Alors là c’est une annonce pour un jour férié ! En effet, si tout comme Paul Carff ça vous emmerde d’avoir la même machine à pression que votre ami, ou votre voisin faites comme lui ! En effet, c’est dans un projet un peu fou que s’est lancé Paul, dans lequel il vise à rendre l’expérience de consommation de bière plus agréable. Qu’est t-il passé dans l’esprit de Paul pour créer ce KegDroid, autrement dit une machine à pression Android… Employer le terme « génial » est un euphémisme !

Paul est un Googler, plutôt Developer Advocate et ancien directeur de l’ingénierie pour être exact. Autant dire que ce petit appareil a probablement fait de lui quelqu’un d’assez populaire autour de son bureau !

Le principe est assez simple. Le tout est construit à partir d’une tablette Motorola Xoom embarquant la dernière version de l’OS mobile de Google, Ice Cream Sandwich. Afin d’obtenir du KegDroid qu’il vous verse une délicieuse bière, vous devez être authentifié, et ce via un badge via une puce NFC. Une fois que vous êtes authentifié sur le système, votre profil Google+ s’affiche sur l’écran. Un couple de capteurs de flux logés dans les entrailles de la machine vous assurent d’obtenir une coulée parfaite.

Maintenant tout ce qui reste à faire est de sélectionner la bière que vous voulez et la quantité de celle-ci, et ce directement sur la tablette. Découvrez ce glorieux dispositif en action dans la vidéo ci-dessous :

Comme vous pouvez le voir, sa bière est un peu mousseuse… :) Selon une publication sur Google+, la dose de CO2 était un peu élevée, mais rassurez-vous ce problème vient d’être corrigé !

Carff indique qu’il espère voir bientôt ces KegDroids partout dans le monde, et je pense que si ce dernier est commercialisé, sans nul doute que cela pourrait remplir de nombreux foyers geeks

Merci à Philippe pour la découverte ! Bien sûr à consommer avec modération !

Vous m’invitez aujourd’hui à tester ce KegDroid ? Franchement, j’attends avec impatience sa mise en vente, enfin je rêve sûrement, pas vous ?