Achèteriez-vous un dispositif de réalité virtuelle de Nintendo ?

Nintendo a publié sa déclaration sur les résultats trimestriels des derniers mois de l’année 2015, révélant que ses bénéfices ont reculé de 36 %, en douze ans. Selon le rapport financier le plus récent, l’énorme succès des ventes d’amiibo et des jeux à succès, tels que Splatoon et Super Mario Maker, ne pouvait pas compenser la chute des ventes de la Wii U et de la 3DS. En essayant d’expliquer aux investisseurs comment elle pourrait rebondir et maintenir ses projections de bénéfices en cours de l’année 2016, Nintendo a teasé ses projets, ainsi que nouveaux domaines où l’entreprise émet un « intérêt », tels que les jeux sur mobile, la réalité virtuelle et, bien sûr, la mystérieuse console NX.

Tout d’abord, la première incursion de Nintendo sur le mobile va se faire avec un jeu basé sur les interactions sociales baptisé Miitomo. Ce dernier va être lancé au mois de mars, et les joueurs vont être incarnés par des avatars : les fameux Miis. Le lancement interviendra un an après que Nintendo a dévoilé son plan de développer des applications pour les plateformes mobiles, promettant de libérer cinq applications avant mars 2017. Le PDG, Tatsumi Kimishima, a déclaré ce mardi que Nintendo travaille déjà sur sa deuxième application, qui sera « pas basée sur la communication » et mettra en exergue « certaines propriétés intellectuelles qui sont très bien connues de tous », selon Bloomberg.

Achèteriez-vous un dispositif de réalité virtuelle de Nintendo ?

Kimishima espérait également à rassurer les investisseurs avec un bref rappel que le développement sur ​​la Nintendo NX reste « sur l’agenda ». Des rumeurs en automne dernier ont suggéré que Nintendo vise à lancer sa nouvelle console à la fin de l’année 2016. La société a déclaré qu’elle prévoit de livrer des informations plus concrètes plus tard dans l’année.

La réalité virtuelle, le point d’orgue de Nintendo ?

Enfin, dans le contexte de nouveaux dispositifs, Kimishima a mentionné que Nintendo « explore les diverses possibilités » pour pénétrer sur le secteur de la réalité virtuelle. Juste l’idée que Nintendo envisage de développer des jeux de réalité virtuelle marque un changement drastique de philosophique. Lors de l’E3 2015, le PDG de Nintendo of America, Reggie Fils-Aime, a déclaré à Polygone qu’il n’était pas intéressé par la prochaine série de dispositifs de réalité virtuelle.

Si Nintendo semble plus prudent que d’autres entreprises qui investissent dans la réalité virtuelle, sont parce que la société s’est brûlée les ailes par le passé : The Virtual Boy, l’un des premiers produits de réalité virtuelle libérée en 1995, a été un véritable échec. De même, alors que la 3DS a trouvé un public, les jeux de réalité augmentée de Nintendo montrés lors du lancement n’ont pas fait de l’œil aux consommateurs et aux développeurs.

The Virtual Boy, l'un des premiers produits de réalité virtuelle libérée en 1995

20 ans plus tard, la technologie a finalement rattrapé la promesse de la réalité virtuelle (au moins en théorie). Cette industrie est prévue de prospérer avec des sociétés comme Samsung, LG, et même View-Master qui réalisent des casques 3D prenant en charge les smartphones. Nous sommes également sur ​​le point de voir de véritables « consoles » avec le HTC Vive et les Oculus Rift.