La PlayStation 4 a été hacké pour faire tourner Linux

Le groupe de hackers fail0verflow a récemment montré une PlayStation 4 fonctionnant sous Linux lors de la conférence Console Hacking 2015, marquant la première fois que quelqu’un ait réussi à installer un système d’exploitation de bureau à part entière sur la console de jeu.

Bien que d’autres aient bricolé avec le PS4 par le passé, fail0verflow est le premier groupe à installer une version complète de Linux sur la PS4. La console phare de Sony a eu une relation tumultueuse avec la communauté de hackers. La troisième génération de la PlayStation est venue avec une fonctionnalité native « OtherOS », permettant aux utilisateurs de télécharger Linux comme système d’exploitation, avant que la société ne la retire.

La PS4 a été beaucoup moins piraté dans les deux ans de son existence, du moins jusqu’à maintenant. Fail0verflow a profité d’un exploit trouvé par un autre hacker plus tôt dans l’année, ce qui leur a permis de contourner les protections de Sony. En effet, ils ont réussi à jouer avec un bug de WebKit afin de tromper le navigateur en libérant les processus du noyau du système d’exploitation.

La PlayStation 4 a été hacké pour faire tourner Linux

Un PC pleinement fonctionnel

Ce hack permet de faire tourner la PS4 tel un PC pleinement opérationnel. Le groupe a même réussi à démarrer un émulateur et jouer à une copie de Pokémon sur la PlayStation.

Après avoir passé beaucoup de temps avec le système d’exploitation Sony Orbis à l’intérieur de la PS4, l’équipe de fail0verflow est repartie avec quelques impressions intéressantes du fonctionnement de la console. Lors du salon, le groupe a présenté certaines différences entre le système d’exploitation de la PS4 et un PC sont folles.

Maintenant que le système a été hacké, il est probable que d’autres hackers vont profiter du travail de fail0verflow, et ajouter de nouvelles fonctionnalités à l’avenir.