Fermer
ActualitésGoogle

Google lance Helpouts, un marketplace de la vidéo : voici à quoi il correspond

Helpouts utilise Wallet pour les achats

Où cherchez-vous si vous voulez apprendre quelque chose en ligne ? Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux comme un service d’assistance numérique, poster des questions sur Facebook ou Reddit. Vous pouvez vous rendre sur des cours en ligne, sur Skype ou encore vous abonner à une chaîne sur YouTube. S’il ne manque pas réellement d’endroits pour trouver des « enseignants numériques », mais souvent, la première étape pour acquérir des connaissances sur l’Internet est encore une étape plus préliminaire, la recherche Google. Google a de la crédibilité et de l’autorité, et le roi de recherche espère que son nouveau service aidera à trouver une place dans un nouvel espace qu’est le domaine de l’échange de connaissances. Cette nouvelle fonctionnalité de e-commerce est nommée Helpouts.

Google a lancé Helpouts aujourd’hui, après des mois de tests. Cette plateforme, décrite comme un service d’aide interactif, permettra aux individus, aux groupes et aux entreprises (nommées « animateurs ») de partager leur expertise en échange de l’argent grâce à des chats vidéo pédagogiques.

Imaginez une session de chat vidéo que vous payez, qui dure aussi peu qu’une minute ou deux. Vous avez une question, par exemple, quelle est cette bosse sur ma main, ou, comment puis-je retirer un truc de maquillage, et même avoir une brève discussion avec une personne qui peut voir quel est ton problème.

C’est ce que Google pense que Helpouts a de plus que tous les autres variété de contenu et de services qui vous aide à résoudre la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Google va faire de l’argent avec ces interactions

Pour chaque session tenue, un « animateur » paiera des frais de transaction à Google. Ces derniers qui tentent de contourner le système auront dès lors un compte suspendu ou résilié.

Helpouts aura besoin de beaucoup plus d’animateurs – naturellement, la diversité de l’offre ici est la clé. Google doit démontrer que son offre est mieux que ce qui existe actuellement et qu’il vaut la peine de payer pour. La firme doit élargir sa base de données d’animateurs d’information à la demande de sorte qu’elle peut prendre presque n’importe quelle demande.

Google travaille sur une API pour Helpouts, même si on ne sait pas à quelle fin, et comment les développeurs seront en mesure de mieux intégrer le service dans leur propre plateforme.

Helpouts utilisera Hangouts et Wallet, deux services de Google

Helpouts utilise votre identité Google+, et dont la principale fonctionnalité réside dans les conversations vidéo, utilisera le même système que Google Hangouts. Les clients paieront via Google Wallet, bien que l’entreprise peut mettre en place des méthodes de paiement alternatives plus tard. La décision d’utiliser Hangouts est une évidence, car il s’agit d’un excellent service de chat vidéo, et en utilisant un client de messagerie instantanée vidéo tiers irait à l’encontre de la volonté de Google sur Helpouts.

Helpouts utilise Wallet pour les achats
Hangouts permettra de gérer les conversations vidéo

Mais, la décision de Google de ne rendre ce service disponible (pour le moment) qu’aux utilisateurs de Google Wallet n’est pas aussi évidente. Bien sûr, cela montre que l’entreprise a la foi que son service de paiement numérique va décoller, mais il ne faut que celui-ci dissuade les gens d’utiliser Helpouts, et pour cela offrir aux clients des options de paiement supplémentaires est toujours beaucoup plus agréable que d’être enclin à utiliser un unique moyen de paiement.

Si vous êtes un fidèle utilisateur Twitter, vous avez probablement déjà pris l’habitude de poser des questions à vos followers. C’est un moyen simple et rapide de générer des retours sur tout ce que vous pouvez penser. Cependant, les followers ne sont pas 100% engagés – sauf si vous êtes une célébrité bien sûr – et vous ne pouvez pas les payer pour demander de l’aide, de sorte que la relation est tout à fait différente.

Des Helpouts enregistrés que Google pourrait se servir un jour

Si le client et le prestataire le décident, le Helpout peut être enregistré, et les deux parties peuvent disposer d’une copie de ce dernier pour le revoir. Cela pourrait être très utile pour les personnes à la recherche d’instructions qui aimeraient aller plus à une date ultérieure.

