Fermer
Tests

Test du Lenovo Yoga Book : une tablette Android spéciale

Qu’est-ce que le Lenovo Yoga Book exactement ? Eh bien, avant de répondre en détail à cette interrogation dans la suite de cet article, sachez que le Yoga Book cherche à combiner la productivité et le divertissement. C’est un hybride entre un ordinateur portable et une tablette qui exécute Android, accompagné d’un bloc-notes et d’un stylet. Le clavier tactile intégré et le stylet sont là pour rendre la prise de notes très rapide et aisée.

De plus, l’excellente charnière qui reprend la forme de la gamme d’ordinateurs hybrides de la marque offre la commodité d’une tablette de base. Alors que j’ai pu prendre en main la version sous Windows 10 lors des derniers Microsoft experiences, durant lesquels le périphérique m’avait impressionné, après l’avoir reçu chez moi pour une durée plus longue, je dois dire que je reste impressionné par ce Yoga Book, cette fois-ci sur Android.

La version Android du Yoga Book commence à 419 euros, et le Yoga Book avec Windows 10 augmente le prix de 90 euros, très certainement pour couvrir les frais de licence de l’OS. La version Android est disponible en or et argent, tandis que la version Windows est commercialisée en noir carbone. Lorsque vous considérez ce qu’il est capable de faire, le Yoga Book est remarquablement bon marché. Il est disponible auprès de multiples revendeurs et directement depuis le site Web de Lenovo.

Yoga Book : le « test » vidéo

Yoga Book : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Yoga Book :

  • Dimensions : 256,6 x 9,6 x 170.8 mm
  • Poids : 690 grammes
  • Système d’exploitation : Android 6,0 Marshmallow
  • Processeur : Atom x5-Z8550, quadricœur cadencé à 2,4 GHz
  • Mémoire : 4 Go
  • Stockage : 64 Go + micro-SD jusqu’à 128 Go
  • Écran : IPS de 10,1 pouces avec une résolution full HD (1 920 x 1 080 pixels)
  • Caméra : 8 mégapixels
  • Caméra frontale : 2 mégapixels
  • Connectivité : Wifi 802.11a/b/g/n/ac, 3G/LTE, Bluetooth
  • Batterie : 8 500 mAh

Yoga Book : conception et qualité

Le Lenovo Yoga Book est remarquablement fin. Lors de sa présentation, le constructeur l’a annoncé comme « le plus mince 2-en-1 du monde », car, lorsqu’il est fermé, il mesure 9,6 mm à son point le plus épais et 4,05 mm à son point le plus mince. Grâce à l’utilisation de magnésium et d’aluminium, le Yoga Book doit, malgré sa minceur, rester robuste. Les deux moitiés sont reliées par une charnière, et chacune va permettre au dispositif de se plier à plat, quel que soit le sens.

Le Lenovo Yoga Book est composé d’un écran et d’un clavier

Pesant 690 grammes, le Yoga Book est léger pour une tablette hybride de 10,1 pouces. Les connecteurs, qui comprennent un port micro USB, et un mini port HDMI, se trouvent sur l’un des côtés les plus fins du châssis. Sur le côté opposé, on retrouve le bouton d’alimentation et les boutons de volume.

La charnière qui relie le clavier et l’écran semble délicate au début, mais une fois que vous commencez à changer les angles de l’écran, vous aurez le sentiment que celle-ci est immédiatement solide et stable. Qui sait si cela va s’user après des mois ou des années d’utilisation.

La charnière du Yoga Book est clairement l’une de ses forces

 

Sur le côté droit du clavier on retrouve la traditionnelle prise casque standard de 3,5 mm, tandis que sur la gauche, on trouve les ports micro USB et HDMI comme mentionné ci-dessus, ainsi qu’un port pour carte micro SD, qui permet de faire grimper la capacité de stockage de 128 Go. La caméra selfie est centrée juste au-dessus de l’écran.

Le Yoga Book est très léger ! Bluffant !

Yoga Book : écran

L’écran IPS de 10,1 pouces à une résolution full HD, et semble intéressant pour sa gamme de prix. L’écran est juste en dessous du Full HD classique, avec une résolution de 1 920 x 1 200 pixels. La densité d’écran est donc seulement 224 ppi.

