Fermer
Smartwatches

Google acquiert Cronologics, pour offrir un coup de pouce à Android Wear 2.0

android-wear-1592×796

Malheureusement pour Google, Android Wear n’a pas eu l’amour qu’il mérite, puisqu’il n’a pas été adopté aussi massivement qu’Android lui-même. En effet, que ce soit WatchOS d’Apple ou Tizen de Samsung — que l’on retrouve sur la Gear S2 et la Gear S3, ces systèmes d’exploitation sont plus amusants, polyvalents et utilisables. Afin de ne pas rester les bras croisés, Google veut sortir le grand jeu pour Android Wear 2.0, et vient d’acquérir Cronologics, une startup qui édite une plate-forme pour les montres connectées, afin de travailler sur l’OS mobile de Google.

Pour ceux qui l’ignorent, Cronologics a développé le système d’exploitation pour la CoWatch, une smartwatch lancée en 2016, qui est semblable à une montre connectée Android Wear, mais qui inclut des fonctionnalités alternatives et des utilisations intéressantes. Elle est notable dans le fait qu’elle intègre Alexa, le système d’intelligence artificielle d’Amazon, pour contrôler les appareils ménagers connectés, faire des commandes en ligne et ajouter des éléments sur une liste de tâches.

Aucun terme financier sur l’accord entre Cronologics et Google n’a été révélé, mais dans un communiqué publié sur le site Web de l’entreprise, il est mentionné que Cronologics va « rejoindre Google pour aider à développer le portefeuille de montres alimentées par Android Wear ». Il mentionne également travailler sur Android Wear 2.0, bien que les détails ne soient pas abordés. Il est probable que le travail de Cronologics sera mis en évidence à l’avenir, une fois que la startup sera absorbée par l’équipe de Google.

Encore une société de moins sur ce marché

Fait intéressant, Cronologics est familier avec le travail chez Google. Les cofondateurs Leor Stern et Lan Roche ont tous deux travaillé pour Google par le passé. Stern a dirigé le développement des affaires pour Niantic Labs quand il faisait partie de Google, et a occupé d’autres postes semblables pour l’entreprise. Roche a également travaillé dans le développement des entreprises, notamment sur le programme de partenariat Android Wear.

Bien que l’acquisition soit de bonnes nouvelles pour Cronologics, ce n’est peut-être pas le cas pour la CoWatch. La smartwatch peut encore être achetée en ligne, mais Google pourrait ne pas poursuivre son développement et sa maintenance logicielle.

La CoWatch devrait être abandonnée après le rachat de Google

Quoi qu’il en soit, cela signifie qu’il y a une entreprise de moins à travailler sur une plate-forme qui est en concurrence avec Android Wear, WatchOS, et Tizen. Très récemment, Pebble a également été acquise par Fitbit, qui va abandonner tous les dispositifs de Pebble.

Android Wear 2.0 est attendu au début de l’année 2017.

Mots-clé : acquisitionAndroid Wear 2.0CronologicsGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Les jeux sur le Windows Store seront bientôt livrés avec les pilotes

Comme son nom l’indique, la prochaine mise à jour pour Windows 10, connue sous le nom de code Creators Update, se...

Fermer