Fermer
Apps

1 personne sur 7 dans le monde utilisent maintenant WhatsApp

1 personne sur 7 dans le monde utilisent maintenant WhatsApp

Il n’a jamais été une question de « si », mais seulement « quand ». WhatsApp, le service de messagerie désormais sous la propriété exclusive de Facebook, vient de franchir un cap important. WhatsApp a déclaré avoir une base de plus d’un milliard d’utilisateurs. Il y a un peu plus d’un an, WhatsApp a célébré le seuil du demi-milliard, de sorte qu’il semble que l’application ait défié les critiques s’abattant sur celle-ci, pour voir son nombre d’utilisateurs grimper en flèche.

Non seulement la compagnie a réussi à faire qu’une personne sur sept dans le monde l’utilise, mais elle a aussi récemment annoncé qu’elle allait être complètement libre, abandonnant ainsi son micro-abonnement annuel durant le processus. Dans un récent article sur son blog, WhatsApp a révélé qu’elle a l’intention de garder le focus sur la valeur fondamentale de l’entreprise.

WhatsApp a commencé comme une simple idée : faire en sorte que tout le monde puisse rester en contact avec les parents et amis partout sur la planète, sans coûts ou contraintes supplémentaires. « Nous sommes fiers de cette étape, et nous sommes très touchés pour le fait que vous utilisez tous WhatsApp », a indiqué la compagnie dans la publication annonçant cet objectif, ajoutant qu’elle était « heureuse de voir le chemin parcouru ».

1 personne sur 7 dans le monde utilisent maintenant WhatsApp

Objectif 6 milliards de plus

En dépit d’être l’application de messagerie la plus utilisée dans le monde, WhatsApp ne fait pas réellement d’argent. Du moins, pas encore. En ligne avec la promesse de longue date du fondateur et PDG de WhatsApp, Jan Koum, l’application n’a jamais développé un système de publicité, et sa seule source de revenus – l’abonnement payant – est désormais du passé. Koum et Zuckerberg ont récemment suggéré que la monétisation sera atteinte par des caractéristiques au sein de WhatsApp, qui aide les entreprises à se connecter avec les clients.

Le défi est maintenant de trouver un moyen de continuer à augmenter la capacité du service, la vitesse et la sécurité et obtenir le reste du monde, soit 6 milliards d’utilisateurs. Reste à voir si la suppression de l’abonnement sera suffisant pour attirer les gens sur WhatsApp, et ainsi inclure les marques et les utilisateurs pour qu’ils discutent directement dans les conversations. Espérons que cette fonctionnalité soit facile d’accès.

Considérant la phénoménale croissance de WhatsApp, peut-être que la réalisation de cet objectif très ambitieux est encore une fois une question de « quand » et non « si ».

Mots-clé : WhatsApp
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
  • Bonjour Yohann,

    WhatsApp est l’application de messagerie la plus utilisée, devant QQ, Messenger et WeChat. Or, celles-ci ont déjà commencé à proposer des services intégrées, et sont déjà très populaires en Chine (dans ce cas, je pense à QQ et WeChat).
    J’attends de voir quelles seront les fonctionnalités « Entreprise » que va proposer WhatsApp, pour voir si l’appli va réussir à les détrôner en Chine.
    Chez nous, je serais contente de pouvoir tester ces usages, car l’on se dirige de plus en plus vers l’ère de « Conversationnal Commerce ».

    Jennifer @ xilopix.com

  • Pingback: WhatsApp va laisser tomber les plates-formes âgées fin 2016 | BlogNT()

Lire les articles précédents :
Facebook envisage le partage de conduite pour ses pages d
Facebook envisage le partage de conduite pour ses pages d’événements

Facebook envisage d'introduire une fonctionnalité de partage conduite sur ses pages Événements, si l'on en croit une récente demande de...

Fermer