Il y a un côté plus effrayant dans toute cette histoire d’enregistrement : « pour une raison quelconque », Google conserve la capacité d’enregistrer des sessions. La compagnie cite des exemples raisonnables, comme le fait que s’ils reçoivent des allégations d’abus ou s’ils veulent améliorer le service à la clientèle, l’enregistrement est indispensable. En tout cas, cette règle me donne l’impression qu’une grande partie de ces Helpouts peuvent être visualisés à tout moment par les employés de Google.

Google prend des mesures pour vérifier les informations d’identification … mais peut-être pas assez

Il y a déjà tellement d’endroits où les échanges d’information et des cours en ligne peuvent être trouvés en ligne gratuitement, et Google ne cherche pas à concurrencer directement ces services. Helpouts coûtera de l’argent aux clients, ce qui suggère que Google prendra des mesures pour certaines personnes qui dirigeront des séances de Helpouts.
Si vous voulez devenir un animateur, vous devez faire votre demande à Google, ce qui suggère que vous ne pouvez pas simplement mettre en place une fiche à votre nom. Qui plus est, dans sa fiche de renseignements sur les politiques de Helpouts, Google explique comment certains animateurs devront fournir des informations complémentaires avant qu’ils ne soient autorisés à mettre leur « demande » en ligne, en particulier ceux qui ont besoin d’un permis dans certains domaines (Google mentionne spécifiquement les services de professionnels de la santé).

Bien que l’ouverture d’un marché de l’enseignement numérique est pratiquement alléchant aux charlatans pour tenter de faire des bénéfices, ces précautions laissent penser que peut-être que Google comprend qu’il doit faire attention au marché. Mais, sauf si vous lisez les conditions d’utilisation pour les clients, Google explique comment il incombe à chaque client de déterminer si l’animateur est loyal ou non …

Voici un petit extrait : « Google ne PARTICIPE PAS À LA CRÉATION DU CONTENU DES HELPOUT offert par un fournisseur, ET N’APPROUVENT PAS CE DERNIER et NE SERA PAS RESPONSABLE DE (A) LA FIABILITE OU LA PERFORMANCE DE FOURNISSEUR DE TIERS, (B) de la sécurité, de la qualité, la précision, la fiabilité, et l’intégrité ou la légalité des HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur TIERS, OU (C) LA VÉRITÉ OU L’EXACTITUDE DE LA DESCRIPTION DE TOUT HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur tiers ou de tout conseil, AVIS, offre, PROPOSITION, déclaration, données ou autres informations fournis par un prestataire TIERS affichés, distribués ou acheté par le service ».

Donc, fondamentalement, vous pouvez demander conseil à un total charlatan sur Helpouts et Google ne va pas prendre la responsabilité pour cela.

Est-il efficace ?

Helpouts n’est pas une petite entreprise. Google veut que vous soyez en mesure d’aller plus loin que la simple boîte de recherche. Helpouts se veut être un véritable service, et est une admission tacite de la part de l’entreprise que ses précieux algorithmes de recherche ne peuvent pas remplacer les humains lorsqu’il y a un problème. L’information est différente. Et vous ne pouvez pas rassasier le monde réel seulement avec un moteur de recherche. Ou pas encore du moins.

Le chat vidéo reste indéniablement la meilleure expérience. Qu’il s’agisse des Hangouts ou encore Skype, ce sont d’excellentes solutions.

Mais, je reste sceptique sur Helpouts puisque généralement on a besoin d’interactions rapides. Je ne veux pas que vous me disiez en cinq minutes que j’ai brûlé une sauce par exemple. Si j’ai besoin d’une réponse en temps réel, celle-ci doit arriver instantanément ou alors je ne reviendrais pas.
Néanmoins, Google a peut-être trouvé des personnes brillantes pour être constamment connectées, et ainsi rendre le service disponible en permanence. Bien sûr, vous pouvez réserver des séances, mais c’est différent. Un vrai Helpout est maintenant, instantanément, et est basé sur la communication vidéo.

D’un autre côté, si Helpouts fonctionne, il sera un atout incroyable dans la vie de tous les jours.

Quoiqu’il en soit c’est une excellente initiative de la part de Google, je pense que ce service peut faire parlé de lui ! Reste à voir comme ce dernier va être adopté par les « animateurs ». Même si Helpouts n’accroche pas, il est agréable de voir Google sortir un nouveau produit de sa gamme de services.

Mots-clé : GoogleHangoutsHelpoutsWallet
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Le démontage de l’iPad Air par iFixit révèle que celui-ci est aussi difficile à démonter

L’iPad Air est en vente depuis la semaine dernière, le meilleur iPad qui semble avoir été conçu par la firme...

Fermer