Lee Sedol, champion du monde du jeu de Go, et l’IA de Google, en live sur YouTube

Google est rentré dans l’histoire quand son système d’intelligence artificielle (IA) AlphaGo a battu un joueur professionnel à l’ancien jeu chinois de Go le mois dernier. Et ce n’est pas n’importe quel joueur, puisque AlphaGo a défait le quintuple champion européen, Fan Hui.

Non content de se reposer sur ses lauriers, Google est maintenant prêt à aller plus loin avec son révolutionnaire système d’IA, puisque le géant de la recherche veut aller battre le meilleur au monde du jeu de Go, Lee Sedol. Cette fois-ci, la firme veut que l’histoire se souvienne de ce combat, en réalisant un livestream sur YouTube. La série de matches, qui devrait avoir lieu le 9, 10, 12, 13, et 15 mars à Séoul, en Corée du Sud, sera diffusée en direct sur la chaîne officielle YouTube de Google DeepMind.

La mise en jeu va permettre au gagnant de repartir avec 1 million de dollars. Mais, on peut deviner que l’entreprise, qui vient de détrôner Apple en bourse, n’est pas là pour l’argent. Google va probablement espérer que la diffusion de l’événement en ligne va contrer la possibilité de tout spoiler.

L’événement a été annoncé par Demis Hassabis, fondateur et PDG de DeepMind. La compagnie de Hassabis a été acquise par Google en 2014 pour un montant estimé à 400 millions de dollars. DeepMind a aidé à construire AlphaGo, qui repose sur les réseaux de neurones — ce système d’IA peut être entraîné en « ingurgitant » une multitude d’exemples et ensuite être ajusté.

Lee Sedol, champion du monde du jeu de Go, et l'IA de Google, en live sur YouTube

Un combat inégal ?

Bien qu’il ait réussi à battre le champion européen, AlphaGo va faire face à un défi beaucoup plus grand en s’affrontant à Lee Sedol. Le joueur de 32 ans détient le deuxième plus grand nombre de titres internationaux, et est devenu le plus jeune joueur de Go à atteindre le rang professionnel des 9 Dan à l’âge de 21. La Corée du Sud a également l’avantage d’être le terrain de tous les meilleurs concours dans le monde.

« Ceci est la première fois qu’un ordinateur a défié un pro humain dans même le jeu », a déclaré Sedol à The Independent le mois dernier. « J’ai entendu dire que l’IA Google DeepMind est étonnamment fort, et devient plus forte, mais je suis persuadé que je peux gagner, au moins cette fois », dit-il.

Avec ses origines datant de plus de 2 500 ans, le jeu de Go voit les joueurs placer alternativement des pierres noires ou blanches sur les intersections d’une grille. Le but est de capturer les pions de l’adversaire ou des terrains entiers sur le tablier quadrillé appelé goban. Cela peut sembler simple, mais le jeu a 1 x 10^127 états possibles. Cela est plus que le nombre d’atomes connu dans l’univers, et bien plus que le nombre de positions possibles aux échecs.