La luminosité de l’écran est un peu trompeuse au début, car les fonds d’écran de Lenovo sont sombres et donnent l’impression que la luminosité de l’écran peut être faible. Cependant, l’écran est suffisamment lumineux. Il atteint une luminosité maximale de 375 cd/m² et un niveau de contraste de 1100:1. La chose intéressante au sujet de l’écran est vraiment le stylet, que je vous présente dans la suite de cet article.

L’écran de 10,1 pouces est suffisant pour une tablette

Yoga Book : caractéristiques spéciales

Stylet et stylo à bille

En désactivant le clavier Halo, vous allez être en mesure d’utiliser la zone d’écran avec le stylet. En interchangeant la mine de celui-ci par celle d’une encre réelle, vous allez pouvoir l’utiliser pour écrire sur du papier. En effet, en plaçant un morceau de papier sur l’écran, tout ce que vous dessinez ou écrivez sur celui-ci sera traduit sur la tablette à l’échelle 1:1. Vous pouvez utiliser n’importe quel type de papier jusqu’à un centimètre d’épaisseur, et pas seulement le papier fourni sur le pad magnétique inclus dans la boîte. Les recharges d’encre pour le stylo coûtent 14,99 euros pour un pack de trois.

Vous pouvez écrire sur le bloc-notes pour reproduire vos notes et dessins sur l’écran

Bien sûr, vous pouvez également écrire directement sur le panneau et utiliser l’espace comme vous le feriez d’une tablette graphique Wacom, il suffit de retirer la recharge d’encre et de le remplacer par la pointe en plastique inclus. Le stylo offre 2 048 niveaux de pression. Le véritable stylo vient de Wacom feel Technologies et fonctionne avec la technologie de résonance électromagnétique (EMR), permettant au stylo de fonctionner indépendamment des piles ou des cordons.

Le logiciel de prise de notes peut également être utilisé lorsque l’écran est éteint : il suffit d’activer la surface tactile, de noter et de remettre l’écran en marche. La numérisation et le stockage se font en arrière-plan. La prochaine fois que vous réactivez la tablette en mode veille, une notification vous avertira des nouvelles notes que vous avez effectuées.

Vous pourrez remplacer la mine du stylet

Yoga Book : clavier halo intégré

Le clavier Halo est un clavier tactile de pleine taille, et illuminé. Ce dernier va uniquement afficher des contours blancs des boutons virtuels. Heureusement pour nous, le clavier Halo utilise un logiciel d’apprentissage pour s’adapter aux habitudes de saisie de l’utilisateur. Afin d’obtenir une rétroaction tactile et audible lors de la saisie, le clavier vibre et sonne lorsque vous appuyez dessus. Bien sûr, ces caractéristiques peuvent être désactivées dans les paramètres.

Le clavier Halo est assez bluffant

Malheureusement, le trackpad est un peu limité dans la version Android de la tablette. Vous pouvez l’utiliser comme un curseur, mais des gestes plus avancés comme le défilement et le pincement au zoom nécessitent l’utilisation de l’écran tactile.

Lors de mon test du Lenovo Yoga Book, l’utilisation du clavier s’est avérée un peu complexe. Néanmoins, cela devrait considérablement s’améliorer après plusieurs jours d’utilisation, le temps de s’y adapter. Au début, il peut être compliqué de l’utiliser, mais vous allez vous y habituer après un certain temps, croyez-moi.

Yoga Book : logiciel

Le Yoga Book a sa propre interface utilisateur, basée sur Android 6.0 Marshmallow. Elle est facilement adaptable pour être utilisée avec une souris et un clavier, et, sur l’écran d’accueil, elle fournit des raccourcis supplémentaires qui rappellent l’interface de Windows.

La vue multitâche a été légèrement améliorée, de sorte que le passage entre plusieurs applications est plus pratique que la version traditionnelle d’Android. Vous pouvez utiliser de multiples applications simultanément, les agrandir et les minimiser. La vue multitâche est très utile. Quasiment un tiers de l’écran est occupé par une application « flottante », qui peut être utilisée avec une autre application. Vous pouvez utiliser jusqu’à trois applications en même temps, et cela ressemble beaucoup à l’utilisation de Windows 10.

D’ailleurs, Lenovo a pré-installé une sélection d’applications Microsoft. Il s’agit notamment des applications traditionnelles de bureautique – Excel, PowerPoint, Word et OneNote. Pour les utiliser, vous n’avez qu’à vous enregistrer, ce qui est gratuit.

