Fermer
Tests

Unboxing du Samsung Galaxy S8+ : mes premières impressions

P1160870

Le Samsung Galaxy S8 est sans doute l’un des produits les plus attendus de 2017, ainsi que le nouvel iPhone (quel que soit son nom). Mais cette fois, les Sud-Coréens ont décidé d’adopter une approche complètement nouvelle qui pourrait faire per à Apple : un écran (presque) sans bords, et sans bouton physique.

À première vue, le Samsung Galaxy S8 est clairement révolutionnaire, mais vous devez le déverrouiller et allumer l’écran pour réveiller complètement la bête.

Dans la suite de cet article, vous allez découvrir mes premières impressions concernant le Galaxy S8+ – un test plus complet sera publié dans les prochains jours. Il convient de noter que toutes les informations relayées ci-dessous sont semblables avec le Galaxy S8, le plus petit modèle des deux smartphones.

Galaxy S8+ : la vidéo de déballage

Galaxy S8+ : qu’y a-t-il dans la boite ?

Voici le contenu de la boîte du Galaxy S8+
  • Galaxy G8+
  • Câble USB Type-C
  • Adaptateur de voyage
  • Connecteur USB (C vers A)
  • Connecteur micro USB (C vers B)
  • Broche d’éjection
  • Écouteurs AKG
  • Embouts supplémentaires pour les oreilles
  • Guide de démarrage rapide et brochure

Galaxy S8+ : un écran réellement impressionnant

Tout d’abord, le modèle plus, qui s’appelle simplement Galaxy S8+, est livré avec un écran monstrueux et fournit une nouvelle approche sans le bouton physique en façade, et des bords plus petits. Le Galaxy S8+ a un ratio-écran-châssis près de 84 %, ce qui est assez bluffant – et déroutant au début. Et, c’est clairement une énorme amélioration, par rapport au ratio de 71 % sur le Galaxy S7 edge et de l’iPhone 7 Plus, qui reste avec son ratio de 67,7 %, quelque chose de moins impressionnant.

L’écran occupe la quasi totalité de la face avant

Le châssis du téléphone en général n’apporte pas de grandes surprises, et le S8+ est accompagné d’une attention particulière, dans les moindres détails par rapport aux autres flagships de Samsung. Et, le smartphone est compact et robuste malgré ses dimensions.

En main, le smartphone est très agréable

Lorsque vous le voyez pour la première fois, tout semble être un peu trop étroit, mais ce n’est que l’impression que l’écran Infinity vous donne. C’est tout simplement une question de temps pour vous habituer à son look. Et, une fois que vous découvrirez ses avantages, vous n’allez jamais vouloir revenir en arrière.

Une fois sortie de la boîte, vous ne le quitterez plus

Comme indiqué, le déballage du smartphone et le moment où vous allumez l’écran sont là où vous comprenez ce qu’est le S8+. Mon Dieu, cet écran est superbe ! L’écran doté de la technologie Super AMOLED de 6,2 pouces à une résolution maximale Quad HD+, soit 2 960 x 1 440 pixels. Autrement dit, vous vous retrouvez avec un écran ayant une densité de pixels de 529 ppp. Tout ce qui est affiché à l’écran est clair, peu importe si vous regardez une vidéo, parcourez vos photos ou jouez à des jeux.

La résolution de l’écran est assez dingue

Galaxy S8+ : bonjour Bixby, bye Bixby

La seule chose qui est un peu bizarre est le large ratio d’aspect 18:5.9, qui pourrait rendre certaines vidéos un peu étranges sur votre écran. Par exemple, sur YouTube, le Galaxy S8+ permet de zoomer sur la vidéo pour compléter les bords inutilisés de l’écran. Et, bien que les différences soient à peine perceptibles au début, elles pourraient affecter l’expérience de visualisation. En effet, il est possible que vous ne puissiez pas voir une partie du contenu à l’écran — le haut et le bas des vidéos, par exemple.

