Spartan va complètement abandonner le code d’Internet Explorer

Aujourd’hui, un autre clou a été placé dans le cercueil d’Internet Explorer, puisque Microsoft a annoncé que, contrairement aux premières rumeurs, le futur navigateur Web de la firme, connu à ce jour sous le nom de code Spartan, n’utilisera pas le moteur d’Internet Explorer, même pour assurer une rétrocompatibilité.

Jusqu’ici, les deux navigateurs du géant de la technologie disposaient d’un moteur de rendu différent : l’un est conçu pour offrir un support au soi-disant « Web moderne » (nommé « EdgeHTML »), et l’autre, nommé MSHTML, permet d’assurer une compatibilité maximale avec les technologies du vieux navigateur de Microsoft.

Aujourd’hui, Microsoft a indiqué que, en fonction de la rétroaction des testeurs sous Windows 10, l’équipe d’ingénierie prévoit de livrer le navigateur Spartan sans un héritage au moteur Trident.

Spartan va complètement abandonner le code d'Internet Explorer

La séparation entre IE et Spartan est nette

Cette décision, rendue publique lors d’un atelier réservé aux développeurs et clarifiée sur le blog d’Internet Explorer, indique que Microsoft a l’intention de complètement couper les ponts avec son précédent et actuel navigateur Web, au lieu de le trimbaler comme un boulet pendant des années.

Mettre de côté Internet Explorer a très certainement certaines raisons pratiques. Les développeurs de la firme de Redmond craignent l’ajout d’un mode de compatibilité au sein de Spartan, et qu’entrelacer les moteurs de rendu du nouveau navigateur et d’IE serait une source de confusion pour les développeurs. En effet, ces derniers pourraient être indécis sur le navigateur qu’ils doivent cibler. De plus, il y aurait une certaine confusion sur les capacités de chaque navigateur, et séparer proprement les deux devrait aider à éclaircir tout ça.

Cela signifie-t-il qu’Internet Explorer est complètement mort ? Pas réellement. Le navigateur restera comme une option de rétrocompatibilité, principalement destinée à offrir un support pour les professionnels qui ont besoin du moteur de rendu de l’ancien navigateur Web pour leur propre infrastructure.
Cependant, IE ne recevra pas les mises à jour incluses dans Spartan, suggérant qu’il va réellement être mis au placard et qu’il faudra s’en débarrasser au plus vite.

Se refaire une image

Spartan au sein de Windows 10

Une partie du plan de Microsoft avec Spartan est de changer les attentes des développeurs. Beaucoup associent aujourd’hui le nom IE à des maux de tête rencontrés par le passé lors du développement de sites et applications Web. Par conséquent, Microsoft espère un nouveau départ avec Spartan, selon les dires de Jacob Rossi, un ingénieur senior de l’équipe de la plateforme Web Microsoft.

Spartan va également ajouter de nouvelles expériences utilisateur, telles que « l’annotation, la lecture sans distraction, et l’intégration de Cortana », selon l’annonce faite par Microsoft hier. Microsoft précise également que des tests ont montré que Spartan a été « hautement compatible avec le Web moderne, ce qui signifie que le moteur [MSHTML] n’est pas nécessaire pour la compatibilité ».

Microsoft n’a pas encore publié le navigateur Spartan avec sa version Technical Preview de Windows 10, mais il est prévu d’arriver « lors de la prochaine mise à jour poussée aux utilisateurs ». Microsoft prévoit également de supprimer le moteur de rendu EdgeHTML d’IE 11.

Alors que le navigateur Spartan n’est pas encore disponible, il est néanmoins possible de changer les paramètres de Windows 10 pour tester le moteur de rendu EdgeHTML. De plus, EdgeHTML peut être testé à l’aide de Microsoft RemoteIE.