Prochainement, vous pourrez flasher une ROM Android personnalisée en Wi-fi

Vous voulez flasher une ROM personnalisée sur votre smartphone, ou effectuer d’autres actions en utilisant l’outil de fastboot ? À ce jour, les opérations sont nombreuses, et plutôt complexes. Pour arriver à vos fins, vous aurez besoin de brancher votre smartphone à un ordinateur avec un câble USB, et lancer les différentes instructions. Mais, ce processus pour être moins fastidieux à l’avenir.

En effet, Android Police note qu’il y a beaucoup de preuves que Google va bientôt ajouter le support pour une utilisation du fastboot par une connexion sans fil.

Cela signifie que vous pourriez être en mesure d’installer des ROM personnalisées, des mises à jour du système flash, des correctifs après avoir rooté le smartphone, ou encore des sauvegardes de votre smartphone sans avoir à le brancher physiquement au PC pour exécuter ces commandes.

Voilà comment cela fonctionnerait : vous seriez en mesure de redémarrer votre smartphone ou votre tablette dans le bootloader, et le connecter à un réseau Wi-fi à l’intérieur du bootloader. Alors que vous exécutez la commande fastboot sur votre ordinateur, vous allez connecter votre appareil mobile à l’aide d’une nouvelle commande (Transmission Control Protocol) fastboot tcp.

Prochainement, vous pourrez flasher une ROM Android personnalisée en Wi-fi

De nouvelles façons de mettre à jour

Cependant, il y a juste un hic. À ce jour, il n’y a pas de smartphones qui permettent de vous connecter à un réseau Wi-fi dans le bootloader. Mais, Android Police a reçu des photos d’un Motorola Moto G (2015) fonctionnant un bootloader inédit, qui montre le support du Wi-fi. Ajoutez à cela le récent commit sur le code source de l’Android Open Source Project pour le support du protocole TCP, et vous avez toutes les cartes en main pour penser que Google travaille avec les fabricants d’appareils pour activer le support du fastboot en Wi-fi.

Parmi les multiples opportunités, cela pourrait permettre de flasher les mises à jour du système vers des périphériques qui peuvent être entièrement amputés d’un port USB, comme les smartwatches ou les smartphones qui ne comptent que sur la recharge sans fil.