Même s’il n’y a pas de bouton sur le devant, cela ne signifie pas nécessairement qu’il n’y ait pas de boutons. Le Galaxy S8+ est toujours livré avec des boutons latéraux pour le volume et le déverrouillage du smartphone, ainsi qu’un nouveau bouton pour lancer l’assistant vocal Bixby, que vous allez pouvoir mapper avec une tout autre action (bien qu’il soit peu probable que cela plaise à Samsung).

C’est en fait l’une des meilleures choses, car vous pouvez accéder rapidement à une fonctionnalité ou une application en appuyant sur un bouton, comme c’était le cas pour les anciens smartphones de Nokia dotés d’un bouton dédié à la caméra.

L’un des changements les plus critiqués avant son lancement était la nouvelle position du capteur d’empreinte digitale. Au premier coup d’œil, cela semble être un mauvais choix, puisque atteindre le capteur d’empreinte digitale peut être complexe. Néanmoins, si vous mettez souvent le doigt sur la caméra, vous devrez nettoyer l’objectif avant de prendre une nouvelle photo — d’ailleurs, Samsung affiche une alerte que cela peut vous arriver.

Le capteur d’empreintes digitales est désormais incrusté à l’arrière

En ce qui concerne la reconnaissance du visage et de l’iris, ces deux caractéristiques semblent bien fonctionner, et la configuration est un processus assez simple. Mais, il a déjà été prouvé que tromper le système de reconnaissance faciale pour se connecter avec une simple photo du propriétaire en haute résolution n’est pas difficile.

Galaxy S8+ : caméras

Concernant les caméras, le Galaxy S8+ est un nouveau un monstre dans ce secteur. Et, je détaillerais évidemment toutes ses prouesses dans un article dédié.

Le capteur photo a été amélioré par rapport au Galaxy S7

Mais ce que vous devez savoir en ce moment, c’est que le S8+ n’a pas succombé à la mode de configuration à double capteur pour sa caméra principale – comme sur l’iPhone 7 Plus ou encore le Huawei P10. Mais, le smartphone utilise les composants du S7 edge avec plusieurs améliorations notables. L’appareil photo principal est un capteur de 12 mégapixels doté de la technologie Dual Pixel, offre une ouverture f/1.7, une taille de pixel de 1,4 μm, ou encore un zoom numérique 8x.

Voici quelques échantillons avant d’en découvrir davantage dans le test :

Galaxy S8+ : performance

Mais ce n’est pas tout, la performance du S8+ impressionne également. Ce smartphone est un véritable monstre, et c’est l’une des raisons pour lesquelles il peut aussi se transformer en tant que PC lorsqu’il utilise la caractéristique DeX avec le dock dédié. La puissance provient de la plateforme Snapdragon 835 de Qualcomm, couplée avec 4 Go de mémoire vive (RAM), ce qui donne lieu à un savoureux mélange qui fournit des performances sans aucun compromis.

Tout fonctionne en douceur et sans ralentissement, et la meilleure façon de l’expérimenter est d’exécuter les jeux les plus exigeants dans le Google Play Store.

S’il y a quelque chose que l’on peut regretter sur le smartphone, c’est le haut-parleur, puisque pour une raison quelconque, Samsung n’a pas voulu offrir un son stéréo sur le S8+. Cela devient un inconvénient majeur lorsque vous regardez des vidéos ou des jeux, puisque la position naturelle des mains couvre le haut-parleur et affecte ainsi le niveau sonore, en réduisant le son de celui-ci.

Galaxy S8+ : verdict rapide

Dans l’ensemble, il n’y a absolument aucun doute que le Galaxy S8+ est le smartphone le plus puissant. Évidemment, on pouvait s’y attendre, mais il est agréable de voir Samsung abandonner ses habitudes en proposant un smartphone très alléchant. Bien sûr, il s’agit là d’une prise en main rapide et je ne manquerais pas de vous relayer une prise en main plus complète dans quelques jours.

Le Galaxy S8+ semble très alléchant
Mots-clé : Galaxy S8Samsungunboxing
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
La nouvelle fonctionnalité Slack Search est alimentée par l’IA

Slack est sur le point de devenir plus intelligent. La plateforme de communication collaborative Slack lance une nouvelle fonctionnalité de recherche...

Fermer