Yoga Book : performances

Le Yoga Book offre des caractéristiques étonnamment bonnes pour son prix très abordable. Il est alimenté par un processeur Intel Atom Z8550 X5, une puce quadricoeur cadencée à 2.4 GHz. Une des raisons pour lesquelles Lenovo a choisi le processeur Intel est due à la version Windows de la tablette. Le processeur est couplé par 4 Go de mémoire vive (RAM) et 64 Go de mémoire interne. Cette capacité est suffisante pour stocker de nombreuses applications et documents. Ce stockage interne peut être étendu de 128 Go supplémentaires par une carte micro SD.

Pour une utilisation quotidienne, le processeur, la mémoire vive et le stockage interne sont suffisants. Je n’ai pas remarqué de bugs ou de ralentissement dans les animations et les transitions.

Les performances du Yoga Book sont très bonnes

Personnellement, malgré une utilisation intensive, la qualité des graphiques dans les jeux est plutôt bonne. La performance du Yoga Book est comparable à celle de son concurrent, le Pixel C, qui a un processeur NVIDIA Tegra X1. Pas mal, mais pas spectaculaire.

Yoga Book : audio

Lenovo a obtenu la certification Dolby Atmos pour sa configuration sonore de haute qualité. Cependant, si l’appareil offre une expérience audio adéquate, ce dernier n’a rien d’exceptionnel. Les petits haut-parleurs sont situés sur le côté du périphérique.

Le Yoga Book est suffisant pour visualiser des médias

Yoga Book : caméra

Bien évidemment, et contrairement aux tests concernant les smartphones, la partie « caméra » sur une tablette, qui plus est un modèle hybride, a beaucoup moins d’importance. Néanmoins, du fait qu’un capteur photo est incrusté en façade, et un autre à l’arrière, on peut en parler. La caméra arrière à un capteur 8 mégapixels, et elle est dotée d’un autofocus. En façade, on retrouve un capteur de 2 mégapixels, conçu pour profiter pleinement des services de communication que sont Skype ou encore Duo.

Les caméras sont décentes, mais évidemment ce n’est pas une caractéristique que l’on va vanter pour une tablette. Elles n’impressionnent en rien.

Yoga Book : batterie

Lenovo promet «jusqu’à 15 heures d’autonomie» sur son Yoga Book, avec sa batterie d’une capacité de 8 500 mAh. C’est 500 mAh de moins que la Pixel C, qui est capable de tenir une journée entière pour une utilisation normale. En lecture vidéo en continu, avec une luminosité de l’écran fixé à 50 %, la tablette a offert une autonomie de 7 heures.

La batterie du Yoga Book est décente, mais pas spectaculaire

La tablette dispose d’un système de charge rapide, et peut passer de 0 à 80 % de charge en seulement 50 minutes, ce qui est plutôt une bonne nouvelle si vous êtes en transit à l’aéroport ou dans une gare.

Yoga Book : verdict final

Nous arrivons à la fin de cet article, le moment tant attendu pour vous livrer mon verdict après ce test complet ! Le moins que je puisse dire, le Lenovo Yoga Book m’a clairement excité. Pas même le Pixel C, un appareil de Google, est aussi polyvalent.

La tablette offre un équilibre très intéressant entre la productivité et le divertissement, tout en étant très mobile. Vous pouvez regarder des vidéos à partir de Netflix et YouTube, puis utiliser le même périphérique pour prendre facilement des notes grâce au clavier Halo, et à un stylo, qui peut avoir une mine réelle.

Le Yoga Book est une machine au top !

Bien que la tablette soit insuffisante pour remplacer entièrement un ordinateur portable, elle peut fournir quelque chose de nouveau sur un marché de la tablette qui stagne. En particulier, à ce prix concurrentiel, la performance offerte est imbattable.

Noter cet article

Conception 8
Écran 8
Performances 7
Caractéristiques 8.5
Autonomie 8
Logiciel 8

Résumé

7.9 Bon Le Lenovo Yoga Book est l'un des dispositifs les plus novateurs que j'ai testés, et c'est génial pour la prise de notes. Mais, son clavier Halo n'est certainement pas pour les dactylos tactiles.

Mots-clé : AndroidLenovoYoga Book
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Google Maps peut maintenant se rappeler où vous avez garé votre voiture

Google a longtemps travaillé sur des caractéristiques pour améliorer les fonctionnalités de stationnement de ses utilisateurs. Et, il semble que le géant...

Fermer