Fermer
Tests

Test des casques de réalité mixte de Microsoft : immersion totale !

À l’occasion de la sortie des casques Windows Mixed Reality mardi 17 octobre, nous nous sommes rendus à Paris pour les tester. Les tests de ces casques sur Windows 10 sont devenus possibles grâce à la mise à jour « Fall Creators Update » qui donne accès à la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft.

Cette plateforme permet d’accéder à la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité mixte.

La réalité mixte, c’est quoi ?

Avant toute chose, la réalité mixte permet d’intégrer des éléments artificiels dans l’environnement réel de l’utilisateur, avec lesquels il peut interagir. La réalité mixte est différente de la réalité virtuelle. La réalité virtuelle permet uniquement d’immerger l’utilisateur dans un environnement 100 % artificiel modélisé en 3 dimensions.

Juste pour information, vous avez certainement entendu parler de la réalité augmentée. Cette dernière permet d’ajouter des informations virtuelles, en 2 ou en 3 dimensions dans le monde réel.

Bienvenue dans la Cliff house !

Avec cette nouvelle plateforme de réalité mixte, nous allons laisser notre bureau Windows de côté et le remplacer par une maison virtuelle : la Cliff house. Alors attention, pas de panique ! On se familiarise très vite avec cette nouvelle maison virtuelle. Elle est totalement aménageable ! Vous pouvez déplacer et changer la taille de tous les éléments se trouvant dans cette maison : canapé, table, plante, etc.

Vous pouvez également ajouter les accès à vos applications comme bons vous semble dans votre Cliff house :

Voici Cliff house, la maison virtuelle de Windows Mixed Reality

Nos impressions sur la réalité mixte

Nous avons pu tester les 3 casques qui étaient présents lors de cet événement :

Il faut avouer qu’à peine 2 minutes après avoir mis le casque, on oublie totalement le monde réel dans lequel on se situe, on est complètement immergé dans ce nouveau monde qu’offre la réalité mixte. Les graphismes sont nets, ce n’est pas pixelisé. Les casques sont plutôt légers et il n’y a aucune latence lorsque nous faisons des mouvements, c’est fluide.

Voici le casque de réalité mixte de Dell

Les contrôleurs sont très faciles d’utilisation, nous nous sentons tout de suite à l’aise et nous avons une bonne prise en main. En plus, avouez qu’elles sont quand même réussies esthétiquement !

Les contrôleurs sont analogues pour tous les casques

Pour ma part, c’était la première fois que j’essayais un casque de réalité mixte et j’ai vraiment été conquis. Si certains casques de réalité virtuelle donnent envie de vomir, cet effet est dû à des décalages lors des mouvements de l’utilisateur et à un graphisme flou. Néanmoins, avec les casques Windows Mixed Reality que là ce n’est pas du tout le cas.

Aucune différence entre les casques

Si vous souhaitez acheter un casque de réalité mixte et que vous hésitez entre le ACER, le LENOVO et le HP, je vais être franc : il n’y a aucune différence ! Les caractéristiques techniques sont identiques, tout comme le prix (449 euros avec les deux contrôleurs).

Finalement, ce qui va vous faire pencher vers tel ou tel casque c’est la couleur et le design ainsi que la morphologie de votre tête. Les casques n’ont pas la même tenue en fonction des têtes des utilisateurs. Personnellement, j’ai préféré le casque HP puisque c’est celui qui me tenait le mieux et s’adaptait le mieux à ma tête.

Pour terminer, nous allons maintenant évoquer les points forts et les points faibles des casques ainsi que de la réalité mixte.

Prise en main du casque Lenovo Explorer Windows Mixed Reality

Points forts

Le principal point fort est bien évidemment l’immersion que permet la réalité mixte. L’utilisateur est littéralement plongé dans le monde de la réalité mixte.

Le deuxième point fort que nous voulions évoquer est la simplicité d’utilisation des casques de réalité mixte. Il suffit de brancher le casque sur votre ordinateur avec deux prises (une prise USB et une prise HDMI) et vous êtes prêt à jouer ! Cette simplicité permet à tous les utilisateurs, même novices dans le domaine de l’informatique, d’utiliser facilement et rapidement ces casques .

Le dernier point fort que nous voulions lister est le système de définition du périmètre du jeu. En effet, avant de commencer à utiliser votre casque, vous devez définir l’espace de votre pièce dans lequel vous souhaitez jouer. Si vous sortez de ce périmètre que vous avez défini, le casque vous préviendra.

Points faibles

Le point le plus contraignant que nous avons détecté est le fil branché à l’ordinateur. Quand nous sommes plongés dans les jeux d’actions et que nous sommes en mouvement, nous devons faire attention parce que le fil n’est pas très long. Pour peu que votre ordinateur soit posé sur une table, il peut vite se retrouver par terre…

L’autre point faible est le manque d’un casque audio intégré. Nous sommes obligés d’ajouter un casque audio en plus du casque de réalité mixte.

Verdict rapide

En conclusion, ce fut une très bonne expérience. L’immersion est bien présente, on se prend au jeu. Mais est ce que les utilisateurs sont prêts à se lancer dans cette nouvelle expérience proposée par Microsoft ? Est ce que les joueurs de consoles « classiques » sont également prêt à jouer pendant plusieurs heures de suite avec un casque de réalité mixte ?

Toutes ces questions trouveront des réponses dans les mois à venir..

Mots-clé : MicrosoftWindows Mixed RealityWindows MR
Clément Berard

L’auteur Clément Berard

Engagé en tant que développeur Web Full Stack je me passionne pour les nouvelles technologies en tout genre.

Lire les articles précédents :
Huawei a également un smartphone pliable dans les tuyaux

La semaine dernière, ZTE a lancé un smartphone à double écran que vous pouvez plier en deux, vous permettant d’utiliser...

Fermer