BQ Aquaris M10 : une tablette Ubuntu qui fonctionne aussi comme un ordinateur

Canonical a lancé une nouvelle tablette fonctionnant sous son système d’exploitation Ubuntu, mais au lieu de mener une concurrence à l’iPad Air 2, elle va plutôt s’initier sur le marché de l’informatique de bureau.

En effet, le moteur Unity de la BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition peut s’adapter à différents scénarios, que ce soit par une saisie tactile sur la tablette elle-même, ou en étant relié à un écran, une souris et un clavier. Ainsi, la M10 passe de façon transparente entre les interfaces, selon les périphériques connectés (ou non connectés) à elle, faisant évoluer non seulement le mode de saisie, mais également les fenêtres à l’écran.

Le côté mobile est pris en charge à l’aide des Scopes, la méthode de contrôle que l’on a vu sur les smartphones d’Ubuntu. Personnellement, j’ai eu en main le Meizu MX4, et j’ai trouvé que ce dernier pouvait être une alternative intéressante aux traditionnels écrans d’accueil, ou aux pages pleines d’applications. Ce principe est reproduit sur la Aquaris M10, et apporte une nouvelle fonctionnalité d’écran partagé nommée Side Stage. Celle-ci permet d’afficher une application de taille d’un smartphone, et une application de taille d’une tablette sur l’écran en même temps. Par exemple, vous pourriez avoir une fenêtre ouverte d’un navigateur Web, en même temps qu’une fenêtre de chat.

BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition

Malheureusement, et encore une fois, le manque d’applications par rapport à Android et iOS va se traduire par des consommateurs qui sont peu susceptibles d’accorder une réelle attention à la tablette. Mais, il y a néanmoins des motifs de satisfaction pour les entreprises qui cherchent à consolider leur portefeuille de dispositif.

Davantage un Chromebook qu’un ordinateur de bureau

La tablette elle-même dispose d’un processeur Media-Tek, une puce quadricœur cadencée à 1,5 GHz, 2 Go de mémoire vive (RAM) et 16 Go de stockage interne. Autrement dit, ce n’est pas réellement les spécifications que l’on attend d’un véritable ordinateur de bureau. Il faut donc voir ce BQ Aquaris M10 davantage comme un Chromebook et un rival au mode Continuum introduit par Microsoft dans Windows 10, plutôt que quelque chose qui va remplacer votre ordinateur portable ou votre PC.

Néanmoins, à contrario de Continuum, qui ne supporte que les applications Windows universelles (Windows Universal Apps), Ubuntu permet d’exécuter sur votre tablette les mêmes applications que vous pourriez exécuter sur un ordinateur portable. Cela comprend LibreOffice, Firefox, et bien d’autres applications… ainsi que des logiciels conçus spécifiquement pour les smartphones et les tablettes Ubuntu.

BQ Aquaris M10 : une tablette Ubuntu qui fonctionne aussi comme un ordinateur

Il y a aussi un port micro-SD, un appareil photo de 8 mégapixels et un écran de 10,1 pouces entassés dans un châssis d’une épaisseur de 8,2 mm corps, faisant pencher la balance à 470 g – pas beaucoup plus lourd que les 437 g de l’iPad Air 2.

La BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition devrait être disponible sur le marché à partir du mois de mars, à un prix qui n’a pas encore été révélé. Il convient de noter que la tablette est fournie par le fabricant espagnol BQ, l’une des rares entreprises qui produisent actuellement des smartphones exécutant Ubuntu.